→ ROMAN HISTORIQUEHarlequin - VictoriaLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

La rose d’Irlande de Brenda Joyce

Nombre de pages : 496 pages
Éditeur : Editions Harlequin
Collection : Victoria
Date de sortie : 01 Juillet 2019
Langue : Français
ISBN-10: 2280418185
ISBN-13: 978-2280418188
Prix éditeur : 8.50€
Disponible sur liseuse : Oui à 5.99€

De quoi ça parle ?

Irlande, 1818

Si Eleanor ne peut oublier Sean, son premier amour dont elle attend le retour depuis quatre longues années, elle refuse toutefois de céder au chagrin et se résout à faire un choix raisonnable, davantage par désespoir que par amour : se fiancer au richissime Lord Sinclair, un gentleman anglais que ses parents ont toujours rêvé de la voir épouser. Mais tous ses plans sont bouleversés lorsque, à la veille de son mariage, Sean réapparaît. Sombre, amaigri, il lui apprend qu’il s’est enrôlé dans la rébellion irlandaise et qu’il est recherché par les troupes du roi. S’il ne quitte pas l’Irlande au plus vite, il risque la pendaison. Dès lors, pour Eleanor, l’évidence s’impose : au mépris du scandale, elle suivra Sean n’importe où, fût-ce au péril de sa propre vie…

Mon avis : 

Dans les précédents tomes de la série la dynastie des De Warenne, j’avais pu rencontrer une Eleanor jeune et peu présente ainsi qu’un Sean en passe de devenir un jeune adulte, je ne m’attendais pas ici à me retrouver face à des personnages bien différents du souvenir que j’avais gardé d’eux, en effet, Eleanor est plus mature et déterminée alors que Sean que j’avais connu gentil et attentionné revient ici sombre et hanté par un passé dont il se sent coupable.

Eleanor a toujours été amoureuse de Sean d’aussi loin qu’elle s’en souvienne, frère, confident et meilleur ami, les qualificatifs sont nombreux pour le définir, mais il y en a un autre qu’elle garde en secret pour elle depuis des années, elle ne considère pas Sean comme son frère, mais comme l’homme qu’elle rêve d’épouser. C’est une jeune femme rebelle, impétueuse et têtue qui délaisse des activités qu’on peut juger à cette époque comme typiquement féminine au profit de passe-temps masculin tel que la chasse, la pêche avec Sean ou encore monter à cheval en culottes courtes et profiter de cette vie qu’elle ne changerait pour rien au monde. Mais la donne va changer le jour où elle surprend Sean alors que celui-ci quitte sa famille, décidé à construire son propre chemin.

Sean est une âme tourmentée, après s’être engagé auprès de la rébellion irlandaise, il a été fait prisonnier durant deux longues années dans les cachots de Drogheda, une prison où il a vécu l’enfer. Si au début du roman, il m’a semblé être un jeune homme assez fougueux et profiteur des plaisirs de la vie, je l’ai retrouvé par la suite, deux années plus tard, complètement changé, sombre, hanté et torturé. Et alors qu’il est parvenu à s’enfuir des murs de sa prison, il ne se doute pas une seule seconde qu’à des kilomètres de là, Eleanor est sur le point de se marier.

L’intrigue est bien menée et rythmée, j’ai pris plaisir à retrouver les protagonistes des précédents tomes et faire la connaissance de nouveaux personnages. La relation entre Eleanor et Sean ne met pas beaucoup de temps à se mettre en place, en effet, ils se connaissent depuis l’enfance et si pour Eleanor le fait qu’ils doivent être ensemble est comme une évidence, pour Sean c’est une autre histoire, il a quitté une jeune fille pour retrouver une femme qu’il ne reconnaît plus en Ellie, la petite fille avec qui il a grandi, une personne pour qui il ne peut pas éprouver de sentiment, puisqu’elle est sa sœur par alliance. Auront-ils une chance de vivre ensemble ? Sean sera-t-il gracié pour une erreur qu’il n’a pas commise ? J’ai beaucoup aimé le personnage de Sean, il a traversé pas mal d’épreuve par le passé et c’est à cause de ce même passé qu’il se juge indigne d’être heureux et refuse donc l’amour d’Eleanor et se refuse d’avoir le moindre sentiment pour elle et la repousse donc dans les bras de son fiancé, Peter. Quant à Eleanor, j’ai beaucoup aimé sa force et sa détermination, quand elle a un objectif, elle ne lâche pas et va jusqu’au bout, rien ne peut l’en détourner, si ce n’est Sean. Il m’a donc été facile de craquer pour ce couple attachant.

La plume de Brenda Joyce est fluide, agréable à lire et entraînante, pour moi cette auteure est sans conteste l’une des meilleures en matière de romance historiques. De plus, le fait qu’elle place Sean dans certains faits historiques, donne quelque chose de plus concret à son roman et c’est l’un des aspects du récit que j’ai le mieux apprécié, si on oublie la relation entre Eleanor et Sean.

En somme, j’ai passé un excellent moment à m’évader en Irlande aux côtés de personnages prêts à risquer leurs vies pour ceux qu’ils aiment.

La rose d'Irlande de Brenda Joyce

La plume de l'auteure - 80%
L'intrigue - 80%
Les personnages - 80%
La romance - 80%
L'intérêt du lecteur - 80%

80%

Une lecture agréable !

On aime : La couverture, la plume de l'auteure, l'intrigue, le contexte historique, les personnages, la romance.

Acheter ce livre sur amazon
User Rating: 3.45 ( 1 votes)
Publicités
Tags
Voir Plus

Angie

Nouvelle arrivée sur Songe et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique, fantasy et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :