Amhéliie & Maryrhage -Romance ContemporaineLA DARK ROMANCELES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Rédemption T1 : Xander de Mary Matthews

Nombre de pages : 223 pages
Editeur : Auto-Edition
Date de sortie : 29 septembre 2019
Langue : Français 
ISBN-10: 1695754034
ISBN-13: 978-1695754034
Prix de l’éditeur : 15 €
Disponible sur liseuse : Oui – 4,49 €

De quoi ça parle ?

Sander a été élevé dans la haine des femmes, il n’éprouve que mépris et dégout envers l’autre sexe. Après avoir purgé sa peine à cause de l’une d’elle, le Free Biker se réinstalle dans l’ancienne maison familiale et sa nouvelle voisine ne tarde pas à vouloir faire la connaissance du seul autre être humain qui habite les environs.

Elsa a emménagé il y a quelques mois dans ce coin perdu d’Alabama pour réapprendre à vivre. Handicapée à la suite d’un drame, la jeune femme tente de faire face en prouvant à sa famille qu’elle est capable de se débrouiller seule. L’arrivé de ce nouveau voisin, dans cette maison aux allures de film d’horreur, attise sa curiosité. Elsa est bien décidée à découvrir qui est le sombre propriétaire des lieux.

Seulement, Sander n’a aucune envie qu’Elsa la fouineuse viennent interférer dans ses affaires. Malgré les années derrière les barreaux, l’homme ne compte pas rester dans le droit chemin, il a une mission et une vengeance à accomplir avant d’envisager sa rédemption.

Mon avis :

Mary Matthews m’a encore complètement scotchée ! C’est encore une histoire d’amour parfaitement improbable avec des personnages hors normes. Et ça marche. Cela reste de la dark romance, c’est dérangeant mais très bien maîtrisé.

Elsa est handicapée depuis plusieurs années, elle est paraplégique. Mais elle a décidé de vivre sa vie seule dans un coin perdu. Le jour où elle accueille son nouveau voisin, elle déchante rapidement. Sander revient, lui, sur ses terres après 10 ans de prison. Il n’aspire qu’à une chose, se venger. Quand il voit arriver cette jeune femme en fauteuil, il lui fait clairement comprendre qu’elle n’est pas la bienvenue. Mais Elsa est une jeune femme têtue, qui compte bien ne pas se laisser marcher sur les roulettes ! Revanchards tous les deux, ils ne se font pas de quartier jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils vont avoir besoin de former une équipe. 

Elsa a  vu sa vie basculer le jour où elle a perdu ses jambes. Elle en est sortie plus forte, mais elle reste morte à l’intérieur. Ses contacts avec l’extérieur se résument à ses courses une fois par semaine et les forums sur internet. Son voisin est une occasion de s’ouvrir. Mais honnêtement, Sander m’a fait flipper ! Il est désagréable, il n’hésite pas à humilier Elsa. Pour lui, le fait qu’elle soit handicapée n’est pas une excuse pour être plus sympa. 

Il est vrai qu’il a tout de même des circonstances atténuantes : sa jeunesse a été une horreur absolue. Son père est un tueur en série qui voyait dans toutes les femmes, notamment les prostituées des créatures du diable. Et pour les sauver d’elle-mêmes, il les tuait en leur retirant leur coeur! Il faut avouer qu’on ne ressort pas indemne d’une telle expérience. Depuis, Sander cultive une détestation de la gente féminine. Elles ne lui servent qu’à assouvir ses besoins vitaux ou faire du commerce.

Mais Elsa est différente des autres, elle n’a pas peur de lui. C’est ce qui l’intrigue et l’excite. De son côté, Elsa apprécie qu’il la voit comme un être humain et non une personne aux facultés diminuées. Leur histoire d’amour est hors normes, elle fait vaciller les lignes entre le bien et le mal. Ils sont les deux abimés par la vie. Mais pour autant doivent-ils renoncer à l’amour? Certes ils ne sont pas conventionnels, mais leur amour n’en est pas moins beau.

Certaines scènes sont difficiles, comme certains comportements de Sander : il ne ménage pas Elsa. Mais c’est ce qui fait qu’Elsa se sent à nouveau vivante. Se rebeller, s’offusquer et finalement comprendre l’autre pour l’aider à avancer, c’est vivre. 

Je trouve que la force de Mary Matthews est de mettre en présence des personnages qui ne sont pas beaux à l’intérieur, qui ont des façons d’être ou de vivre qui dérangent. Mais à force de les côtoyer, j’ai compris que ce n’est qu’un jugement de valeur. Ce qu’il faut c’est vivre sa vie avec les cartes qui nous sont données. Et j’ai beaucoup aimé le chemin qu’elle m’a fait suivre. J’ai évolué en même temps qu’Elsa et Sander et j’ai adoré être malmenée. Je dois être un peu tordue moi aussi. Mais c’est ce qui est bien, être différente ! Merci Mary Matthews pour ce texte encore plein de surprises. J’ai hâte de faire connaissance avec Iaroslav dans le tome 2.

Rédemption T1 : Sander de Mary Matthews

15 €
8.1

La plume de l'auteur

8.5/10

Les personnages

8.0/10

La romance

8.0/10

L'intérêt des lecteurs

8.0/10

On aime :

  • une plume formidable
  • un amour hors normes
  • des personnages vivants
  • une jolie claque pour les idées reçues

On aime moins :

  • des scènes difficiles
Publicités
Tags
Voir Plus

Ninondiscrete

Je suis amoureuse des livres depuis toujours. Mais ce qui m'attire le plus, c'est une belle histoire avec des personnages forts. Nouvelle chroniqueuse sur le blog de Songe d'une nuit d'été, je souhaite vous faire partager mes lectures, mes coups de cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :