CINÉ & SÉRIE TVLes Chroniques de Séries TVLes Séries Télé

The Boys d’Eric Kripke

De : Eric Kripke
Depuis : 2019
Durée : 60 min
Genre :  Science-Fiction, Action
Nombre d’épisodes : 8
Avec : Karl Urban, Jack Quaid, Antony Starr, Erin Moriarty
Nationalité :U.S.A
Disponible sur : Amazon Prime Video

Synopsis de la saison 1

Dans un monde fictif où les super-héros se sont laissés corrompre par la célébrité et la gloire et ont peu à peu révélé la part sombre de leur personnalité, une équipe de justiciers qui se fait appeler « The Boys » décide de passer à l’action et d’abattre ces super-héros autrefois appréciés de tous.

Mon avis :

Voilà une série qui a su faire parler d’elle ! Alors que les super-héros, sauveurs de la veuve et de l’orphelin, envahissent nos écrans, cette série nous offre une vision assez différente !

Dans The Boys, les super-héros existent et ne se cachent pas ! Au contraire, tout un marchandising est fait autour d’eux. Ce sont les stars, la marque qui enrichit la société Vaught à coup de films et produits dérivés. Au lieu d’être des défenseurs, les super-héros sont devenus des sortes de héros de télé-réalité (imaginez les Marseillais en cape, slip et collants !). Tout semble bien fonctionner de la sorte, jusqu’à ce qu’une bande de simples humains viennent faire dérailler la machine.

Adaptation du Comics du même nom, The Boys montre un aspect sombre de la condition de super-héros. Ils ne sont plus motivés par de bonnes actions, par une idée de justice… non, ils se devenus les instruments du Capitalisme et ne pensent qu’à rester au sommet de la gloire.

Je n’ai pas lu les comics d’où est inspirée la série, mais Amazon réussit son coup et offre aux spectateurs un spectacle macabre et jouissif ! Le sang coule à flot, sans tabou, et les coups pleuvent de toutes parts. Pas question de prendre de gants, la série se veut décomplexée et trash, rejetant toute forme de censure !

On pourra noter les ressemblances avec certains super-héros connus (Le Protecteur/un mix de Captain America et Superman, Reine Maeve/Wonder Woman, The Deep/Aquaman….), ce qui appuie encore plus sur la côté satirique de la série. Alors qu’on est dans une vague de surenchère de super-héros, cette série apporte un vent « frais », dans le sens où elle casse tous les codes ! Les héros deviennent des êtres sans morale, et leur image bien policée se prend une claque magistrale !

Les acteurs incarnent parfaitement leurs personnages, ça c’est certain !! Mention spéciale pour Karl Urban et Antony Starr ! A eux deux, ils incarnent de façon épique les deux faces de la société présentée, et l’antagonisme qui les opposent accroît la tension de la série. Et s’il faut retenir une scène, je pense tout de suite à celle avec le dauphin… je vous laisse la découvrir, mais on dit bien… pas de censure !

La série pourra en dérouter certains, mais la majorité devrait en redemander à la fin de cette saison… car oui, les 8 épisodes filent comme le vent et on arrive au cliffhanger final, assoiffés d’en savoir plus !

8.8

Les personnages

9.0/10

Le scénario

8.5/10

Aspect visuel de la série

8.5/10

L'intérêt du spectateur

9.0/10

On aime :

  • Le jeu des acteurs
  • Un univers sombre et sans tabou
  • La scène du Dauphin

On aime moins :

  • Quelques passages un peu embrouillés
Publicités
Tags
Voir Plus

Lily Flynn

Grande amatrice de livres, je ne conçois pas passer une journée sans lire quelques lignes. Principalement attirée par la romance, je touche à tout et lis de tout sauf de l'horreur (je suis une âme sensible à ce qu'il paraît). Je suis également une grande consommatrice de séries et de films.... mon seul regret : les journées ne durent que 24h !

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :