CINÉ & SÉRIE TVLes Chroniques de Séries TVLes Séries Télé

Hanna Saison 1 de David Farr

Une série Amazon Prime Vidéo


INFOS SAISON

8 épisodes
Nationalité : Américaine
Diffusé sur Amazon
Saison produite en 2019

Liste des épisodes

La Fôret (Forest)
Amitié (Friend)
La Civilisation (City)
Père (Father)
La Ville (Town)
Mère (Mother)
La Route (Road)
Utrax (Utrax)

Synopsis

Hanna a passé toute sa jeunesse à s’entraîner pour combattre ceux qui la traque, elle et son père mercenaire, Erik Heller, dans les bois isolés d’Europe de l’Est. Ses capacités de survie sont mises à l’épreuve lorsqu’elle et Erik sont séparés après avoir été repérés par un espion de la CIA, Marissa Wiegler entourée de ses agents. Hanna n’a pas d’autre choix que d’entreprendre seule un périlleux voyage à travers l’Europe alors qu’elle cherche à retrouver son père et à échapper – ainsi qu’à faire tomber – les menaces qui les visent. L’éducation isolée de Hanna lui offre des capacités physiques et émotionnelles particulièrement intimidantes alors qu’elle est forcée d’affronter une conspiration de plus en plus profonde – une conspiration qui pourrait les mener, son père et elle, à leur perte.

Mon avis

Quelques semaines avant sa sortie, Amazon Prime nous a abreuvés de publicité concernant ce reboot du film de Hanna sorti en 2011 avec Saoirse Ronan dans le rôle-titre. Je n’ai pas vu le film, mais j’étais curieuse de voir ce que la série télé allait donner.

L’histoire de Hanna est une succession de course poursuite, de son enlèvement quand elle était bébé par ceux qui semblent être ses parents, jusqu’à sa soif de liberté et l’envie de découvrir ses origines qui la pousseront à se faire connaitre de ceux qui n’ont jamais vraiment cessé de la chercher. La majeure partie de la série surfe sur des tons froids, rappelant dans un premier temps, l’univers hostile où Hanna et son père se terrent depuis des années. Les seuls moments ou des couleurs chaudes font leur entrée, c’est quand la jeune fille s’échappe d’une base en Afrique du Nord.

Au départ on ne sait pas vraiment pourquoi ces gens hostiles en ont après elle, puis il s’avère qu’elle a des compétences hors-norme en combat et tactiques. Et ce n’est pas simplement parce que son père l’a entraînée à la survie durant toutes ses années . On comprend vite qu’elle n’est pas comme les autres. De plus, Hanna est un personnage froid et distant comme si les sentiments n’avaient pas d’emprise sur elle.

Tout le long des huit épisodes, la série distille, avec parcimonie, quelques informations juste assez pour nous captiver, mais pas trop, pour nous tenir en haleine. Hanna et son père auront un ennemi commun, Marissa Wiegler qui met un véritable acharnement à tenter de les retrouver tous les deux. On essaie de nous présenter cette femme comme ayant une vie en dehors de son obsession. Malheureusement, la manière dont elle gère sa famille montre au contraire qu’elle est encore plus froide qu’elle n’y parait. Pour ma part, c’est un personnage sur lequel je suis assez mitigée.Tout comme le père de Hanna, Éric Heller. S’il apparaît comme quelqu’un qui veut protéger sa fille à tout prix, il a pas mal de zones d’ombres que le spectateur va prendre plaisir à découvrir au fur et à mesure des épisodes.

Hanna quant à elle, est une jeune fille qui rêve de liberté et de découverte. Parfois on a envie de lui rappeler ses priorités, mais même si elle n’a pas eu une existence normale, elle aspire plus que tout à être une jeune fille comme les autres. Elle agit souvent comme si tout lui était égal. 

Sa rencontre avec une famille britannique va être l’occasion pour la jeune fille de découvrir ce qu’est une vraie vie de famille avec les soucis inhérents. Ainsi Hanna fera la connaissance de Sophie, une ado en pleine crise qui en fait voir de toutes les couleurs à ses parents. La tension dans cette famille est des plus électriques et pourtant, ils prendront Hanna sous leur aile sans trop lui poser de question.

Dans l’ensemble, Hanna est une bonne série oscillant entre le thriller à suspense et le fantastique. Avec cette organisation secrète qui fait des essais ultras confidentiels sur des bébés abandonnés par leurs parents m’a aussi rappelé à certains égards, la série Dark Angel avec Jessica Alba dont les enfants ont été génétiquement modifiés. Les acteurs dans Hanna étaient plutôt convaincants dans leurs rôles respectifs et même si on a du mal à s’attacher à eux, on prend plaisir à les suivre dans cette traque sauvage.

La fin de la première saison laisse supposer une suite trépidante que j’ai hâte de découvrir.

Hanna Saison 1 de David Farr

7.6

La réalisation de la série

7.5/10

Le casting

7.5/10

L'histoire

7.9/10

Les personnages

6.5/10

L'intérêt des lecteurs

8.5/10

On aime :

  • Le suspense entretenu durant les épisodes
  • Le personnage de Hanna qui rappelle au départ une créature sauvage
  • Les paysages magnifiques de l'Europe de l'Est

On aime moins :

  • On a du mal à s'attacher aux personnages
Publicités
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice et rédactrice du webzine depuis 11 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :