CINÉ & SÉRIE TVLes Chroniques de Séries TV

The Gifted Saison 1 de Matt Nix

Année de sortie : 2017
Créée par : Matt Nix
Avec : Stephen Moyer, Amy Acker, Sean Teale, Natalie Alyn Lind…
Nationalité : Américaine (États-Unis)
Genre : Drame, Fantastique, Science fiction, Action, Super-héros
Format : 45 minutes environ
Nombre de saisons : 2 saisons
Nombre d’épisodes : 13 
Inspiration :
Comics Marvel
Disponible sur : Fox Play, Google Play, Hulu, iTunes

De quoi ça parle :
Un couple, dont les enfants ont développé des pouvoirs mutants, est obligé de fuir lorsque le gouvernement menace de les enfermer. Ils rejoignent un réseau clandestin de mutants cachés dans des souterrains et doivent rester unis pour survivre face à l’adversité…

Mon avis

Aimant particulièrement l’univers des mutants dans le monde de Marvel, j’étais très tentée par cette série et curieuse de la voir. Je me suis ainsi lancée dans le visionnage de la première saison.

On rentre ainsi dans le monde des mutants, qui restent, tout comme pour les films, séparés des super-héros tels que les Avengers. Malheureusement, tout comme dans les films X-Men, les mutants sont pourchassés pour leurs capacités, enfermés voire devenus des sujets d’expérimentation. La série tourne ainsi énormément sur cette scission entre les humains et les mutants, une partie des premiers n’acceptant pas l’existence des seconds. Pour cela, on suivra plus particulièrement la famille Strucker, qui va se retrouver dans l’un des camps de réfugiés mutants.

Je me suis trouvée totalement entraînée dans cette série. On retrouve l’univers des mutants avec différentes capacités, ainsi que la tension entre les mutants et humains. On a de l’action et de la tension, les réfugiés devant se battre pour leur liberté et leur vie, en se cachant et en s’échappant tout en étant amenés à sortir du camp pour aider d’autres réfugiés et pour se battre pour leur cause. On est pris dans la série à chaque épisode, à vouloir savoir ce qui va arriver aux personnages et comment ils vont se sortir de certaines situations. Quelques petites incohérences peuvent être relevées, mais on peut facilement passer à côté car elles restent en minorité durant la série.

Ce qui est également intéressant est le fait que nous suivons les deux camps : celui des mutants mais également des humains, puisque nous avons des scènes sur le Sentinel Services, en charge de traquer les mutants qui seraient selon lui des menaces pour les humains. Et dans la série, on ne part pas sur l’idée que les membres de ce service sont tous des méchants, des gens sans cœur qui ne cherchent pas à comprendre les mutants. On tourne ainsi sur un des membres en particulier qui a un véritable passé permettant d’expliquer l’origine de sa motivation contre les mutants.

Pour ce qui est des personnages, j’ai beaucoup aimé les suivre. On en a un certain nombre en tant que protagonistes principaux, et forcément, il y en a que l’on aime moins que les autres. Ainsi, j’ai personnellement eu parfois du mal avec Clarice alors que j’aime beaucoup la famille Strucker ainsi que Lorna. Certains personnages ont d’ailleurs su révéler leur potentiel ou nous étonner au long de la série, ce qui nous permet d’avoir quelques petites surprises sur eux. J’ai d’ailleurs trouvé que la relation entre les personnages était généralement plutôt bien faite, j’ai notamment trouvé que l’alchimie entre les deux parents de la famille Strucker fonctionnait vraiment bien.

Concernant leurs pouvoirs, on a une hétérogénéité intéressante, avec des capacités franchement différentes entre les personnages. On pourra retrouver quelques ressemblances pour certains avec des personnages des films, mais dans ces cas-là, il y a une raison derrière.

Au niveau du visuel, je trouve que la série est agréable à regarder. Dans l’ensemble, les effets visuels sont franchement propres et semblent réalistes quand les personnages utilisent leurs pouvoirs. Il y a quelques scènes durant la série où on remarque l’utilisation des effets spéciaux, mais cela reste tout à fait correct à visualiser.

Un point à noter, on ne retrouve à aucun moment les personnages des films, comme on pourrait s’en douter.  Cela n’est ni un point positif ni négatif, mais cela peut éventuellement s’avérer utile pour les potentiels intéressés par la série. On aura seulement quelques références au groupe des X-Men mais sinon, ce sont exclusivement de nouveaux personnages, si ce n’est un ou deux, mais qui n’ont pas de lien avec ceux des films et qui sont introduits comme les nouveaux personnages.

Il n’y a pas forcément besoin d’avoir vu les films X-Men je pense, pour pouvoir regarder cette série. Quelques éléments pourraient sembler flous, notamment les X-Men qui sont cités à plusieurs reprises, si on est complètement néophytes de cet univers, mais sinon il n’y a pas de lien si ce n’est des clins d’œil ou des références aux films qui ne gênent pas la compréhension si l’on ne les relève pas.

La série n’est pas sans rappeler celle de Heroes. En effet, The Gifted a quelques points qui s’en rapprochent, notamment sur les capacités et comment cela est traité dans la série. Je ne suis d’ailleurs pas la seule à m’être fait la remarque, plusieurs spectateurs l’ayant constaté sur l’application et plateforme TV Time, la série Heroes étant classée dans les séries similaires sur cette même application. Ainsi, ceux qui ont visionné et aimé la série Heroes devraient potentiellement apprécier la série The Gifted.

Pour conclure, j’ai vraiment aimé regarder cette série, j’étais impatiente de découvrir chaque nouvel épisode et les péripéties des personnages. Je me suis attachée à un grand nombre d’entre eux et j’ai apprécié retrouver ce que j’ai aimé dans les films, que ce soit les capacités mais également la tension entre les mutants et humains. J’ai d’ailleurs déjà commencé la deuxième saison dont je vous reparlerai prochainement !

The Gifted Saison 1 de Matt Nix

8.9

L'intrigue/scénario

8.5/10

Le visuel

9.5/10

Les personnages

9.5/10

Univers développé

8.0/10

On aime :

  • L'hétérogénéité des pouvoirs
  • Les personnages
  • Les effets visuels

On aime moins :

  • Quelques petites incohérences
Publicités
Tags
Voir Plus

Cristalya

Nouvelle venue sur Songe, mes lectures se dirigent essentiellement vers les genres de l'imaginaire, du Young Adult, de la bande dessinée et des comics, mais il n'est pas rare que je fasse des détours vers le thriller, l'horreur ou le policier, voire que j'aille parfois me dépayser en lisant des genres auxquels je suis moins habituée. Sinon, quand je ne suis pas entre les pages d'un livre ou devant un épisode, on me trouve au milieu d'une partie d'un jeu de société ou en plein processus créatif, que ça touche au dessin, à la peinture, à la photographie ou encore au cosplay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils