LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESTRANCHE DE VIE

Deux kilos deux de Gil Bartholeyns

Une écriture poétique pour parler des conditions d'élevage et de la désillusion d'un vétérinaire...

 

Nombre de pages : 440 pages
Editeur : JC Lattès
Collection : Littérature Française
Date de sortie : 21 août 2019
Langue : Français
ISBN-10 : 270966335X
ISBN-13: 978-2709663359
Prix éditeur : 19,90 €
Disponible sur liseuse : Oui à 13,99 €

De quoi ça parle ?

Dans une région isolée de Belgique, les Hautes Fagnes, une tempête de neige s’abat sur les bois, les landes et les villages. Elle recouvre tout et maintient les hommes dans le silence et dans l’attente.
Sully, un jeune inspecteur vétérinaire, débarque là pour mener un contrôle dans une exploitation avicole. Il y a eu des plaintes, des soupçons. Sully cherche des réponses auprès des habitants  et des exploitants agricoles. Pendant son enquête, il trouve souvent refuge dans un diner où travaille Molly, belle et bouleversante, et Paul, le patron qui lit Walt Whitman, cuisine le poulet comme personne et semble toujours attendre que quelque chose arrive.  Chaque rencontre compte, conjure le temps, promet un autre avenir.
Deux kilos deux est un western, une enquête, une réflexion sur la condition animale et sur la condition humaine, c’est aussi une histoire d’amour.

Mon avis :

Ce livre fut une lecture difficile mais qui vaut clairement le détour et vous fait passer des messages forts mais également une poésie assez… Particulière ! C’est un livre particulier ! 

Nous suivons Sully, un jeune vétérinaire désillusionné sur son métier ! Première claque dans ma figure qui idéalise complètement le métier de vétérinaire ! L’auteur, par l’intermédiaire de Sully, va nous dépeindre le métier de vétérinaire qui consiste, à part quelques rares élus, à faire en sorte que les élevages fonctionnent sans catastrophe sanitaire et surtout, soient rentables ! Il va nous expliquer bien vite que les conditions minimales de vie pour un animal d’élevage prévues par la loi sont bien loin de ce que l’humain, s’il le voyait, jugerait acceptable… D’ailleurs, Deux kilos deux, c’est le poids que doit atteindre un poulet pour que l’éleveur gagne sa croûte ! Mais il va également dépeindre les conséquences des lobbys, la mondialisation, les normes… C’est toute une chaîne qui est défaillante. Et Sully, malgré son métier, va se blinder pour ne plus être empathique face aux animaux. Il ne faudrait pas qu’il soit surpris à leur parler ou à les caresser… 

Mais avant cette petite introspection, Sully arrive dans un bled paumé, aux allures de Far West, suite à une lettre anonyme qui dénonce les conditions d’élevage des poulets et le non-respect des normes. Et entre les noms des personnages croisés et cette ambiance perdue au milieu de nulle part, avec des allures d’américains, j’ai dû me rappeler plusieurs fois que tout se passait en… Belgique ! Et dès le début l’ambiance est donnée !

En moins de cent pages, plusieurs personnages sont croisés, et surtout leurs vies, leurs rêves et leurs passés nous sont racontés en quelques pages… Et étonnamment, je ne me suis pas perdue ! J’ai rapidement repéré qui était qui et quel était le but de chacun ! Car le bureau de Sully va être dans le diner du village, l’équivalent d’un Drive in, suite à une tempête de neige exceptionnellement importante. Et dans ce resto, il va faire la connaissance de la belle Molly. Et notre Sully, en vérité, c’est quelqu’un de rêveur, un homme très doux. Et il va se persuader que si leurs prénoms se terminent avec la même lettre c’est un signe… Alors que nous, lecteur, nous avons rapidement l’information que Molly s’appelle en réalité Léa…

L’auteur a véritablement une écriture poétique pour nous parler de chaque personnage, avec un état de sa vie, ses valeurs, son rôle… Et rien n’est tout blanc ou tout noir. Chacun va attirer de la colère, de l’empathie, de la tristesse… Je pense à Louis, un enfant de presque cinq ans, qui mange de la viande mais qui ne fait pas la liaison avec les animaux. Et quand on lui explique que l’on tue des animaux (et que non, on n’attend pas qu’ils soient morts naturellement), il entre dans une colère noire, car il considère que l’on ne doit pas tuer pour manger. A 5 ans, il veut devenir végétarien ! Et j’ai eu l’impression de me voir découvrir que le poulet du dimanche, c’était la poule de mon jardin, au même âge…

Mais face à cette justesse pour nous parler des personnages, c’est pourtant, de manière très incisive qu’il va nous parler des conditions de l’animal ! La mission de Sully, bien qu’au cœur du livre, devient vite pour nous lecteur, un élément conducteur mais pas notre principal intérêt… C’est presque une excuse pour délivrer un message.  

C’est un livre riche, profond et même dérangeant dans les messages qu’il délivre mais très d’actualité ! Sensible à la cause animale, ou moins sensible, il ne laisse pas indifférent car on peut détourner le regard, comme souhaiterait le faire Sully, des conditions des élevages…

Deux kilos deux de Gil Bartholeyns

19,90€
8.4

La plume de l'auteur

10.0/10

Les personnages

8.5/10

L'histoire

7.0/10

L'intérêt du lecteur

8.0/10

On aime :

  • La plume de l'auteur
  • Les personnages en demi teinte
  • Le message sur les conditions de vie des animaux en élevage

On aime moins :

  • La difficulté d'adhérer à la plume peut être rédhibitoire
Publicités
Tags
Voir Plus

Coleen Hill

Jeune Songeuse, je dévore avec enthousiasme tout livre qui tombe malencontreusement dans mes mains ! Une grande préférence pour la fantasy, le fantastique et le post-apo, je peux facilement élargir mes lectures avec des thrillers, du young, bit-lit... Bref, pas très fidèle ! Sinon, je vais très souvent au cinéma mais également donne du temps à des séries chronophages ! Je joue aussi pas mal à des jeux vidéo mais également à des jeux tout court (jeux de rôle, jeux de société...) Je suis ravie de vous faire partager mes découvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :