LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

World War Web de Johanna Zaïre

Nombre de pages : 504 pages
Editeur : Auto-édition
Date de sortie : 12 septembre 2015
Langue : Français
ISBN-10 : /
ISBN-13 : 979-1092640045
Prix éditeur : 16,00€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Paris. 2035. Rebecca Barns est une jeune insurgée vivant dans la périphérie externe du nouveau Paris, qui est alors encerclé par de hauts murs de béton. À l’intérieur, une société modèle et harmonieuse à laquelle il faut obligatoirement adhérer, sans quoi c’est la mort assurée. Traqués par la milice du nouveau gouvernement, les rebelles, guidés par Rebecca, vont se lancer dans une guerre contre une technologie révolutionnaire. Une dystopie addictive offrant une effrayante vision de notre société accroc aux nouvelles technologies.

Mon avis

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de découvrir un des romans de Johanna Zaïre, et celui-ci m’a particulièrement attirée de par son genre dystopique.

On entre dans un univers où la ville de Paris a subi une guerre à cause de l’arrivée d’une nouvelle technologie. On suivra dans ce monde des personnages du gouvernement, mais aussi des membres s’opposant à ce nouveau mode de vie.

Le roman nous offre un aperçu des conséquences possibles des nouvelles technologies et plus particulièrement de l’intelligence artificielle. Nous nous approchons de plus en plus de cette possibilité, et il était intéressant de voir les dangers que peut encourir cette avancée. Ainsi, les enjeux développés étaient d’un côté les risques de cette intelligence tombant dans de mauvaises mains, mais aussi le problème que cela pourrait engendrer si elle venait à se rendre indépendante de l’homme.

J’ai été prise dans le roman, en ressortant avec une réflexion sur l’arrivée et le développement des intelligences artificielles. J’ai été entraînée dans l’univers créé par Johanna Zaïre auprès des différents personnages que nous suivons. L’autrice a su nous offrir des rebondissements auxquels je ne m’attendais pas toujours, ce qui m’a d’autant plus plongée dans l’intrigue, afin d’en connaître les tenants et aboutissants.

L’écriture de l’autrice est également entraînante, nous permettant d’être d’autant plus facilement immergé sdans l’intrigue.

J’ai apprécié les personnages que nous rencontrons, notamment Rebecca. Mais l’autrice a aussi donné des personnages détestables pour certains, avec des motivations discutables sous bien des aspects. Les relations se nouent et se dénouent, pour le meilleur, et le plus souvent, pour le pire, du fait de la situation actuelle dans la capitale.

Johanna Zaïre, étant une artiste multi-facettes, elle a également créé un univers musical et visuel autour de cette oeuvre, avec la chanson dont nous trouvons les paroles à la fin du livre, mais aussi le clip de ce dernier, qui a d’ailleurs remporté plusieurs prix internationaux, nous plongeant encore plus dans l’atmosphère du roman.

Pour ce qui est de la fin, elle est pleine d’action avec le résultat de tout ce qui s’est passé le long du roman. Le dernier chapitre laisse libre cours à notre interprétation sur ce qu’il s’y passe, et nous fait également nous poser des questions sur ce qu’elle signifie.

Pour conclure, j’ai franchement bien aimé cette lecture, ce questionnement sur les nouvelles technologies, et plus particulièrement sur les risques si elles tombaient dans de mauvaises mains et sur ceux de l’intelligence artificielle. J’ai vraiment apprécié la plume de Johanna Zaïre, et j’ai donc hâte de découvrir d’autres de ses romans.

World War Web de Johanna Zaïre

16.00€
8.6

La plume de l'auteure

8.5/10

L'intrigue

9.0/10

Les personnages

8.0/10

L'intérêt des lecteurs

9.0/10

On aime :

  • Le thème des nouvelles technologies et de l'intelligence artificielle
  • La plume de l'auteure
  • L'univers musical et visuel autour du roman

On aime moins :

  • Les personnages qui ne plairont pas à tout le monde
Publicités
Tags
Voir Plus

Cristalya

Nouvelle venue sur Songe, mes lectures se dirigent essentiellement vers les genres de l'imaginaire, du Young Adult, de la bande dessinée et des comics, mais il n'est pas rare que je fasse des détours vers le thriller, l'horreur ou le policier, voire que j'aille parfois me dépayser en lisant des genres auxquels je suis moins habituée. Sinon, quand je ne suis pas entre les pages d'un livre ou devant un épisode, on me trouve au milieu d'une partie d'un jeu de société ou en plein processus créatif, que ça touche au dessin, à la peinture, à la photographie ou encore au cosplay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :