LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESTHRILLERS & POLARS

Une question d’attitude de Alexander McCall Smith

#3 Le club des philosophes amateurs

Nombre de pages : 304 pages
Editeur : Le Masque
Collection : Masque Poche
Date de sortie : 05 Juin 2019
Langue : Français
ISBN-10: 2702449247
ISBN-13: 978-2702449240
Prix éditeur : 8.50€


De quoi ça parle ?

Isabel Dalhousie, rédactrice en chef de la très respectée  Revue d’éthique appliquée, fait la connaissance de Tom Bruce, homme d’affaires texan en visite à Édimbourg. Cette rencontre déclenche une série de quiproquos. La jeune fiancée de Tom semble beaucoup s’intéresser à la gent masculine. Isabel la soupçonne d’être avec Tom par intérêt. Cette situation pose d’intéressants problèmes philosophiques, surtout quand il s’agit d’affaires de cœur : Quand faut-il dire la vérité ? Quand doit-on se taire ? Pour Isabel, tout est une question d’attitude…

Mon avis : 

Quand j’ai commencé à lire Une question d’attitude, j’étais loin de me douter que j’avais loupé les deux précédents tomes (et pourtant, c’était bien noté !), j’ai donc dû me procurer les deux premiers en VO avant de me lancer dans la lecture de celui-ci. Et j’ai eu plaisir à retrouver les personnages de cette série et notamment l’héroïne Isabel, qui voit son quotidien bouleversé par des révélations, des visites non attendues, mais surtout par l’amour qui va frapper à sa porte et d’une façon inattendue. Entre remise en question et doute, elle va devoir laisser derrière elle ses principes éthiques et philosophiques, si elle veut pouvoir profiter de son bonheur naissant.

Isabel Dalhousie est rédactrice pour une revue philosophique. C’est une femme d’une quarantaine d’années, qui n’a pas sa langue dans sa poche et aime aider aussi bien les personnes de son entourage, que donner des conseils. On la retrouve ici alors qu’elle envisage d’acquérir une maison pour sa gouvernante Grace, une femme qu’elle aide financièrement. À cette occasion, elle demande à Jamie, l’ex-petit ami de sa nièce Cat de l’accompagner, mais suite à un quiproquo, la propriétaire de la maison pensant faire face à un couple épanoui et décide de leur vendre l’appartement, tout en baissant le prix de vente de celui-ci. Mais cette femme n’a-t-elle pas plutôt pas vu dans le regard d’Isabel ce qu’elle essaye de cacher aux yeux de tous, son attirance pour le jeune Jamie ?

L’intrigue est avant tout basée sur sa rencontre avec Tom Bruce, un riche homme d’affaires et Angie sa fiancée, qui n’a l’air d’avoir de fiancée que le nom, quand Isabel remarque son étrange comportement envers la gent masculine et surtout Jamie. La philosophe finit par avoir des soupçons et se demande si Angie ne serait pas plus attirée par le patrimoine de Tom que l’homme en lui-même. La voilà donc a essayé de résoudre ce mystère et percer les secrets de ce couple texan, mais par-delà ses soupçons, il y a autre chose qu’elle tente de mettre de côté voire d’oublier, car depuis sa visite avec Jamie dans l’appartement qu’elle compte laisser à Grace et les paroles de la propriétaire, Isabel sent un certain espoir naître en elle. Elle se pose des questions sur sa relation avec Jamie. Du moins la prétendue relation qu’elle pourrait avoir avec lui, leur différence d’âge pourrait, en effet, à cette époque, choquer l’opinion publique, mais malgré cela, elle ne peut pas taire les sentiments qu’elle éprouve. Mais il y a un hic et pas des moindres, Cat, sa nièce, l’ex de Jamie, que pensera-t-elle de leur relation, si celle-ci se concrétise ? L’autre point important est Jamie, ces sentiments, qu’éprouve-t-il pour elle ?  L’aime-t-il ? Se voit-il vivre avec une femme plus âgée que lui ? Ont-ils une chance ensemble ?

La plume d’Alexander McCall Smith est fluide et agréable à lire, il a su me faire voyager en Ecosse et me faire découvrir la vie et les coutumes écossaises, j’ai eu l’impression par moments de me retrouver en face de Jessica Fletcher (de la série Arabesque) ou bien d’Emma de Jane Austen. J’ai bien aimé la façon dont il a créé son personnage, Isabel, même si j’avoue que par moments, je n’ai pas aimé son côté à juger les gens trop vite. Il y a aussi certains dialogues, qui traînaient en longueur par moments, ce que j’ai trouvé un peu dommage, puisque à part ces deux points, l’humour, l’amitié, l’amour et plein d’autres sentiments sont au rendez-vous, sans oublier l’intrigue et le mystère.

En bref, j’ai passé un bon moment à lire ce troisième tome de la série le club des philosophes amateurs dont Isabel Dalhousie n’a pas fini de faire parler d’elle.

Une question d'attitude

La plume de l'auteur - 75%
L'intrigue - 75%
Les personnages - 75%
L'intérêt des lecteurs - 73%

75%

L'humour au rendez-vous

On aime :  L'humour On aime moins : Les longueurs entre certains discours

Acheter ce livre sur Amazon
User Rating: Be the first one !
Publicités
Tags
Voir Plus

Angie

Nouvelle arrivée sur Songe et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique, fantasy et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils