AddictivesLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

Hot Rider de Sara June

Dark Soldier, tome 4

Nombre de pages : 333 pages
Editeur : Addictives
Date de sortie : 26 octobre 2019
Collection : Luv
Langue : Français
ISBN-13 : 9791025747773
Prix éditeur : 4,99€
Disponible sur liseuse : Uniquement en format numérique

De quoi ça parle ?

Qui sera assez fou pour séduire la fille d’un dangereux biker ?

Dee est la fille du président du club des Dark Soldiers, un gang de motards à la fois respecté et craint dans tout le pays. Elle est née dans ce monde violent mais ne s’en plaint pas. Le club, c’est toute sa vie !
Sauf que Dee a grandi, ce n’est plus une adolescente et, aujourd’hui, elle rêve de rencontrer un homme qui fera battre son cœur et vibrer de désir son corps. Mais quel homme choisirait une femme qui fait partie d’un gang de bikers criminels ? Et parmi ses frères bikers, qui pourrait l’aimer autrement que comme une sœur ?
De passion en désillusion, de plaisir du sexe à celui du cœur, la quête de Dee s’annonce mouvementée !.

Mon avis

Avant toute chose, il est bon de savoir que ce tome est le dernier tome de la série des Dark Soldier de Sara June. Certes il peut être lu indépendamment, comme ce fut mon cas car j’ignorais totalement qu’il faisait parti de cette série que je n’ai pas lue, mais j’aurais tendance à conseiller de lire les autres tomes avant afin de mieux comprendre l’histoire.

L’histoire c’est celle de Dee, fille du président du chapitre des Dark Soldiers à Hedonas (comprendre, le chef de la bande de motard domiciliée dans cette région). Dès le début, on nous présente cette vie en communauté où les règles sont bien établies, où le pouvoir appartient aux hommes (aux « frères ») et où les femmes n’ont pas voix au chapitre concernant les décisions prises et sont traitées comme des choses qu’il faut protéger (j’avoue que le terme de Régulières » qui leur est donné m’a moyennement plu, mais ça c’est purement subjectif). Dee ayant grandi dans ce milieu, elle n’a connu que ça et se plie aisément aux règles. Mais quand les sentiments s’en mêlent, la jeune femme va devoir gagner sa liberté pour connaitre le bonheur.

J’avoue avoir été assez perplexe lors de ma lecture du premier tiers du livre. Notre héroïne est juste spectatrice des événements (qui je suppose sont plus décrits dans les trois précédents tomes) et j’ai eu l’impression de passer à côté de quelque chose. Heureusement, il arrive un moment où les choses commencent à bouger et où Dee passe de spectatrice à actrice et là les choses deviennent tout de suite plus intéressantes et agréables à lire.

A partir de ce moment, la jeune femme se révèle, montre qu’elle n’est pas qu’une petite chose fragile qu’il faut protéger à tout prix, qu’elle entend bien prendre en main son existence et qu’elle ne laissera personne décider pour elle. Et j’ai beaucoup apprécié cette Dee.
Les personnages secondaires quant à eux sont nombreux et je me suis un peu perdue entre les différents surnoms. J’ai regretté qu’ils ne soient pas plus développés, mais là encore, je soupçonn que cette impression n’aurait pas eu lieu d’être si j’avais lu les précédents tomes.

L’histoire en elle-même n’a rien d’extraordinaire, mais la plume de Sara June est très agréable et les pages se tournent très vite. Cette première incursion (pour moi) dans le monde des bikers me donne donc fortement envie de poursuivre dans cette voie et de découvrir d’autres histoires basées sur cet univers.

Au final, Hot rider conclue bien cette série et reste une histoire agréable, sans prise de tête. C’est le genre d’histoire qui correspondait très bien à mon état d’esprit du moment et même si quelques événements ont été traités un peu trop rapidement à mon goût, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Dee et de ses frères Dark soldiers.

Hot Rider de Sara June

4,99€
7.4

La plume de l'auteur

8.0/10

Les personnages

7.0/10

L'intrigue

7.5/10

L’intérêt des lecteurs

7.0/10

La romance

7.5/10

Les plus :

  • Le monde des bikers
  • Dee, une héroine qui s'affirme au fil des pages

Les moins :

  • Des évènements traités un peu trop rapidement
  • Une première partie qui résume les précédents tomes

mokonalex

“Un livre de cuisine, ce n'est pas un livre de dépenses, mais un livre de recettes.” (Sacha Guitry) Voilà bien une citation qui me convient. Adorant lire et cuisiner, je collectionne les livres de tout genre du moment que ça se termine bien. Je suis une grosse guimauve, amoureuse des histoires d'amour qui finissent bien et collectionneuse de livres de cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :