BIT-LITLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Anita Blake T26 de Laurell K. Hamilton

Serpentine

Nombre de pages : 600 pages
Editeur : Milady
Date de sortie : 19 juin 2019
Collection : Bit Lit
Langue : Français
ISBN-10 : 2811228985
ISBN-13 : 978-2811228989
Prix éditeur : 8,20€
Disponible sur liseuse : Oui – 5,99€

De quoi ça parle ?

La Floride est l’endroit rêvé pour le mariage d’Edward, marshal fédéral et meilleur ami d’Anita. C’est également pour elle et ses amoureux Micah et Nathaniel l’occasion de profiter de vacances bien méritées. Mais ce paradis tropical recèle aussi une nouvelle forme de lycanthropie, une malédiction qui accable une famille depuis plusieurs générations, réduisant le corps humain à une masse grouillante de serpents…

Lorsqu’une dispute éclate parmi les invités du mariage et que plusieurs femmes disparaissent de l’hôtel, les amis et amants d’Anita figurent parmi les suspects principaux. Une force mystérieuse est à l’œuvre, réduisant tous ses alliés à l’impuissance. Pour assurer leur survie, Anita est prête à tout, même à accepter une aide qui risque de s’avérer mortelle, et dont le prix à payer risque d’être bien plus lourd que prévu…

Mon avis 

Anita Blake est une héroïne qu’on ne présente plus. Dotée d’aussi nombreux titres que Daenerys Targaryen, c’est un personnage que j’adule et que je suis depuis que j’ai 15 ans (sachant que j’en ai presque le double aujourd’hui). Big up au CDI de mon ancien lycée, au passage, qui m’a permis de découvrir la plume fabuleuse de Laurell K. Hamilton, et les aventures de son personnage alors éditées par Fleuve Noir au début des années 2000.

Choisie pour être le garçon d’honneur du marié, on retrouve notre Anita en plein essayage de robe, en vu du mariage de Ted/Edward, son meilleur ami, et Donna. En parallèle, Micah lui demande son aide à propos d’une affaire qui le préoccupe au plus au point, concernant une famille dont les membres se transforment petit à petit en un tas grouillant de serpents, tout en conservant leur humanité. Malédiction ou nouvelle forme de lycanthropie ? Vous le saurez, si vous lisez le livre !

Alors que le mariage est imminent et que l’ambiance presque apaisée, malgré quelques accrochages mineurs, laisse enfin place à des vacances bien méritées, la situation tourne soudainement au mélodrame et tout part littéralement en cacahuète, au point que les protagonistes eux-mêmes n’y comprennent plus rien. J’ai aimé être un peu dans le même état qu’eux, à me demander ce qu’il était en train de se passer, et avoir le cerveau un peu retourné par tous ces événements qui semblent à première vue complètement indépendants les uns des autres. J’ai même apprécié cette attente languissante qui distille ses indices au compte-goutte et tarde à assembler entre elles les pièces du puzzle.

Ce nouveau tome fait aussi la part belle au développement des relations entre les personnages, dont on découvre encore, même au bout de 26 tomes, certaines nouvelles facettes jusque-là demeurées cachées ou très bien dissimulées. La vie affective et amoureuse d’Anita est toujours autant un joyeux bordel plus ou moins bien organisé mais parfois difficile à suivre, même pour elle.

J’ai beau adorer cette série, je crois qu’arrivée à un certain point, je commençais à me lasser de toutes ces scènes de sexe à gogo qui parsemaient les tomes de plus en plus, même si elles sont toujours superbement bien écrites et chaque fois différentes les unes par rapport aux autres. Un peu, c’est bien, trop, c’est presque ennuyeux. C’est un gros détail qui m’a beaucoup dérangée dans certains des tomes précédents.
Dans Serpentine (et sa magnifique couverture dans les tons verts), il n’en est rien, et c’est donc avec un énorme soulagement que j’ai pu constater que les relations sexuelles étaient reléguées au second plan, pour laisser place à une enquête policière intéressante, et encore bien dégueu. Ainsi, j’ai eu l’impression de retrouver les aventures du début. C’était vraiment chouette et très rafraîchissant.

Voila donc un tome comme je les aime, avec du sexe, mais pas trop, plein de rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine jusqu’à la fin, et une héroïne toujours aussi badass !

Anita Blake T26 de Laurell K. Hamilton

8,20€
8.5

La plume de l'auteure

8.5/10

L'intrigue

8.5/10

Les personnages

8.5/10

L'intérêt des lecteurs

8.5/10

On aime :

  • Une héroïne toujours aussi badass
  • Du sexe, mais avec parcimonie
  • L'évolution des personnages
  • La couverture trop canon !
Publicités
Tags
Voir Plus

Zellena

Sur Songe depuis plus d'un an. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

2 Commentaires

  1. Merci pour ton retour, j’avoue que c’est une série dont certains tome m’ont un peu déçue pour les mêmes raisons que toi ( et que beaucoup d’autres). Je vais aller le récupérer pour pouvoir retrouver la Anita qui mène des enquêtes!

  2. Tout comme toi, j’ai été rebutée à force par les (trop) nombreuses scènes de sexe qui sont purement gratuites dans certains tomes. J’avoue que j’ai laissé tomber cette série depuis un moment. Mais ton avis me donne envie de replonger dedans, sutout que j’adore Edward.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils