LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNew RomanceROMANCE CONTEMPORAINE

Orion Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais de Battista Tarantini

Broché : 340 pages
Editeur : Hugo Roman 
Date de publication : 7 février 2019
Collection : New romance
Langue : Français
ISBN-10 : 2755640642
ISBN-13 : 978-2755640649
Prix de l’éditeur : 17 €
Disponible sur liseuse : Oui – 5,99 €

Tome 1

De quoi ça parle ?

 » SURTOUT NE LACHE PAS MA MAIN, LEO… «  

Entre Orion Atlay, chorégraphe réputé pour son irrévérence, et Leo Kats, talentueuse première danseuse de l’Opéra de Sydney, ce fut une collision, un intense pas de deux entre ténèbres et lumière. Un nouveau ballet est né : Perséphone consacrera l’envol de la jeune artiste et achèvera en apothéose l’œuvre du chorégraphe français. 

Désormais libre et amoureuse, Leo part avec Orion en résidence artistique à Tokyo. L’antre de Hiro Neruji, maître de ballet japonais, abrite l’envol sensuel et amoureux des deux Étoiles. Entre souvenirs et espoirs, désir et passion, Orion et Leo s’enlacent et créent pour la scène l’histoire de leurs propres âmes qui se cherchent et s’attisent. 

De Tokyo à Barcelone, de New York à Paris, Perséphone et Hadès grandissent avant la représentation finale. Au point qu’on ne sait plus lequel soutient l’autre… Orion renoncera-t-il pour autant à ses funestes projets ? Dans ce ballet de l’amour et de la mort, à l’heure où le rideau tombe, c’est encore la danse qui gagne, envers et contre tout.

Mon avis :

J’avais été assez perplexe à la fin de la lecture du tome 1. Je n’étais pas sûre d’avoir complètement appréhendé toutes les subtilités du récit. J’attendais donc ce second tome avec curiosité. C’est encore une fois avec un sentiment mitigé que je termine ce récit. Même si je comprends l’objectif de l’auteure, je n’adhère pas du tout à la philosophie de son protagoniste masculin.

A la fin du tome 1, Leo avait décidé d’accompagner Orion au Japon en résidence artistique. Elle y fait la connaissance de Néruji, célèbre maître de ballet, adepte du buto, une danse traditionnelle japonaise et de sa compagne Georgia Vallis, ancienne première danseuse du ballet de Londres. Entre Georgia et Leo se tisse une amitié aussi soudaine que forte. Si Leo pensait avoir vécu le pire avec Orion, elle n’est pourtant pas au bout de ses peines. Orion est obsédé par sa dernière création Perséphone et Hadès. Cet opéra représente sa vie et sa relation avec Léo. Il veut que cela soit parfait. Pour cela il pousse Leo dans ses derniers retranchements pour qu’elle se transcende. Mais il en demande beaucoup, voire trop. Son exigence et son égoïsme vont avoir raison de la jeune femme, plus si naïve. Orion aime profondément Léo mais il est incapable de le lui dire. Ses sentiments s’expriment par la danse, c’est la seule chose qui lui reste. Parce que le temps est compté, Hadès et Perséphone sera sa dernière oeuvre. Au final, seule la danse importe.

Orion est habité par la mort et il entraîne tout son entourage dans ses projets funestes. Claudia, Ruben, Néruji et Georgia sont affectés par ses décisions. Il est égoïste, et manipulateur. Il ne sait que prendre sans jamais rien donné. Il a décidé de lancer un compte à rebours qui signera la fin de cette mascarade. Si Leo pensait pouvoir faire front c’était sans compter l’amour qu’elle lui porte. Elle ne peut pas se résigner à le laisser partir sans rien tenter. Elle est la lumière dans la nuit, elle souhaiterait être le phare qui guide le bateau à son port. Si elle est touchante de sincérité et de volonté, Orion est lui un monstre d’égocentrisme. J’imagine que cela a dû lui servir pour être cette étoile géniale et ce chorégraphe fantastique mais cela en fait un piètre être humain ! Là où je dois tirer mon chapeau à l’auteure c’est que j’ai vécu pleinement son histoire. Mais je dois avouer avoir détesté son héros. J’admire la force de caractère son héroïne mais, dans cette situation, très peu pour moi. La lutte incessante entre la lumière et les ténèbres est une image qui finit par être trop répétitive. Finalement ce second tome n’amène pas d’idée foncièrement nouvelle et le récit se résume à la relation entre Léo et Orion. J’aurais aimé que l’histoire s’ouvre un peu aux autres et débouche sur des thèmes plus larges. Je crois que définitivement cette histoire m’a échappée.

Orion Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais de Battista Tarantini

17 €
5.8

La plume de l'auteur

6.0/10

L'intrigue

5.5/10

la romance

6.0/10

L'intérêt des lecteurs

6.0/10

Les personnages

5.5/10

On aime :

  • le milieu de la danse toujours exigeant
  • une héroïne forte
  • un dépassement de soi

On aime moins :

  • un héros complètement autocentré
Publicités
Tags
Voir Plus

Ninondiscrete

Je suis amoureuse des livres depuis toujours. Mais ce qui m'attire le plus, c'est une belle histoire avec des personnages forts. Nouvelle chroniqueuse sur le blog de Songe d'une nuit d'été, je souhaite vous faire partager mes lectures, mes coups de cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :