LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMichel Lafon ContemporainROMAN CONTEMPORAIN

Air de Bertil Scali et Raphaël de Andréis

Écologie : la démocratie a échoué, l'heure de la dictature est venue.

Nombre de pages : 315 pages
Éditeur : Michel Lafon
Date de sortie : 29 août 2019
Collection : Roman
Langue : Français
ISBN-10: 2749940591
ISBN-13: 9782749940595
Prix Éditeur17,95€
Disponible sur Liseuse : Oui- 11,99€

De quoi ça parle ?

Écologie : la démocratie a échoué, l’heure de la dictature est venue.

Je m’appelle Samuel Bourget. Je suis né en 1969, l’année où Neil Armstrong posant le pied sur la Lune a déclaré :  » C’est un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour l’humanité.  » Cette phrase a comme scellé le caractère de ma génération : l’optimisme à tout prix. Mes parents étaient pleins d’espoir pour mon avenir. Celui-ci s’annonçait pavé de plaisirs et de joies. Sauf qu’il n’en a rien été. Le monde qu’ils m’ont laissé a été anéanti et il ne reste presque rien de mon enfance. J’ai moi-même contribué à l’hécatombe. Des hommes ont été jugés et condamnés selon leur responsabilité dans le génocide écologique –  » l’écocide « , ont dit les juges – qui se profilait, et qui, heureusement, a pu être évité. D’autres ont gravi les échelons du nouvel ordre en raison de leur engagement au service de l’écologie. À mon sens, ce n’était rien d’autre qu’une dictature. Bien plus tard, les révélations sur les excès de la cellule AIR ont mis fin à ce régime. Lors de leur procès, les dirigeants verts ont affirmé avoir sauvé l’humanité. C’est possible. Mais à quel prix ?

À l’époque, mieux valait ne pas être dans leur collimateur. Comme moi lorsqu’ils m’ont inscrit sur leur liste noire : la liste carbone. 

Mon avis :

A notre époque et vu ce qui se passe sur notre jolie et fragile planète, je ne pouvais passer à côté de ce livre qui parle sans détour du réchauffement climatique et qui met en scène une famille qui se réfugie au cœur de la France. Et je vous propose de faire le petit quizz qui va avec en fin d’avis.

Nous suivons donc Samuel Bourget et sa famille. Ils vivent dans un joli quartier de Paris, dans un appartement flambant neuf. Les élections présidentielles ont eu lieu et une femme a été élue. Elle désigne un ancien militaire comme premier ministre. Jusque-là tout va bien, mais comme d’habitude, les français râlent de l’inaction du gouvernement concernant l’écologie et le sauvetage de la planète. Des référendums sont faits, et les résultats sont approuvés par les dirigeants. Les français veulent plus d’action.

Premièrement ce qui m’a plu dans ce texte, c’est comment la démocratie a basculée dans la dictature grâce aux choix des gens, de ce qu’ils voulaient voir appliquer pour un monde meilleur. La mutation est violente, très punitive et restrictive et l’urgence écologique est appliquée. On voit le côté positif et négatif d’un tel changement qui ne se fait pas par étape. Les gens fuient la répression de la nouvelle police de l’Air. Ils n’assument pas qu’ils ont été des personnes consommatrices et gaspilleuses… Il y a aussi des abus, des conditions de vie qui se dégradent avec ce nouveau système très dur, les gens de bonne volonté encaissent mais jusqu’à quand?

Du côté des personnages, j’avoue qu’à part Jeanne, son frère Sacha et André, les autres ne sont pas très attachants. Leurs parents Samuel (le narrateur) et Sylvia n’ont pas ma sympathie pour diverses raisons qui me sont propres. Par contre, j’ai beaucoup apprécié le fait que Samuel nous raconte semaine après semaine ce qui se passe dans le pays, dans leur refuge. Par exemple la montée du catholicisme intégriste et autre. Ainsi que ce que la nature vit avec les modifications brutales du mode de vie des gens en France mais aussi plus tard en Europe. Le dernier point concerne la politique en elle-même. Malgré la bonne volonté du gouvernement, il reste toujours des failles liées à l’argent, à l’enrichissement.

Pour conclure, ce livre peut paraître court mais il décrit très bien ce qui pourrait arriver si personne ne fait d’effort pour changer ses habitudes de consommation même à petite échelle et que le gouvernement continu de faire l’autruche. J’ai apprécié la conclusion faite par les auteurs qui montre que l’on peut aider la planète sans tomber dans une dictature tyrannique et invivable.

Et si nous faisions le Quizz du livre ? Je vais être 100% honnête dans mes réponses.

Air Quizz

Combien de ces gestes écologiques simples pratiquez-vous déjà ?

1. Maintenir une température de 19/20°C. Je le fais, la chaudière est programmée comme ça mais avec les fenêtres triple vitrage, la maison oscille toujours entre 22/23°C l’hiver.

2. Baisser la température à 16°C la nuit et en cas d’absence. Alors pas 16°C mais 18°C sinon si j’ai le malheur de me réveiller en pleine nuit, bonjour crise d’éternuement pendant 1 à 2 heures non-stop.

3. Régler correctement les vannes thermostatiques. Très longtemps que je n’y touche plus. Et depuis la nouvelle chaudière et les nouvelles fenêtres j’ai même réduit de moitié.

4. Éteindre la chaudière en été ou en cas d’absence prolongée. Un automatisme acquis depuis des années.

5. Dégivrer régulièrement réfrigérateur et congélateur. Pas concernée car notre frigo américain fonctionne au froid ventilé donc rien à dégivrer.

6. Laver le linge à basse température. Automatisme aussi sauf pour tout ce qui est serviettes, torchons et draps.

7. Choisir les programmes « eco » des lave-linge et lave-vaisselle. Pas de lave-vaisselle (mais j’aimerais bien, je déteste faire la vaisselle). Pour le lave-linge, je le fais de temps en temps quand je sais que le linge n’est pas trop sale.

8. Éviter d’utiliser le séchoir électrique. Je n’en ai pas, question réglée et je n’en veux pas.

9. Débrancher les appareils électriques et éviter le mode veille. Je le fais sauf pour la box internet, le four, le frigo et le four micro-onde.

10. Préférer les douches rapides. Et le lavabo. Mine de rien on économise pas mal d’eau en limitant aussi les douches. Surtout qu’au lavabo ou vasque, cela ne prend pas plus de temps.

11. Couvrir les casseroles. Très rarement car je chauffe l’eau avec l’induction donc l’eau bout en 3 minutes. Je couvre vraiment lorsque je fais des plats particuliers.

12. Nettoyer les éclairages. Personnellement, on nettoie de temps en temps le dessus du lustre et des lampes. Mais c’est tout, en plus on a pratiquement remplacé toutes les ampoules basse conso pour des LED qui consomment encore moins et qui éclairent mieux.

Air de Bertil Scali et Raphaël de Andréis

17,95€/11,99€
9.2

Le sujet du livre

9.8/10

L'intérêt du lecteur

9.6/10

L'histoire

9.0/10

Les personnages

8.5/10

On aime :

  • Un thème fort
  • un sujet d'actualité
  • l'enjeu politique
Publicités
Tags
Voir Plus

Karine

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J'aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :