JC LattèsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESTHRILLERS & POLARS

La Nuit du Mal de Giacometti & Ravenne

Série : Soleil Noir T02


Broché: 480 pages
Editeur : JC Lattès
Date de sortie : 15 mai 2019
Collection : Thrillers
Langue : Français
ISBN-10: 2709656094
ISBN-13: 978-2709656092
Prix éditeur : 22€
Disponible sur liseuse : Oui – 15,99€

De quoi ça parle ?

Ce second volet de la saga du Soleil Noir nous entraîne à la recherche de la troisième Swastika, une croix gammée antique aux pouvoirs mystérieux, dont la légende raconte que celui qui la détient deviendra le maître du monde.

Mon avis

J’ai le don de ne pas commencer par le début. Cependant, je dois avouer que le résumé au début du roman est d’une très grande aide ! Quoique… J’ai lu ce nouvel opus, qui est le tome 2, sans grande difficulté et avec beaucoup de plaisir.

On ne refait pas le duo Giacometti/Ravenne qui nous immerge dans une histoire sombre de complot ésotérique (dont eux seuls ont le secret) du temps de l’Allemagne nazie. La trame se passe entre le passé (aux alentours de 1908) qui se concentre sur la manière dont Hitler s’est retrouvé à vouloir une race parfaite pour son Allemagne, la fameuse race aryenne. Je dois avouer que même si les auteurs jouent avec la réalité, j’ai adoré cette version des faits qui dépeint un homme faible bourré de complexes qui va, en quelque sorte même si le terme que je vais employer n’est pas parfaitement exact, se faire manipuler. L’action « présente » quant à elle se déroule en 1941 durant l’apogée du nazisme et en pleine guerre mondiale.

J’ai été surprise (agréablement) de retrouver un Marcas, Tristan de son prénom (j’ai adoré leur autre série de roman avec pour héros Antoine Marcas), un agent double qui va se frayer un chemin parmi les officiers d’Hitler et devenir l’amant d’une archéologue aussi belle que dangereuse. Mais ce n’est pas tout puisque nous suivons également Laure, une jeune aristocrate française qui a tout perdu et qui s’est fait enrôler en Grande-Bretagne pour devenir l’agent parfait.

Il n’y a pas de temps mort dans La nuit du mal, mais il faut suivre tous les plans pour ne pas se perdre. Chaque protagoniste agit pour les intérêts qu’il sert, et la course pour trouver certains artefacts, là en l’occurrence, une croix gammée aux pouvoirs mystiques, devient une question de survie pour chacun d’entre eux.

Je dois dire que j’ai toujours aimé le style de ce duo que je suis depuis longtemps ! J’adore. Même si ici, la partie ésotérique est plus nuancée. Ce qui fait le charme du roman c’est la fiction mélangée à la réalité ! C’est tellement bien amené que le lecteur peut sincèrement se demander si certains faits ne se sont pas passés de cette manière. Tristan, l’un des héros, se la joue fine, mais reste un Don-Juan qui sait séduire les femmes. À tel point qu’on en vient à douter, parfois, du camp qu’il sert. Mais c’est le propre de l’agent double n’est-ce pas ?!

Pour en revenir au style, j’ai beaucoup apprécié les clins d’œil et je ne peux m’empêcher de penser à celui fait à un certain James Bond avec l’apparition de son  auteur, Flemming…

Enfin bref, si vous aimez les récits sombres qui surfent sur la réalité avec une pointe d’ésotérisme parfaitement fascinant et que vous êtes fan d‘Indiana Jones, vous devriez vous régaler ! Et gros plus, les auteurs ne nous laissent pas dans le flou puisqu’à la fin nous avons droit justement à des explications pour démêler le vrai du faux.

Ma notation sur : La Nuit du Mal de Giacometti & Ravenne

La plume des auteurs - 90%
L'histoire - 89%
Les personnages - 92%
Le genre de l'histoire (Thriller, Romance, Suspense, Fantasy...) - 93%
L'intérêt des lecteurs - 95%

92%

On adore !

On aime : Le style incomparable du duo Giacometti/Ravenne - Les différents protagonistes - Le mélange réalité/Fiction bien dosé - Le suspense haletant

Acheter sur Amazon
User Rating: Be the first one !
Publicités
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice et rédactrice du webzine depuis 11 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils