Harlequin - VictoriaLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Sa déesse Celte de Lynsay Sands

Nombre de page : 400 pages
Éditeur : Editions Harlequin
Collection : Victoria
Date de sortie : 1er septembre 2019
Langue : Français
ISBN-10 : 2280429063
ISBN-13 : 978-2280429061
Prix éditeur : 7,90€
Disponible sur liseuse : oui à 5,99€

De quoi ça parle

Lorsque la délicieuse naïade qu’il a sauvée d’une mort certaine ouvre ses grands yeux verts émaillés d’or, Aulay Buchanan est confus. L’inconnue au teint diaphane semble avoir perdu l’esprit au point de le prendre pour son époux. Et, tout choc émotionnel pouvant lui être fatal, doit-il alors lui mentir, lui l’héritier du clan Buchanan, au risque de lui faire courir un danger ? Car les assaillants qui ont précipité la belle étrangère dans les flots à l’instant de leur rencontre sont, sans nul doute, toujours à sa poursuite…

Mon avis

Je continue ma découverte des romances historiques avec cette fois une romance signée Lynsay Sands. Un récit qui est loin de m’avoir intéressé.

On rencontre Aulay Buchanan qui prend du repos dans son pavillon de chasse et qui part pêcher avec son frère, Alick. La surprise est totale pour les deux hommes quand ils découvrent une jeune femme attachée à un mât à la dérive. La jeune femme est miraculeusement vivante mais sévèrement blessée à la tête. Aulay la ramène au pavillon et la fait soigner par son autre frère guérisseur, Rory qui entretient très peu d’espoir sur la survie de cette jeune femme.

Les jours passent et l’inconnue se réveille enfin. Elle a perdu la mémoire ainsi que les événements qui l’ont conduit à se retrouver attachée à un mât à la dérive à moitié noyée. Complètement désorientée elle prend Aulay pour son époux et le jeune homme ne la contredit pas sur ordre du médecin pour éviter tous bouleversements inutiles. Pourtant, Aulay se doit de retrouver les origines de cette séduisante femme mais des événements bousculent son programme.

Aulay est un personnage que j’ai bien aimé. C’est un mâle fort mais qui manque de confiance auprès des femmes à cause d’une cicatrice qui lui barre le visage. Il a plus l’habitude que la gente féminine le repousse mais Jetta (l’inconnue rebaptisée ainsi par Aulay) le surprend en faisant le contraire et à ne pas être repoussée par son allure, ni être dégoûtée d’être liée à une personne défigurée. Aulay est très attiré par cette jeune femme et se laisse souvent emporter par sa passion dévorante ce qui cause des tensions avec ses frères car Jetta n’est pas sa femme et ses origines restent à découvrir.

Jetta par contre m’a un peu fatigué dans son innocence. Elle s’attache très vite à Aulay, ne jure que par lui, ne vit que pour lui alors que finalement elle le connait à peine. Elle a perdu la mémoire donc mari ou pas Aulay reste un inconnu. Mais Jetta ne cherche pourtant pas plus loin que ce qu’on lui raconte… Elle m’a semblé un peu cruche en plus d’incarner la parfaite innocente tout de même fortement obsédée par le sexe… Au début c’est mignon mais elle a finit par m’épuiser…

Je serai aussi incapable de dire la période de cette histoire étant donné que rien n’est indiqué. Aulay porte fort bien les kilts (selon Jetta), il est aussi écossais et Jetta est supposée anglaise… Ça m’a beaucoup dérangé même si je suis pas très douée en histoire, j’aime quand même savoir l’époque ! Les échanges aussi entre les personnages m’ont semblé plus actuels que « d’époque » mais étant novice dans le genre je ne sais pas si c’est la norme ou pas… J’ai été étonnée plus d’une fois en tout cas ! Sinon l’histoire en elle même reste agréable même si peu originale. Le petit swich de fin m’a tout de même entraîné jusqu’à la dernière page, le pari est donc gagné !

Vous l’aurez compris, Sa déesse celte ne m’a pas trop convaincu. Avec son personnage féminin trop innocent et aussi par le flou sur l’époque qui me laisse avec une question sans réponse, je n’ai pas réussi à m’intéresser totalement à l’histoire…

Sa déesse celte de Lynsay Sands

L'histoire - 60%
Les personnages - 65%
La plume de l'autrice - 75%
L'intérêt des lecteurs - 65%

66%

Un récit peu convaincant !

On aime : Aulay qui porte pour moi toute l'histoire. On aime moins : Jetta et son obsession pour son mari qui ne l'est pas.

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !
Publicités
Tags
Voir Plus

Mady

Accro à la BitLit et à tous les univers fantastiques Je suis aussi une grande romantique et une grande enfant qui croit encore aux licornes et aux fées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :