Harlequin &HLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

La guerre des papilles de Lucie Castel


Broché: 324 pages
Editeur : Editions Harlequin
Date de sortie : 6 mars 2019
Collection : &H
Langue : Français
ISBN-10: 2280392917
ISBN-13: 978-2280392914
Prix éditeur : 15,90€
Disponible sur liseuse : Oui – 9,99€

De quoi ça parle ?

L’amour est la plus belle des gourmandises

Chocolat contre pâtisserie.
Castelli contre Palazzo.
Lucas contre Catalina.

Contre ? Tout contre, oui. Face à face, même ; car le local que Catalina a hérité de son grand-père se trouve à moins d’une dizaine de mètres du magasin des ennemis de toujours de sa famille : les Castelli. La guerre entre les deux clans dure depuis trois générations dans le petit village corse de Sartène, et l’installation de la descendante des Palazzo en face de la chocolaterie tenue par Lucca Castelli sonne comme une ultime provocation. Mais Cat a déjà surmonté bien pire que la concurrence frontale d’un voisin malpoli et ouvertement hostile, et il est hors de question qu’elle renonce à ouvrir sa pâtisserie, l’incarnation du nouveau départ qu’elle veut donner à sa vie – qu’elle doit donner à sa vie. Si Lucas veut vraiment la guerre, il l’aura… et ce sera la guerre des papilles !

Mon avis

Quand on se sent mal que tout nous semble gris, il suffit d’ouvrir une des romances de Lucie Castel pour que tout aille mieux ! Ce fut le cas, une nouvelle fois avec La Guerre des Papilles sa toute nouvelle comédie romantique. C’est frais, léger et pétillant ! J’ai vraiment passé un excellent moment en compagnie de Catalina et de Lucca en Corse ! J’ai adoré le décor, ce petit village qui m’a fait voyager dans un univers doux et brut à la fois.

Catalina est une héroïne que j’ai beaucoup appréciée, qui ne se laisse pas malmener sans répliquer. Il y a un peu de l’autrice en elle. Catalina souffre en silence de la pire trahison qui soit. Elle se réfugie dans son village natal, elle qui pensait ne jamais y revenir et décide de reprendre sa vie là-bas. Malheureusement, elle va devoir faire avec une vieille querelle qui oppose sa famille à celle des Castelli. Manque de bol, sa pâtisserie est juste en face de la chocolaterie de Lucca Castelli. Ce dernier d’ailleurs voit d’un très mauvais œil l’arrivée de cette intrigante dans leur village et espère bien la faire plier et partir en pleurant.

C’est très drôle avec cet humour propre à l’autrice, un brin provocateur et insolent, qui joue à merveille sur l’ironie. Des situations drôles piquantes et des réparties bien menées. Je me suis régalée.

Si j’ai adoré Lucca et Cat, je ne peux pas continuer cette chronique sans évoquer le frère de Lucca : Dominique. Je ne sais pas pourquoi, mais à sa description, j’ai vu un certain chef d’une certaine émission sur M6. Dom est un être naïf qui est tellement attachant ! J’avoue que j’aurais aimé le voir encore plus mis en avant qu’il ne l’est déjà. C’est un personnage qui apporte la douceur qui manque à son frère. Lucca semble dur et tyrannique et j’adore sa relation avec Ursula, son assistante qui n’a pas plus de deux neurones connectés et qui prend tout ce que lui dit son « chef » au pied de la lettre. C’est du 100% Lucie Castel là et j’ai vraiment eu de grands éclats de rire en lisant certains passages. Allez, je ne résiste pas à vous en livrer un pour que vous vous puissiez vous rendre compte du génie de l’autrice (et de ses personnages soit dit en passant) :

— Il a deux « l » à Castelli, Ursula… heureusement que vous avez de beaux cheveux. Nos abrutis de clients viennent de commander un noir à la myrte rouge et un lait écorces d’orange et feuillantine de châtaigne. Ça veut dire deux chambres réfrigérées distinctes. Appelez l’hôtel… c’est quoi déjà son nom, le Crillon ?

— Oui

— Appelez-les et demandez leur chef. Il faut qu’on se cale sur nos besoins respectifs d’utilisation des frigos, sinon on ne pourra pas livrer.

— Bien chef ! Et merci pour mes cheveux.

Cette fille est un don du ciel. Je peux pratiquer n’importe quel type de second degré ou de sarcasmes, tout passe. Jamais je ne pourrai m’en séparer.

Concernant la romance elle arrive doucement et sûrement, mais sans empiéter sur la comédie. On se passionne à lire, un peu comme on assiste à un match de tennis, les interactions de nos deux héros jusqu’au moment où l’un deux se révélera à l’autre.

Une nouvelle fois, je ne regrette pas d’avoir choisi ce titre pour me détendre. Des personnages forts pour une histoire drôle avec un fond quand même un peu plus sérieux, mais qui respire la bonne humeur et l’esprit positif. À lire d’urgence pour passer un bon moment.


La guerre des papilles de Lucie Castel

15.90€
9

Plume de l'autrice

9.0/10

L'histoire

9.0/10

Les personnages

9.0/10

La romance

9.0/10

L'intérêt des lecteurs

9.0/10

On aime :

  • La plume drôle et piquante de Lucie Castel
  • Le personnage de Dom, hyper attachant
  • La relation entre Lucca et son assistante Ursula, juste parfaite
  • Catalina, qui m'a beaucoup touchée
Publicités
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils