Albin MichelLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANS JEUNESSE

Combien de pas jusqu’à la Lune de Carole Trébor

Nombre de pages : 448 pages
Éditeur : Albin Michel
Collection : Litt’
Date de sortie : 04 Septembre 2019
Langue : Français
ISBN-10: 2226443428
ISBN-13: 978-2226443427
Prix éditeur : 15.90€
Disponible sur liseuse : Oui à 10.99€


De quoi ça parle ?

Dans les années 1920, en Virginie occidentale, Joshua et Joylette habitent une modeste ferme avec leurs quatre enfants, à qui ils transmettent leur curiosité du monde et une dignité teintée de modestie. « Vous êtes aussi bons que n’importe qui dans cette ville, mais vous n’êtes pas meilleurs. », ne cesse de répéter le père. Katherine, la benjamine, passe ses journées à compter. Elle calcule le nombre de pas pour aller à l’école, mesure la hauteur des arbres, se questionne sur la distance qui sépare la Terre de la Lune… Grâce à ses capacités exceptionnelles, elle entre au lycée à 10 ans, puis obtient ses diplômes universitaires à 18. Elle commence ensuite une carrière de professeure, mais c’est un autre avenir qui l’attire… Dans une Amérique où les droits des Noirs et des femmes restent encore à conquérir, elle trace consciencieusement sa route dans l’ingénierie aérospatiale à la NACA puis à la NASA. Et au fil des ans, malgré les réticences d’un milieu masculin marqué par la ségrégation et une forme de misogynie, elle prouve sa légitimité par l’exactitude de ses équations et l’ingéniosité de ses raisonnements. Et c’est à elle qu’en 1962, l’astronaute John Glenn demande de vérifier la justesse des calculs de sa trajectoire avant de partir en orbite autour de la Terre. Sept ans plus tard, on lui confie le calcul de la trajectoire d’Apollo 11. Objectif visé : la Lune. Dans l’ombre des hommes, Katherine fait, à sa manière, également décoller les droits des femmes et des Noirs.

Mon avis : 

Combien de pas jusqu’à la Lune retrace le parcours aussi brillant que semé d’embûches de Katherine Johnson, l’une de ces femmes de l’ombre qui ont permis à John Glenn et à l’univers aérospatial de réaliser le rêve de milliers de personnes, aller dans l’espace et surtout sur la Lune.

Katherine, benjamine d’une fratrie de quatre frères et sœurs est née dans une Amérique ségréguée où les noirs sont encore en proie au racisme et où la place des femmes noires est remise en question dans certains métiers. Intelligente, intellectuelle et attachante, Katherine est un petit génie des mathématiques qui va se battre pour réaliser son rêve. En effet, tout au long de sa vie, elle va combattre les préjugés et sauter les obstacles un par un, jusqu’à prouver sa légitimité et montrer que les femmes noires ont leur place dans la société et ce qu’importe le métier qu’elles y exercent.

L’intrigue est parfaitement tenue et menée avec brio, Carole Trébor nous retrace la vie de Katherine, de son enfance à son entrée à l’université, sans oublier son parcours semé d’obstacles pour gravir petit à petit les échelons qui vont la mener droit jusqu’ à la mission Apollo 11, cette fameuse mission qui a permis aux hommes de marcher sur la Lune. Katherine fait partie de ces femmes que j’admire, car elle a rendu l’impossible, possible et a fait front face aux remarques aussi bien misogynes, que racistes.

La plume de Carole Trébor est fluide, entraînante et agréable à lire. Je n’ai eu aucun mal à me plonger dans la vie trépidante de Katherine, l’auteure nous livre 40 ans de vie dans 448 pages. Je n’ose imaginer ce qu’a pu être la vie pour une femme comme elle dans une Amérique qui n’est pas très tendre ou conciliante avec les femmes noires. Tout au long de ma lecture, j’ai senti un réel travail de documentation de la part de l’auteure, elle nous fait rencontrer ceux qui ont soutenu Katherine et l’ont poussée à continuer ses études et ne pas abandonner. Des personnes qui l’ont aidée à réaliser l’un de ses rêves, entrer à l’université. Et si j’admire Katherine pour son courage, j’admire aussi ces gens qui ont bataillé sans relâche pour que les noirs aient leur place dans les universités. Carole Trébor, de plus, traite avec beaucoup de soin de sujet s sensibles, comme la ségrégation noirs blancs, ou encore la place des femmes dans certains corps de métier.

En somme, les éditons Albin Michel nous livrent, après les histoires de Mohamed Ali, Simone Veil et Marie Curie, un autre portrait romancé d’une personne d’exception. J’attends avec impatience le prochain volume consacré cette fois-ci à Marilyn Monroe.

Combien de pas jusqu'à la Lune de Carole Trébor

La plume de l'auteure - 92%
L'intrigue - 92%
Les personnages - 92%
L’intérêt du lecteur - 92%

92%

Un roman qu'il faut lire absolument !

On aime : La couverture en accord avec le roman, la plume de l'auteure, les personnages.

Acheter sur Amazon
User Rating: 5 ( 1 votes)

Angie

Arrivée sur Songe depuis janvier 2019 et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent... Demie Arty D.S certifiée et approuvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :