Les artistes à découvrirLES COUPS DE CŒUR DE SONGEMUSIQUE

Vendredi Musique 2019 #17

SKÁLD, le chant des vikings

 

  Bonjour à tous, amateurs de musique ou simples mortels de passage par nos contrées. Aujourd’hui, je viens vous présenter un petit ovni dans le monde de la musique, j’ai nommé SKÁLD, que mon fournisseur officiel de vidéos m’a proposé, il y a de ça quelques semaines. Je suis heureuse que ce groupe soit français. Et un peu de nouveauté ne fait de mal à personne. Je vous laisse lire leur présentation et la signification du nom du groupe. On se retrouve plus bas pour mon avis. Let’s go.

SKÁLD est un projet musical unique qui puise son inspiration dans la mythologie nordique. Mûri de longue date par un groupe de passionnés, ce projet est né de la rencontre du producteur et compositeur Christophe Voisin-Boisvinet avec un trio de chanteurs talentueux aux timbres atypiques. Ensemble, ils ont entrepris de faire revivre la poésie des anciens scaldes qui chantaient dans leur langue – le vieux norrois – l’histoire des peuples et des dieux vikings.

Dans la société scandinave de la première moitié du Moyen Âge, les scaldes sont conteurs, poètes et musiciens. Au même titre que les bardes celtes, ils chantent les louanges d’une lignée, narrent l’épopée d’un héros ou les exploits des dieux, dans un temps où l’oralité est reine.

Mêlant narration scandée et chants rythmés – le tout emporté par une musique qui souvent rejoint la transe – ils captivent leur auditoire par la puissance de leurs évocations. Car la poésie scaldique est extrêmement forte ; sa langue riche et sa versification souvent complexes donnent à son propos une aura de mystère et confèrent à son auteur le statut d’initié. Il est à noter que la fonction n’est pas réservée aux seuls hommes, car plusieurs noms de femmes scaldes sont également connus.

Hélas, il existe très peu d’informations sur leurs fonctions et leurs origines. Étaient-ils les héritiers des chamanes ? Un peu sorciers, un peu magiciens ? Avaient-ils une fonction rituelle ou cultuelle ? Personne aujourd’hui ne peut vraiment l’affirmer.

Cependant, grâce à des témoignages uniques – comme la formidable Edda poétique qui est un ensemble de poèmes rassemblés par l’Islandais Snorri Sturluson – une part de leur héritage est parvenue malgré tout à traverser les siècles.

C’est cet héritage que l’ambitieux projet musical SKÁLD fait revivre aujourd’hui en immergeant l’auditeur dans un paysage sonore riche et évocateur, utilisant pour cela une palette d’instruments spécialement choisis pour l’occasion.

Les percussions tribales, comme les tambours chamaniques de différentes tailles, évoquent la puissance martiale et les conquêtes ; les petites percussions constituées d’ossements d’animaux et de bois de cerf s’inspirent surtout du paganisme, alors que la musicalité des cordes – comme la Lyre, la Talharpa, la Maurache à archet, le Jouhikko ou la Nyckelharpa – dévoile toute la richesse de la culture scandinave. Quant au chant, omniprésent, il porte en lui tous ces aspects à la fois.

Car SKÁLD est avant tout un projet vocal porté par trois interprètes spécialistes des techniques du chant des scaldes tel qu’il a été rapporté par les rares témoignages de l’époque. Pour cela, ils utilisent la pleine puissance de leurs voix à la tessiture particulière, et qu’il soit guttural ou lyrique, leur chant – toujours profond et organique – fait naître une multitude d’images fortes et évocatrices.

Le répertoire du groupe s’inspire principalement de La Völuspá et du Gylfaginning qui sont contenus tous deux dans l’Edda poétique. Ces textes spécialement réunis, adaptés puis mis en musique par Christophe Voisin-Boisvinet, parlent aussi bien de la cosmogonie scandinave que des épisodes mythologiques mettant en scène les dieux d’Ásgard. Les chanteurs du groupe SKÁLD font revivre l’alphabet runique, mettent en lumière les lieux symboliques du monde Viking comme le Valhalla, les neuf royaumes d’Yggdrasill ou dépeignent l’affrontement titanesque entre les Ases et les géants.

Justine Galmiche, Pierrick Valence et Mattjö Haussy, viennent tous trois d’univers musicaux différents, mais ils ont pour point commun une grande maîtrise vocale et une parfaite connaissance des cultures scandinaves. Que ce soit par la pratique d’instruments ancestraux, l’étude des langues anciennes ou leur participation à des troupes de reconstitutions historiques de l’âge viking, ils ont depuis longtemps démontré que cet univers était très loin d’être pour eux juste un banal effet de mode mais au contraire un art de vivre pratiqué au quotidien.

Tout cela contribue à renvoyer l’auditeur mille ans en arrière parmi les raids vikings, en des temps où le sauvage le disputait au subtil.

Grâce à SKÁLD, vous embarquerez en compagnie de ces explorateurs de l’impossible à bord de leurs fameux langskips, pour partir à la découverte de territoires inconnus ; vous assisterez à des combats dantesques au beau milieu du vacarme des haches et des épées cognant contre les boucliers ; vous danserez au milieu des Völur – ces prêtresses qui prédisent l’avenir – pour ensuite, une fois la transe atteinte, traverser le Bifröst sur le dos du cheval d’Odin et vous inviter au banquet des dieux nordiques.

SKÁLD sera en concert le 30 avril 2019 à Colmar à Le Grillen, le 09 mai 2019 au festival Metal culture(s) à Guéret, le 9 juin 2019 à Montigny-la-resle au parc de Samara et au Hellfest de Clisson le 23 juin 2019.

Source : skaldvinkings.com/fr

Crédits photos et logo : skaldvikings.com/fr

 

Rún

Níu

Ódinn

 

Pourquoi on aime ?

Je vous le dis tout de suite, c’est le visuel du groupe qui m’a attirée dans ses filets. Mon cerveau a tout de suite dit VIKING. Ne vous inquiétez pas, je suis encore saine d’esprit même si je me suis jetée comme une mort de faim sur la vidéo de Rún. Et ça a été le coup de cœur dès les premières secondes d’écoute. Je n’ai beau rien comprendre aux paroles, celles-ci et le rythme de la musique ont fait vibrer quelque chose en moi comme si j’étais « revenue à la maison ». Ensuite, j’ai traîné mon oreille sur le reste de l’album qui est vraiment pas mal du tout. Mes chansons préférées sont bien sûr Rún, Níu et Ódinn. Vous l’aurez remarqué, je suis sortie de ma zone de confort et je ne le regrette absolument pas. Faites comme moi, laissez-vous embarquer par SKÁLD.

Publicités
Tags
Voir Plus

Karine

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J'aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

2 Commentaires

Répondre à Coleen Hill Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :