LES LIVRESLivres de Société

Toutes les idées reçues qui nous gâchent la vie de Sylvie Brunel

Un ouvrage censé lutter contre le pessimisme...

 

Nombre de pages : 280 pages
Editeur : JC Lattès
Collection : Essais et documents
Date de sortie : 24 avril 2019
Langue : Français
ISBN-10 : 270966531X
ISBN-13: 978-2709665315
Prix éditeur : 18,90 €
Disponible sur liseuse : Oui à 13,99 €

De quoi ça parle ?

« C’est la fin du monde. La Terre se meurt. Nous vivons au-dessus de nos moyens. Changeons nos modes de vie avant qu’il ne soit trop tard  !  »  Voici ce que nous entendons tous les jours. Des formules accusatrices, qui nous somment, de nous amender. La vie devient plus difficile. Les gilets jaunes descendent dans la rue. L’écologie devient un mot négatif, à bannir, alors qu’elle aurait dû nous mobiliser et nous passionner.
Et si ceux qui nous culpabilisent en prétendant nous imposer maints sacrifices se trompaient du tout au tout  ? Si leurs diktats et les sacrifices qu’ils justifient reposaient sur des indicateurs biaisés  ?
Oui, le monde se transforme, mais il n’est pas pire qu’hier. C’est même plutôt l’inverse  : les choses vont en s’améliorant, contrairement aux discours toujours accusateurs des tenants de l’apocalypse, cette science de l’effondrement annoncé qui a désormais un nom : la collapsologie…
Des solutions pour vivre mieux, tous ensemble, sur la même planète, nous les avons. À condition de cesser de diffuser de fausses vérités. La question n’est pas quelle planète allons-nous laisser à nos enfants, mais quels enfants allons-nous laisser à la planète, si une vision erronée de la nature et de l’humanité devient la norme, si nous nous engageons dans des choix idiots  au nom de présupposés qui n’ont aucun fondement scientifique.
Ce livre s’organise en trois parties. Chacune reprend les accusations et les mensonges proférés au nom de l’écologie et rétablit les faits en se fondant sur des données scientifiques, sans présupposés idéologiques. Quelques exemples  :
1. Avenir  :  –  Humanité  (la démographie nous conduit non à l’explosion du nombre des hommes mais à leur disparition progressive  !)  –  Energie  (arrêtons de faire des mauvais choix  ! Les Chinois s’en frottent les mains) …
2. Alimentation  :  – Le retour des famines  ?  (Jamais l’humanité n’a eu autant de nourriture… mais nos décisions risquent de nous conduire à de difficiles lendemains) …
3. Animaux  :  – Végan. Cesser de manger de la viande pour sauver la planète  ? C’est l’inverse  !
– Conservation. Protéger la nature, oui. Mais laquelle, et pour qui  ?…
Alors retroussons nos manches tous ensemble, l’écologie ne doit plus être la cerise sur le gâteau des nantis, mais une pensée collective et positive,  car nous avons des solutions durables pour vivre tous ensemble en paix sur la même planète.

Mon avis :

Je suis ressortie complètement frustrée et déçue de ma lecture... Je m’attendais à un livre optimiste sur l’avenir, sur de nouveaux procédés, une nouvelle façon d’appréhender la vie et le futur… Autant vous dire que je me suis heurtée à un violent mur…

L’écriture de l’autrice est fluide, compréhensible, et elle vulgarise énormément les choses pour les rendre accessibles… Cependant, elle vulgarise beaucoup trop, ne présentant que les sujets qu’elle juge nécessaires, sans présenter tous les côtés de la médaille… C’est vraiment dommage.

Si les sujets que présente l’autrice me tiennent à cœur, je tente de rester objective, car je n’ai absolument pas les mêmes points de vue qu’elle. Toutefois, cette lecture m’a permis d’appréhender certains aspects que je n’avais pas envisagés, de m’ouvrir l’esprit sur des choses que j’ignorais.

Malgré tout, c’est un livre que j’ai dû prendre avec beaucoup d’humour pour arriver à le lire jusqu’à la fin. L’autrice, à mon sens, se permet de juger, de se moquer des idées des autres et de leurs origines… J’ai senti un profond malaise à chaque fois qu’elle parlait de pays étrangers… Quelquefois avec ironie, d’autres fois avec peur, et encore avec jugement… Son écriture est pleine d’ironie et méprisante… Cela m’a profondément gênée dans ma lecture, tout comme le fait de ne présenter uniquement des faits qui l’arrange.

Au final, c’est un livre se voulant optimiste, mais ne faisant que juger le présent, et les personnes qui cherchent à changer le futur pour le meilleur… C’est dommage, car j’attendais quelque chose d’optimiste, mais ce n’est qu’un livre mettant au pugilat les nouvelles idées, n’apportant aucune réponse à l’avenir et niant les difficultés qu’encourt notre monde aujourd’hui…

Cela me rend triste de savoir que des gens vont lire se livre, et prendre pour argent comptant se que raconte cette femme, s’ils ne cherchent pas par eux-mêmes à agrandir leur culture…

Toutes ces idées qui nous gâchent la vie de Sylvie Brunel

18,90€
3.5

Plume de l'auteure

5.0/10

L'intérêt des lecteurs

3.0/10

Les idées

2.5/10

On aime :

  • La facilité de lecture

On aime moins :

  • Tout le reste...
Publicités
Tags
Voir Plus

Coleen Hill

Jeune Songeuse, je dévore avec enthousiasme tout livre qui tombe malencontreusement dans mes mains ! Une grande préférence pour la fantasy, le fantastique et le post-apo, je peux facilement élargir mes lectures avec des thrillers, du young, bit-lit... Bref, pas très fidèle ! Sinon, je vais très souvent au cinéma mais également donne du temps à des séries chronophages ! Je joue aussi pas mal à des jeux vidéo mais également à des jeux tout court (jeux de rôle, jeux de société...) Je suis ravie de vous faire partager mes découvertes.

2 Commentaires

  1. Plutôt d’accord sur le fond. J’aurai du lire au moins les quelques premières pages avant d’acheter ce livre que j’ai trouvé plein de contradictions; à savoir, la plus grosse, comment éduquer à la tolérance avec plein de démagogie et de jugements manquant d’objectivité, en s’occupant simplement d’exposer les faiblesses des systèmes en place, mais omettant l’intérêt de développer chacun. Même la peur devient une relique d’un système révolu. Un nouveau système libéré de ses entraves, aseptisé des émotions basiques qui remettent l’humanité en cause et poussent au progrès. Au lieu de cela, c’est le mépris qui l’emporte sur ces mécanismes, et doit diriger l’innovation. La je dis non. Et tout ça dans une grande librairie, mis en avant comme s’il avait été « lu et approuvé ». Qu’on pense comme cette auteure ne me dérange pas, mais comme toi je partage l’émoi d’imaginer quelqu’un prenant pour valeur comptante, pour sainte parole les lignes de ce livre qui manque, pour moi, d’un grand recul sur les sujets qu’il traite.

    Je n’ose même pas le donner à une assoc’, ou bien en les prévenant du contenu trompeur. Il finira à la poubelle (la planète me dit merci…).
    Aucune source à l’intérieur, on tombe dans la brêve de comptoir, ou n’importe qui peut exprimer n’importe quoi, pourvu qu’il ait une aura porteuse d’espoirs. Déçu, aussi bien pour mon porte-feuille que pour l’intérêt que j’escomptais trouver dans ce livre.

    Merci pour ton blog, c’est plaisant de voir des initiatives qui « défendent » une certaine rigueur d’esprit, là où tous les autres articles que j’ai pu lire resortaient la même soupe.

    1. Merci beaucoup pour ton avis très complet et enrichissant !

      Je suis également dans le même cas, je n’ose le prêter ou donner ce livre car j’ai peur qu’il fasse beaucoup plus de mal qu’autre chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils