AddictivesLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

10 bonnes raisons de te détester ! d’Emma Green

Nombre de pages : 348 pages
Editeur : Éditions Addictives
Date de sortie : 14 août 2019
Catégorie : Romance contemporaine
Langue : Français
ASIN: B07VYXSZWJ
Prix éditeur : 5,99€ (disponible uniquement sur liseuse)

De quoi ça parle ?

Ils ne devaient jamais se revoir.
Ils sont liés pour toujours.

Art Pearson a deux amours dans la vie : son île du Pacifique et l’hôtel paradisiaque qu’il a bâti en partant de rien. L’engagement, la famille, ça n’a jamais fait partie de ses plans.
Pourtant, son passé le rattrape sept ans après une nuit torride et sans lendemain : une jeune Française vient de débarquer à Hawaï, avec ses jumeaux et son sale caractère, prête à piétiner tous les châteaux de sable sur son passage.
Entre le bad guy sans attache et la mère célibataire, le paradis sur terre pourrait bien tourner à l’enfer.

Mon avis

Je ne connaissais pas Emma Green avant ce livre et je dois dire que c’est une véritable surprise !! J’ai complètement adoré ce livre. Le cadre, la plume des auteures, les personnages drôles et attachants, on fait que j’ai eu

Pour commencer voici les 10 bonnes raisons de te détester rédigées par Gabrielle :

1. Mec Détestable a disparu de la circulation après une seule nuit (torride et inoubliable, certes, mais ce n’est pas le sujet) ;

2. Mec Détestable ne m’a rien laissé d’autre que son prénom, Art, et ce n’était même pas son prénom entier (ah si, il m’a laissé deux petites graines aussi, pardon, merci monsieur) ;

3. Ça fait maintenant plus d’un an que je cherche sa trace en le traquant comme une malade sur Internet (si j’étais un enquêteur et que je tombais sur mon historique de recherches Google, je me collerais en prison sans même un procès !) ;

4. Mec Détestable m’oblige à aller au bout du monde, mes deux mômes sous le bras, pour tenter de le retrouver (alors qu’il aurait pu habiter en France comme tout le monde, non ?) ;

5. Dans mon souvenir, Mec Désirable était canon. Pardon, je voulais dire Détestable. Dans tous les cas, c’est très difficile de détester un mec aussi beau, croyez-moi ;

6. À cause de lui, mes enfants sont sublimes. Une petite beauté bohème aux cheveux bouclés toujours emmêlés, un angelot au visage doux et au regard profond : à force d’entendre des compliments depuis qu’ils sont nés, ces deux-là se prennent pour les rois du monde. Merci du cadeau !

7. Mec Détestable est américain : expliquez-moi comment il va pouvoir communiquer avec des jumeaux de 6 ans qui s’entraînent à dire « Hello, aïe dont pique english » ;

8. Mec Détestable a passé une bonne partie de sa vie à voyager et a fini par s’installer à Hawaï : soit une des destinations les plus chères de l’univers (les trois billets d’avion aller m’ont coûté tellement d’argent qu’on va être obligés de rentrer à la nage. Avec deux paires de brassards et ma maîtrise de la brasse coulée, quelque chose me dit qu’on n’est pas près d’arriver…) ;

9. Mec Détestable a réussi, sans bouger le petit doigt, à devenir un héros aux yeux de ses enfants. Ils réclament de le rencontrer tous les jours et ils l’imaginent tous les soirs en se racontant des histoires (il aurait donc apparemment de longs cheveux violets, une moto qui crache du feu, une cape d’invisibilité et une licorne domestique) ;

10. Mec Détestable est impossible à détester : il m’a offert ce que j’ai de plus cher, il a changé ma vie quand j’avais tout juste 20 ans en me donnant deux bonnes raisons de me lever le matin, de faire quelque chose de mon existence – et de la leur.

Cette liste nous donne le ton, d’entrée de jeu !!

On commence l’histoire par un cadre idéal : Makalawena, une terre sauvage d’Hawaï, un hôtel qui respecte la faune et la flore, un paradis pour l’imagination. Si cet endroit existe vraiment, je souhaiterais vraiment aller le visiter !!!

J’ai le souffle coupé par la paix qui semble régner ici. Par la simplicité de ce décor, l’immensité de la plage, la beauté des arbres noueux aux racines emmêlées, la pureté de la nature auquel aucun homme n’a osé toucher. C’est un autre monde. Comme si la terre s’arrêtait ici. Ou commençait peut-être. C’est assez vertigineux de se retrouver sur une île, au bout du monde, et de s’y sentir bien, en paix comme nulle part ailleurs. En une seule seconde.

 

On découvre ici Gabrielle ou Cyclone Gaby, une femme pétillante, énergique, qui n’a pas la langue dans sa poche, son passe-temps favori : faire enrager Art. Sa rencontre avec Art, 7 ans auparavant, va donner lieu à deux petites surprises inattendues. Ses retrouvailles avec Art, vont être explosives, un cyclone de force 3 va s’abattre sur lui !! Suite à son arrivée sur l’île, la bataille entre les deux lui permettra de s’affirmer et de se retrouver. Elle ne veut pas perdre face à lui, ce qui va donner des scènes assez explosives et hilarantes. Je dois avouer que j’ai adoré son personnage vivant et endiablé.

Art, quant à lui est un homme sombre, asocial, mais aussi un bad boy par excellence, beau gosse, il enchaîne les nuits sans lendemain. Mais derrière cette facette c’est un homme blessé, renfermé sur lui-même, qui fuit la douleur depuis des années. Ses retrouvailles avec le cyclone Gaby, vont lui permettre de s’ouvrir et de faire la paix avec lui-même et ses démons. J’ai eu un peu mal au début avec ce personnage, surtout avec la liste du début^^. Je m’étais déjà fait une idée sur le bonhomme, et finalement, je m’étais trompée, c’est un personnage très intéressant, qui se dévoile peu à peu, et surtout c’est un super beau gosse.

Ici, les personnages principaux sont très présents, surtout Hermione et Sirius, eh non vous ne rêvez pas, mais rassurez-vous, ils ne se sont pas échappés d’Harry Potter. Ils sont les jumeaux de Gabrielle et d’Art, deux petites tornades qui vont aider leur mère à désarmer Art. Ils ajoutent à l’histoire un côté à la fois grave et léger, mais aussi beaucoup d’humour.

En somme, une histoire sublime et légère, où l’on peut trouver de l’humour, de la sensualité, et des sarcasmes.

Maintenant, la question que l’on se pose tous (ou peut-être juste moi^^), si Art et Gaby se remettent ensemble et font d’autres bébés, comment vont s’appeler leurs enfants ? Des idées ? Ron, Albus, Hagrid? Que les paris commencent !!

J’ai dévoré ce livre dans la journée, un livre « addictif » pour les éditions Addictives, maintenant que j’ai découvert la plume d’Emma Green, il me tarde de lire d’autres livres écrits par elles. De plus, à la fin du livre, vous pourrez même découvrir un extrait d’Immoral de Chloé Wilkox.

10 bonnes raisons de te détester ! d'Emma Green

5.99
9.7

La plume des auteures

9.5/10

L'intrigue

9.5/10

Les personnages

10.0/10

L'intérêt des lecteurs

9.5/10

La romance

10.0/10

On aime :

  • Mec détestable canon
  • Cyclone Gby
  • Fan de Harry Potter
  • Drôle et léger
  • Un livre qui a du mordant
Publicités
Tags
Voir Plus

Elena

Nouvelle dans l'équipe de songe d'une nuit d'été, je suis une passionnée de lecture, film et série. J'aime beaucoup la blit it, le fantastique, la romance et les mangas. C'est pour moi une immense joie de rejoindre songe d'une nuit d'été qui est un webzine que j'apprécie beaucoup.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :