J'ai Lu RomansLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESTRANCHE DE VIE

Les belles vies de Benoît Minville

Nombre de pages : 320 pages
Editeur : J’ai Lu
Date de sortie : 5 juin 2019
Collection : J’ai Lu
Langue : Français
ISBN-10 : 229021163X
ISBN-13 : 978-2290211632
Prix éditeur : 7,10€ (version poche)
Disponible sur liseuse : Oui – 6,99€

De quoi ça parle ?

Vasco et Djib sont inséparables depuis toujours. Turbulents, pas vraiment délinquants, les deux banlieusards partagent aussi bien les bêtises, les rires que les bleus. Leur dernière rixe est pourtant celle de trop… Leurs parents décident d’employer les grands moyens : ils envoient, le temps d un été, les deux ados en pension dans la Nièvre. C’est dans cette France profonde dont on parle peu qu’ils vont se confronter à une autre forme de jeunesse : celle des enfants cabossés par la vie, accueillis et élevés par ceux que tous surnomment « Tonton » et « Tata », un couple à la générosité inoubliable.

Mon avis

Agrémenté d’une playlist orientée hard rock/metal à l’image de son auteur, ce roman fait 320 pages… Je l’apprends à l’instant, tandis que je suis en train de mettre en forme cet article, et je suis un peu étonnée, parce que ce chiffre peut s’apparenter à un « pavé » pour certains et certaines, un pavé qui personnellement m’a semblé tellement court ! 320 pages, qui ont défilé sous mes doigts sans que je ne m’en rende compte, absorbée que j’étais par ma lecture.

Suite à une bagarre, les parents de Vasco et Djib, un peu désespérés, prennent la décision d’envoyer leurs enfants dans la campagne nièvroise, bien loin de leur banlieue parisienne, chez Marie et Albert Favre, dits Tata et Tonton. Par ce geste, ils espèrent qu’ainsi les deux adolescents parviendront à rentrer dans le droit chemin, même s’ils sont loin de pouvoir être qualifiés d’ados « difficiles ».

Chez Tata et Tonton, il y a déjà presque une dizaine d’enfants, plus ou moins âgés, issus de milieux différents. Si au départ, Vasco et Djib peinent à trouver leur place, l’ambiance chaleureuse du foyer et sa routine bien réglée ne tardent à les aider à prendre leurs marques et une petite place dans le coeur de chacun et chacune.

Rapidement, on se prend d’affection pour tous ces gamins si jeunes et déjà tant bousillés par la vie, ces personnages en perdition à la sensibilité à fleur de peau dont ce récit bouleversant nous fait le portrait. Comment rester insensible face à ces âmes malmenées et éclopées, pleines de failles, de doutes, de peurs qui peinent à se reconstruire.
On aime aussi l’amitié profonde qui lie Vasco et Djib, ces deux inséparables, ces opposés qui s’attirent, toujours là pour veiller l’un sur l’autre, pour le meilleur et pour le pire.

Mais Les Belles vies, c’est aussi un roman qui sait nous faire rire et sourire, parce que l’on assiste à des instants de profonde complicité, à des amitiés qui se tissent, à la naissance des premiers émois adolescents, à des moments de bonheur et de joie, à de l’émerveillement face aux beautés de la nature et aux bonheurs les plus simples, à des prises de conscience. A l’instar de Vasco et Djib qui n’ont pas envie de quitter cette nouvelle famille si unie qu’ils ont appris à aimer, on n’a pas envie de la laisser non plus.

A travers ses personnages et sa plume d’une belle sensibilité, Benoît Minville nous rappelle que la vie, c’est savourer les plus petits instants qu’elle nous offre, c’est apprécier l’instant, c’est vivre chaque moment intensément, choses que l’on a trop souvent tendance à oublier et qu’il est parfois bon de se rappeler, dans un monde où tout va trop vite.

Les belles vies de Benoît Minville

7,10€
9.5

La plume de l'auteur

9.5/10

L'histoire

9.5/10

Les personnages

9.5/10

L'intérêt des lectteurs

9.5/10

On aime :

  • Des personnages attachants
  • Une histoire pleine de joies et de petits bonheurs
  • La playlist au début du livre
Publicités
Tags
Voir Plus

Zellena

Sur Songe depuis plus de deux. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :