BMRLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

La dent dure de Valentine Stergann

Nombre de pages : 299 pages
Éditeur : BMR
Date de sortie : 22 Avril 2019
Langue : Français
ASIN: B07QGDHQQQ
Disponible sur liseuse : Oui à 4.99€


De quoi ça parle ?

Capucine a la dent dure. Pour tout. Et surtout pour rien.
Il faut dire qu’entre son boulot de libraire et la garde de son neveu de quatorze ans, elle n’a pas le temps de chômer. En plus, elle doit supporter une vie sentimentale plus déprimante qu’une chanson d’Adèle et… cette fichue rage de dent qui la ronge depuis plusieurs jours !
Lorsque Capucine franchit la porte du cabinet du ténébreux docteur Tanguy, elle tombe des nues. Cet homme, c’est celui qui lui a fait détester ses années collège. Celui qui la traitait de grosse et d’empotée. Sauf que depuis tout ce temps, Capucine a bien changé, et il ne la reconnaît pas. Alors, quand sa meilleure amie lui propose de se venger de son ancien bourreau avec un plan aussi diabolique qu’amusant, elle n’hésite pas longtemps et fonce tête baissée, quitte à se brûler les ailes.

Mon avis : 

Quand un titre renvoie à lui seul la cause de bien des tourments…

J’admets que le titre et la couverture plutôt originale m’ont attirée tout de suite et je ne regrette absolument pas d’avoir lu ce roman, c’est drôle, prenant et addictif. Un vrai coup de cœur.

Capucine est une jeune femme impulsive, pleine de vie et qui a surtout la langue trop pendue, à ses défauts, elle est parfois trop franche, mais tellement drôle qu’on lui pardonne aisément. Elle élève seule son neveu Elias dont les parents sont morts un an plus tôt dans un accident. Perdre son frère a été une douloureuse épreuve pour elle et se retrouver à élever le fils de celui-ci, lui a fait prendre conscience que la vie qu’elle menait avant ne pouvait pas convenir à un adolescent qui a besoin de stabilité. Elle a donc repris depuis plusieurs mois la librairie de son frère qu’elle gère à l’aide d’un stagiaire Gabriel, un jeune homme de sept ans son cadet au charme troublant, qui ne la laisse pas indifférente. Mais une simple rage de dent va bouleverser sa vie bien tranquille puisque ce mal va lui faire croiser la route du docteur Tanguy, Marceau Tanguy le cauchemar de ses années de collège.

Gabriel est étudiant et effectue un stage dans la librairie de Capucine, charmeur, il n’a pas son pareil pour séduire les femmes et faire en sorte qu’elles achètent des livres. Sa relation d’abord platonique avec Capucine va prendre un tournant plus sensuel et loin du cadre professionnel quand il avouera ses sentiments à la jeune femme, mais résistera-t-elle ou bien cédera-t-elle à la tentation ?

Marceau Tanguy est un mystère. De son passé on ne sait que très peu de chose, hormis qu’il tyrannisait Capucine, qu’il était imbu de lui-même et trop sûr de lui. Des années plus tard, il est toujours aussi beau et exerce la profession de dentiste et c’est sa profession qui va remettre Capucine sur son chemin, alors qu’il ne la reconnaît pas. Une chance que la jeune femme va saisir pour se venger de lui et le prendre à son propre jeu. Mais les choses ne se passent pas toujours comme on l’espère et Capucine devra choisir entre son cœur qui lui crie que Marceau a changé et sa raison qui lui souffle qu’un homme reste à homme et que le temps ne peut rien y changer.

Va-t-elle assouvir sa vengeance avec brio ? Ou bien se retrouvera-t-elle prise dans son propre jeu ?

J’ai adoré le personnage de Capucine, car c’est une femme forte, même si elle en dit le contraire. Elle a vécu une adolescence difficile à cause de son surpoids qui a été nombre de moqueries de la part de ses camarades et en particulier de Marceau, mais elle a su faire de sa faiblesse une force et à pris une revanche sur la vie. Mais si j’ai adoré son personnage, j’ai craqué pour Marceau, oui, c’est le méchant de l’histoire, mais ne dit-on pas que les gens peuvent changer avec le temps ? Je l’ai trouvé adorable par moments et bourré de petite intention, son personnage est pour moi celui qui contient le plus de mystère, mais aussi celui qui est le plus complet, vrai. Je n’accroche pas vraiment avec Gabriel, monsieur je sais tout, je ne sais pas, pour moi, il ne correspond pas à Capucine, il est trop impulsif (ce n’est que mon avis, il faut lire le livre pour connaître le fin mot de l’histoire.).

L’intrigue est bien montée, cette histoire de vengeance est plutôt originale et laisse voir des moments aussi drôles que cocasses entre nos différents protagonistes, oui Capucine est drôle, mais sa meilleure amie, Mila, n’est pas en reste et m’a bien fait rire à plusieurs reprises avec certaines de ses répliques. Et que dire de ses mots à la fin du chapitre 8 qui inconsciemment m’ont rappelé cette chanson de Johnny Hallyday, Oh Marie, si tu savais (j’avoue avoir été prise d’un fou rire sans raison.)…

La plume de Valentine Stergann est fluide, agréable, entraînante et bourrée d’émotions, je suis passée des larmes au rire, entre souvenirs touchants et discussions animées, sans oublier certains moments tendres. Ce roman aborde des sujets sensibles que l’auteure traite avec brio, malheureusement, on sait que les enfants dans leurs jeunesses peuvent parfois se montrer d’une cruauté sans limite avec les mots. C’est un sujet que je vois rarement dans des romans et dont j’ai beaucoup apprécié l’approche et surtout sur quoi elle en découd par la suite, car oui, ce livre réserve son lot de surprises.

La revanche aura-t-elle un goût de victoire ou au contraire un goût amer ?

Je vous laisse le découvrir dans ce premier tome haut en couleur qui laisse présager une suite forte en rebondissements et émotions.

La dent dure de Valentine Stergann

4.99€
9

Plume de l'auteure

9.0/10

L'histoire

9.0/10

Les personnages

9.0/10

Le suspense

9.0/10

L'intérêt des lecteurs

9.0/10

On aime :

  • La plume de l'auteure
  • Le développement de l'intrigue
  • Les personnages
  • L'originalité de l'histoire
  • Le titre et la couverture un peu punchy
Publicités
Tags
Voir Plus

Angie

Nouvelle arrivée sur Songe et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique, fantasy et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :