JC LattèsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANS NON CLASSÉS

J’ai tué Jimmy Hoffa de Charles Brandt

The Irishman

Nombre de pages : 380 pages
Éditeur : JC Lattès & Le Masque
Date de sortie : 30 Octobre 2019
Langue : Français
ISBN-10: 2702449492
ISBN-13: 978-2702449493
Prix éditeur : 15.99€
Disponible sur liseuse : Oui à 21.90€


De quoi ça parle ?

LE FILM-ÉVÉNEMENT DE MARTIN SCORSESE
avec Robert de Niro, Al Pacino, Harvey Keitel, Joe Pesci et Anna Paquin

Peindre des maisons, c’est la spécialité de Frank Sheeran, dit L’Irlandais, homme de main de la pègre. La peinture, c’est le sang qui gicle sur les murs quand un homme est liquidé. Américain d’origine irlandaise, il a appris à tuer pendant la Seconde Guerre mondiale. Il entre au service de Russell Bufalino, boss d’une grande famille mafieuse, et devient un solide soutien de Jimmy Hoffa au sein des Teamsters, le très influent syndicat des camionneurs. À l’époque, Bobby Kennedy, ministre de la Justice dédié à éradiquer le crime organisé, qualifiait Hoffa d’«  homme le plus puissant du pays, après le Président  ». Lorsque Bufalino ordonne la mort de Hoffa, le 30 juillet 1975, L’Irlandais s’exécute, conscient que son refus lui coûterait sa propre vie.

Ce récit est le fruit de cinq ans d’interviews réalisées peu avant le décès de Frank Sheeran en 2003. L’Irlandais livre pour la première fois des révélations fascinantes sur la mystérieuse disparition de Jimmy Hoffa et sur d’autres assassinats tout aussi célèbres dont celui de John F. Kennedy. Un véritable travail d’investigation à travers lequel Charles Brandt nous propose un portrait sombre et haletant rivalisant avec les plus grands romans noirs.

Mon avis : 

Ce livre signé Charles Brandt est le meilleur moyen de se faire une idée sur qui était vraiment Jimmy Hoffa, avant son assassinat, autrement dit un homme aussi complexe que charismatique, qui a su marquer son époque.

Et pour ma part, j’ai déjà entendu parler à plusieurs reprises de cette histoire, entre documentaire et reportage vidéo qui retrace le parcours de vie de Jimmy Hoffa, ainsi que celui d’un certain Franck Sheeran dit « l’Irlandais ». Un tueur à gages de la Mafia qui confie son histoire à Charles Brandt, mais qui n’a pour autant jamais avoué son crime au tribunal.

L’intrigue tient en haleine et est rondement bien menée malgré quelques longueurs relevées ci et là tout au long du livre. Mais là où va l’avantage, c’est que ces fameuses longueurs sont riches en détails et en explications qui permettent de comprendre certains rouages liés aussi bien au crime organisé, qu’à la Mafia ou à tout ce qui rapporte à l’histoire de Franck Sheeran et celle de Jimmy Hoffa (le côté sombre de sa vie en premier plan).

Et ce que j’ai adoré découvrir dans ce roman, c’est la façon dont Charles Brandt explique le pourquoi du comment face à certaines situations. Pour exemple, les liens qui existent entre Jimmy et Franck. Le fait qu’il fallait être une personne proche de Jimmy ou avoir toute sa confiance pour qu’il se décide à prendre certaines décisions, des décisions qui seront lourdes de conséquences pour lui. Ou chercher à expliquer comment Franck peut en savoir autant sur Jimmy, sa façon de faire, ses méthodes, comment il est entré dans la spirale infernale de la Mafia, ou comment il a pris part au blanchiment d’argent de la mafia italo-américaine. L’auteur aborde aussi quelques pistes sur une potentielle implication dans l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, des pistes en revanche qu’il se contente d’effleurer, devant le manque d’élément concret, donc ne vous attendez pas à connaitre tous les tenants et aboutissants de cette affaire-là.

Après je ne vais pas rentrer dans les détails pour que vous puissiez découvrir par vous-même ce qui se cache derrière cette histoire qui a longtemps fait parler d’elle.

La plume de Charles Brandt est aussi percutante, qu’accrochante, il utilise les bons mots pour retenir l’attention et tenir en haleine. J’admets que j’ai eu beaucoup de mal à décrocher de mon roman par moments devant le trop-plein d’information, avide de connaitre certains détails, qui m’avait jusqu’alors été inconnu. L’auteur nous entraîne dans une succession de rebondissement et de révélations toutes plus fracassantes les unes que les autres.

Pour conclure, je dirais que cette biographie (qui n’est pas un roman policier) est à découvrir et lire avant le film (qui sort le 27 novembre), que j’attends de voir d’ailleurs avec impatience, car il retrace l’histoire de personne qui on marqué leur époque.

J'ai tué Jimmy Hoffa de Charles Brandt

La plume de l'auteur - 93%
L'intrigue - 93%
L'histoire - 93%
Les personnages - 93%
L'intérêt des lecteurs - 93%

93%

Un roman qu'il faut absolument lire !

On aime : la plume percutante de l'auteur, la biographie, la chronologie, le travail de documentation.

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !
Publicités
Tags
Voir Plus

Angie

Nouvelle arrivée sur Songe et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique, fantasy et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :