CINÉ & SÉRIE TVLes Séries Télé

His Dark Materials de Jack Thorne

A la croisée des Mondes - Episodes 1 & 2

Il est grand temps de vous parler de cette nouvelle série qui a débuté depuis peu sur OCS ! Il s’agit de l’adaptation de l‘excellente trilogie de Philip Pullman : A la croisée des Mondes. Une trilogie dont les Songeuses sont fans et on ne pouvait pas passer à côté de cette nouvelle adaptation ! Nous avons  donc visionné les deux premiers épisodes de la saison 1 ! Alors fidèle aux livres ou pas ? Voyons voir ça !


His Dark Materials saison 1
Episode 1 & 2
par Lily Flynn, Cristalya, Coleen Hill et Mady

Mady : J’avais bien sûr beaucoup apprécié la trilogie A la croisée des Mondes à l’époque mais hélas mis à part certains passages (l’horrible singe baaah) les détails m’échappent un peu ! Alors la scène d’introduction où on voit Lord Asriel déposer Lyra à Jordan College m’a complètement perdue ! Hein ? De l’eau partout ? Ok pourquoi pas… Ça partait mal mais la suite m’a pourtant bien réconciliée car elle m’a semblé assez fidèle à mes souvenirs ! Pour traquer les erreurs il me faudrait relire cette trilogie !

Coleen Hill : Je suis une fan incontestée de la saga A la croisée des Mondes ! En plus des 3 livres, j’ai également lu les autres œuvres de cette saga, et notamment, le tout dernier préquel La Belle Sauvage (qui peut répondre à l’interrogation de Mady avec le fameux déluge !) Bref, j’ai été très très très (mais alors très très hein ! ) attentive car après le premier film, s’ils me rataient la série, je serais allée donner un bon coup de pied à qui je pense et où je pense !

Cristalya : J’avoue que je n’ai encore jamais lu la saga ni vu le film, je partais donc sur une totale découverte de l’univers.  Néanmoins, la série me tentait grandement, et peut-être me fera-t-elle lire les livres par la suite !

 

Lily Flynn : Je connais la trilogie A la Croisée des Mondes principalement grâce au film de 2007 et les recherches que j’ai faites à côté pour m’aider à suivre (car oui, j’attendais que tous les films sortent pour lire les livres… et j’attends encore 🙂 ). J’étais contente de voir un reboot de cette trilogie, pour replonger dans cet univers et enfin en apprendre davantage (et finir par lire enfin les livres !) Donc, pour ma part la comparaison se fera surtout avec le film.

Pour le rôle de Lyra, Dafne Keen, même si elle ne m’a pas non plus charmée du premier coup, est assez fidèle à l’image que je m’étais faite de cette jeune fille qui ne connait pas ses origines. Son oncle Lord Asriel revient à Jordan College et l’histoire pose ses premiers pavés. Mais le plus intéressant ici c’est l’apparition des Daemons qui est très bien expliquée au tout début de l’épisode ! Ces animaux symbolisent l’âme des personnages et leur apparence change à volonté pendant l’enfance pour arriver à une forme définitive à l’âge adulte !

Au premier abord, j’avoue que l’actrice incarnant Lyra ne m’a pas séduite ! Mais son jeu d’acteur et son interprétation de Lyra sont très fidèles aux livres ! Du coup, même si je ne suis pas totalement charmée, elle me semble faire l’affaire ! Et il y a effectivement une ressemblance physique entre Lyra et elle. Les autres acteurs sont tous parfaits ! J’ai un réel coup de cœur pour Asriel et Madame Coulter ! Bref, un bon casting, et chacun incarne avec justesse son personnage !

Concernant le casting, je connaissais les acteurs de deux des rôles principaux, ceux de Lyra et Lord Asriel, pour les personnages qu’ils ont incarnés dans les films de la saga X-Men, mais également Split pour James McAvoy. C’est un acteur dont j’ai apprécié les interprétations et j’étais curieuse de découvrir son personnage et ce que l’acteur aurait à lui offrir. Le casting complet des personnages principaux m’a jusqu’ici convaincue, que ce soit pour Lyra, Lord Asriel ou encore Ruth Wilson.

La série bénéficie d’un casting très bien choisi. Si le film avait fait le choix des gros noms (on se souvient de Daniel Craig et Nicole Kidman), la série cherche à se rapprocher du livre et propose des acteurs tous aussi brillants que leurs prédécesseurs. Je trouve même les choix plus justes. Si Dakota Blue Richards m’avait agacée dans son interprétation de Lyra, Dafne Keen m’a conquise, tout comme Ruth Wilson dans son interprétation de Marisa Coulter.

J’ai trouvé que l’accent n’était pas assez mis sur les Daemons car dans le livre j’ai souvenir qu’ils sont assez « sacrés ». On ne peut pas les toucher c’est un acte assez intime voire sacrilège, comme le lien qui existe entre le daemon et son humain, ils ne doivent jamais être trop éloignés sinon la souffrance serait intolérable pour les individus.

Même si les Daemons sont assez bien présentés au début du film, et que l’on voit quelques fascinations pour eux (faut regarder l’épisode 2 pour comprendre cette phrase !), je trouve qu’il manque un brin d’explications… Par ailleurs, il commence à être dévoilé, en restant fidèle au livre, des informations sur la Poussière ! C’est en assistant à une réunion de Lord Asriel que Lyra va en entendre parler pour la première fois, avec le fait qu’il y aurait plusieurs mondes « dans le ciel »…

Pour ce qui est des daemons, il est vrai que les explications restent assez brèves à la fin du second épisode. On en sait assez peu sur la raison de leur présence, ce qu’ils apportent, et au final, nous savons juste qu’ils ne doivent pas se séparer de leur humain. À voir si cela se développe par la suite, puisqu’il est vrai qu’ils semblent un peu en retrait, si ce n’est un rôle de conseiller pour Pantalaimon auprès de Lyra.  J’ai été en revanche particulièrement intriguée par cette histoire de Poussière, et je dois avouer que je suis très curieuse d’en savoir plus !

Comme l’a souligné Mady, les daemons ne sont pas assez expliqués. Est-ce un choix scénaristique ? Difficile à dire. Il faut espérer que les prochains épisodes nous en apprendront plus, car c’est quand même des personnages importants dans cet univers. Ils font corps avec l’humain auquel ils sont attachés, donc zapper quelques explications et les mettre en retrait est un pari risqué. Pour le coup, le film de 2007 a mieux réussi cette approche et on comprenait mieux à quoi on avait affaire. Mais dans le film comme dans la série, Pantalaimon et les autres daemons sont esthétiquement bien faits.

Avec l’entrée des Gitans, l’histoire se met en route en commençant par l’enlèvement de Billy Costa qui enchaîne sur l’arrivée de Madame Coulter et son horrible singe. Elle est venue proposer à Lyra de la suivre à Londres pour étudier le Nord, endroit qui fascine la jeune fille et surtout là où son oncle Asriel entreprend depuis longtemps des recherches.

Dans la série, il est présenté beaucoup plus de points de vue que dans le livre. La cérémonie du passage à l’âge adulte et l’enquête des Gitans et de M’ma par exemple. Tout comme dans le livre, le MAGISTERIUM reste encore très secret. Ils font peur, ils ont l’air d’être méchants mais en somme, nous ne savons pas ce qu’ils font ! Lyra se fait reprendre sur sa vision du jardin d’Eden. Donc ils sont intimement liés à la religion et probablement à des idées « bien pensantes »…

La relation entre Lord Asriel et Lyra est intéressante puisqu’on voit ce qui sépare les personnages malgré eux, et qu’ils ne se comprennent pas encore vraiment. Ainsi, on a d’un côté Lyra, jeune enfant qui voudrait en apprendre plus sur son oncle, seule famille qu’il lui reste, tandis que celui-ci consacre son temps à ses recherches. D’un autre côté, nous avons aussi la communauté des Gitans qui permet, de par sa présence, de montrer un aspect totalement différent de l’univers dans lequel déambule Lyra, de montrer une façon de vivre complètement différente, tout en ayant un lien palpable entre les deux communautés. S’ajoute à cela tout ce qui concerne le mystérieux Magisterium, et on a toute une panoplie de personnages et de jeux de force dans la série.

J’ai beaucoup aimé que, dans la série, les relations entre Lyra et son oncle, Lord Asriel, soient plus développées. Ce n’est pas juste un jeu de chassés-croisés. On sent bien qu’elle a besoin d’affection, qu’elle aimerait que son oncle s’occupe plus d’elle. Et finalement, c’est ce qui nous aide à comprendre pourquoi elle se laisse si facilement charmer par Madame Coulter. Cette dernière lui offre tout ce à quoi elle aspire, en lui faisant miroiter ses plus chers désirs.

Lyra veut suivre cette étrange Madame Coulter mais elle souhaite que Roger, son meilleur ami orphelin comme elle, se joigne au voyage. Mais Roger est introuvable… Lyra part donc avec cette femme à Londres mais son meilleur ami ne quitte pas ses pensées.

 

Lyra a soif d’aventure, et son amitié avec Roger fait plaisir à voir ! Bizarrement, je trouve qu’elle prend plus de place dans la série que dans les livres… Mais c’est parfait ! Elle déjoue une tentative de meurtre sur Lord Asriel, et récupère un objet, avec le fait de devoir garder le secret, et ne surtout pas en parler à Madame Coulter : un aliéthiomètre: Un instrument disant la vérité. Chose étrange pour Lyra, une petite fille plutôt menteuse ! Pourtant, lorsqu’elle doit partir avec Madame Coulter, Lyra est à deux doigts de rater l’aventure de sa vie car elle ne retrouve pas son ami… Mais là encore, l’intrigue se dévoile, car le Maître de Jordan College soulève beaucoup d’interrogations…

Lyra, afin de se rapprocher de son oncle et de sa soif d’aventure dans le grand Nord, va accepter de partir aux côtés de Miss Coulter. Seulement, avant son départ, son meilleur ami disparaît, et lui est remis l’aléthiomètre, deux véritables mystères pour elle, qui vont remettre en question une partie de son voyage.  L’aléthiomètre en lui-même est un très bel objet dans la série, avec un réel aspect mystérieux et intriguant, soulignant ainsi la quête que Lyra va devoir faire en compagnie de son daemon pour en découvrir le sens et le fonctionnement. J’attends d’ailleurs avec impatience le moment où l’objet se révélera à nous pour nous montrer tout son potentiel.

L’Aléthiomètre, cette fameuse boussole d’or. La série lui donne une esthétique qui colle mieux avec l’objet. Là où le film en avait fait une simple boussole avec des dessins, on a droit à une boussole de belle facture, digne de celles des grands explorateurs. Et c’est ce que devient un peu Lyra, une exploratrice qui sort hors des murs du Jordan College. Mais l’objet en question s’accompagne de responsabilités, surtout que Lyra ignore pour l’instant comment s’en servir (j’attends de voir avec impatience comme ils vont mettre en scène son utilisation).

L’épisode s’achève sur cette fin et j’en suis ressortie avec une bonne impression ! Mes souvenirs sont vagues mais je pense que l’histoire originale est assez bien suivie (sauf ce début étrange). Les personnages sont assez fidèles et les plus importants sont déjà mis en avant ! J’apprécie beaucoup les Gitans et le daemon de Madame Coulter me met vraiment mal à l’aise avec sa tête sournoise de singe (oui je l’aime pas du tout) !

Après cette fin, je me suis jetée sur l’épisode 2 ! Car le seul bémol à cet épisode, c’est l’arrivée au tout début d’Asriel avec un hélicoptère (Il n’y a pas d’hélico !!) Mais c’est vraiment un détail ! Il y a les références à la Belle Sauvage en plus de la saga originale et tout reste cohérent et très fidèle ! Les quelques libertés prises apportent du plus à l’oeuvre ! Je dis oui !

La fin m’a donné l’envie de poursuivre la série, afin d’en savoir plus sur tout cet univers qui a l’air d’avoir beaucoup à révéler. Un premier épisode qui fonctionne !

 

Le premier épisode m’a vraiment donné envie de connaître la suite et de découvrir ce que les sept suivants vont nous réserver. Pour l’instant, l’univers semble moins « doré » que dans le film, donnant plus de réalisme à l’histoire.

 

Dans l’épisode 2, on retrouve donc Lyra qui s’installe à Londres dans l’appartement de Madame Coulter. Enchantée de son environnement, la jeune fille se laisse bercer par les paroles mielleuses de cette belle femme… Mais elle n’a pourtant pas oublié la promesse de Madame Coulter, celle de chercher son ami Roger.

L’interprétation de Madame Coulter est pleine de justesse ! L’actrice l’incarne magnifiquement bien ! L’ambiance dans l’appartement avec l’impression d’être surveillée, que toutes les portes sont fermées à clé… Tout comme Lyra, on aime Madame Coulter avant de se rendre compte que… Quelque chose cloche ! Et des interrogations sont soulevées, comme le fait qu’elle arrive à se séparer de son Daemon alors que c’est impossible ! Et plus on avance, plus Lyra commence à se dire qu’aucune recherche n’est réalisée par sa « bienfaitrice » pour retrouver Roger… 

Dans cet épisode, on va en découvrir plus sur Madame Coulter qui a pris Lyra sous son aile. Mais rapidement, on va voir le double jeu du personnage, qui a bien des choses à cacher. J’ai apprécié la performance de l’actrice ici, qui pouvait rendre le personnage particulièrement froid et manipulateur, tout en nous donnant quelques scènes où l’empathie et l’émotion refont surface lorsque Madame Coulter croit être seule. On découvre alors un personnage plus complexe qu’il n’en a l’air, et je n’ai personnellement pas pu me résoudre à la ranger dans la catégorie des « méchants un point c’est tout ».

Madame Coulter ou la parfaite manipulatrice !! Il n’y a pas à dire, j’adore le personnage et le jeu de l’actrice. Fini le côté un peu trop poupée de Nicole Kidman, on a affaire à une femme qui sait ce qu’elle veut et qui fera tout pour l’obtenir. Bref, j’adore !! Et bien sûr, Lyra tombe dans le panneau, vu qu’on lui met sous le nez plein de choses qui brillent ! Sa joie devant toutes ces découvertes reste touchante, car elle voit encore tout ça avec les yeux d’une enfant innocente (mais pour combien de temps ?)

Les Gitans de leur côté recherchent toujours activement Billy Costa et sont aussi à Londres sur une piste. Plusieurs enfants semblent avoir disparu, les Enfourneurs sont apparemment derrière cette sombre histoire. Je les aime vraiment ces Gitans. Le chef et Ma Costa sont vraiment charismatiques et je sais qu’ils vont prendre plus de place dans la suite de l’histoire et j’ai assez hâte de voir tout ça !

Le point de vue des Gitans est important dans cet épisode ! Car ils enquêtent toujours sur la disparition de Billy et rendent cohérent la suite de la série. Ils sont également à deux doigts de trouver les Enfourneurs (les voleurs d’enfants). Roger aussi nous dévoile beaucoup d’informations sur sa captivité ! Certaines choses ne sont pas assez mises en exergue selon moi mais cela viendra peut-être plus tard… Enfin, le MAGISTERIUM va se dévoiler un peu plus… Même si l’on ne comprend pas encore clairement ce que vient faire cet organisme chez Madame Coulter…

Les Gitans sont un groupe très intéressant dans la série, on voit qu’ils ont une véritable place dans l’histoire et qu’ils ne se laisseront pas facilement faire. C’est à partir de cet épisode qu’on voit réellement comment leur histoire et celles de Lyra et Madame Coulter s’entremêlent, quels sont les objectifs de chacun, et plus particulièrement, concernant les Gitans, leur détermination dès qu’il s’agit d’un danger contre leur communauté.

J’ai vraiment adoré la façon dont les Gitans sont présentés dans la série. On voit bien qu’ils sont une force qui compte, qu’ils sont organisés et qu’ils placent leur peuple au-dessus de toute autre considération. Contrairement au film qui tombait assez dans le cliché, ils ont de la classe et de la prestance…. et surtout de la présence à l’écran ! On les voit agir ! Et on ne se retrouve pas à essayer de comprendre pourquoi et comment ils sont arrivés là.

Lyra finit quand même par se poser des questions sur sa bienfaitrice. Enfin c’est surtout son Daemon Pantalaimon qui l’alerte sur des bruits étranges qu’il entend la nuit. Lyra essaie toujours de percer le secret de l’aléthiomètre qu’elle doit cacher à tout le monde. Madame Coulter finit par dévoiler son vrai visage, elle est assez cruelle et ses liens avec son singe sont étranges. J’ai détesté la scène où le singe tient Pan, je m’en souviens parfaitement dans le livre, c’est très dérangeant quand on sait les sensations que ressent Lyra quand quelqu’un touche son daemon. Beurk…

Si Lyra commence à avoir des doutes sur Madame Coulter, le MAGISTERIUM, lui, oeuvre d’autant plus de son côté ! C’est un autre point de vue non présent dans les livres ! Nous allons suivre un personnage qui n’appairaît que dans le tome 2 et pourtant, je trouve que présenter ses actions dès à présent apporte une réelle intrigue, et un vrai lien pour plus tard ! Cet homme semble se déplacer dans un univers parallèle qui semble plus proche du nôtre que de celui de Lyra (en terme de transport). Et lorsqu’il parle à un habitant de ce monde, celui-ci demande avec une certaine fascination à voir son Daemon, comportement que nous pourrions avoir ! J’ai beaucoup aimé cette « nouvelle » intrigue !

On voit dans cet épisode un peu plus ce qui lie les daemons et les humains, le premier épisode ne nous en dévoilant que très peu sur eux. Mais c’est aussi le signe pour Lyra de découvrir que tout n’est pas rose, le moment où elle va commencer à sortir de l’innocence de l’enfance pour se rendre compte que tout le monde n’a pas de bonnes intentions. Vont alors commencer les questionnements pour la jeune fille sur tout ce qui l’entoure, et notamment sur Madame Coulter et le lien avec son singe daemon.

Contrairement à Mady, j’ai adoré la scène avec le singe (oui, vous pouvez me lyncher !). Ce n’est pas par goût de la cruauté, mais plutôt parce que c’est là qu’on voit le regard de Lyra réellement changer. Elle comprend maintenant à qui elle a affaire, et l’innocence s’envole. C’est une scène assez charnière, je trouve. De plus, cela visualise de manière plus poussée les liens qui existent entre un daemon et son humain… ils partagent tout, de manière assez extrême.

La jeune fille enquête donc sur la réelle motivation de Madame Coulter et finit par tomber sur des plans assez étranges qui la poussent à penser que cette chère Madame a d’autres motivations beaucoup plus sombres. L’épisode se termine sur la fuite de Lyra qui tombe entre les bras de… Suite à l’épisode 3 !

Un petit bémol cependant… Beaucoup de cohérence et de références à l’oeuvre originale ont lieu mais il manque clairement des explications sur les Daemons ! Car beaucoup reflètent leurs humains ! Souvent, les domestiques vont avoir des chiens, les curieux vont avoir des insectes… Tout cela est bien présenté dans la série avec la journaliste et son Daemon papillon, ou encore le MAGISTERIUM qui a beaucoup d’insectes ou serpents… Mais rien n’est expliqué sur cela ! Cela ne me gêne pas et j’étais heureuse qu’ils le représentent mais pour une personne n’ayant pas lu les livres, cela ne lui sautera pas aux yeux… Et le fameux singe de Madame Coulter, son comportement, représente très bien cette dernière !

Lyra va alors choisir d’enquêter sur tout ce qui se trame et décider de ne plus faire confiance à personne en dehors de son daemon. En effet, elle aura découvert de sombres projets concernant Madame Coulter, et va vouloir tout mettre en oeuvre pour découvrir ce que cela signifie, et retrouver son meilleur ami. L’épisode se finit sur une scène qui nous fait tout de suite faire des suppositions pour la suite, dont nous aurons certainement une partie des réponses dès le prochain épisode.

Le passage avec les enfants qui ont été enfournés… m’a fait froid dans le dos. On est loin de l’ambiance aseptisée que le film avait choisi. Là, c’est glauque, flippant…. je m’attendais presque à sombrer dans un film d’horreur (je sais, j’ai le sens de l’exagération 😉 ) Je me demande comment ils vont présenter le passage de l’intercision… je sens qu’il va falloir avoir le cœur bien accroché !

En conclusion, un début assez lent mais plutôt fidèle aux souvenirs que j’ai de ma lecture ! J’attends de voir l’ours (oui l’Ours) pour me faire une idée plus précise ! J’avais bien aimé le film pourtant détruit par les critiques… La série est assez sombre mais pas déplaisante pour le moment !

Je suis frustrée ! Frustrée de ne pas avoir la suite tout de suite et maintenant !! Car je revis les aventures de Lyra comme si je les lisais tellement c’est fidèle et les ajouts faits sont cohérents scénaristiquement. Je veux en savoir plus sur l’homme avec le Daemon qui chante, sur les enfourneurs, sur Madame Coulter ! L’ambiance est parfaite, les acteurs incarnent très bien les différents personnages ! Je veux la suiiiiiiiite ! 

Ces deux épisodes m’ont donné l’envie d’en savoir plus sur cet univers que je ne connais absolument pas. Je suis partie sur une totale découverte de ce qu’a créé l’auteur, et je dois avouer que le début de la série fonctionne pour moi bien que nous ayons affaire à une petite introduction de ce monde. Pour ce qui concerne l’univers sombre de la série, je l’apprécie particulièrement puisque j’aime ce genre d’univers, mais surtout, ça souligne dès le départ l’importance des enjeux de l’histoire, ce que je trouve d’autant plus intéressant.

Au bout de ces deux épisodes, je trouve que l’univers présenté, bien que plus sombre, me captive plus que le film (que j’ai pourtant vu de nombreuses fois !). En se voulant plus proche des livres, la série gagne en réalisme, et ça me plait beaucoup ! J’attends avec impatience la rencontre avec Lee Scoresby et Iorek Byrnison !

 

Ce qu’on retient :

  • Un univers sombre, assez fidèle au tome 1 A la croisée des Mondes
  • Un singe flippant
  • Un casting qui fonctionne
  • Une histoire intrigante
His Dark Materials de Jack Thorne
Avec : Dafnee Keen, Ruth Wilson, Anne-Marie Duff, James McAvoy, Lewinn Lloyd
Nombre d’épisode : 8
Diffusé chaque semaine sur OCS

Publicités
Tags
Voir Plus

Mady

Accro à la BitLit et à tous les univers fantastiques Je suis aussi une grande romantique et une grande enfant qui croit encore aux licornes et aux fées ! Rédac Chef en Aide et Demie D.S certifiée

Cristalya

Nouvelle venue sur Songe, mes lectures se dirigent essentiellement vers les genres de l'imaginaire, du Young Adult, de la bande dessinée et des comics, mais il n'est pas rare que je fasse des détours vers le thriller, l'horreur ou le policier, voire que j'aille parfois me dépayser en lisant des genres auxquels je suis moins habituée. Sinon, quand je ne suis pas entre les pages d'un livre ou devant un épisode, on me trouve au milieu d'une partie d'un jeu de société ou en plein processus créatif, que ça touche au dessin, à la peinture, à la photographie ou encore au cosplay.

Coleen Hill

Jeune Songeuse, je dévore avec enthousiasme tout livre qui tombe malencontreusement dans mes mains ! Une grande préférence pour la fantasy, le fantastique et le post-apo, je peux facilement élargir mes lectures avec des thrillers, du young, bit-lit... Bref, pas très fidèle ! Sinon, je vais très souvent au cinéma mais également donne du temps à des séries chronophages ! Je joue aussi pas mal à des jeux vidéo mais également à des jeux tout court (jeux de rôle, jeux de société...) Je suis ravie de vous faire partager mes découvertes.

Lily Flynn

Grande amatrice de livres, je ne conçois pas passer une journée sans lire quelques lignes. Principalement attirée par la romance, je touche à tout et lis de tout sauf de l'horreur (je suis une âme sensible à ce qu'il paraît). Je suis également une grande consommatrice de séries et de films.... mon seul regret : les journées ne durent que 24h !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :