Harlequin &H (NA)LES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESNEW ADULT

Ne crois pas que tu m’aimes de Alfreda Enwy

Lo

Nombre de pages : 522 pages
Éditeur : Harlequin
Collection : &H
Date de sortie : 03 Avril 2019
Langue : Français
ISBN-10: 2280395010
ISBN-13: 978-2280395014
Prix éditeur : 16.90€
Disponible sur liseuse : Oui (en 2 tomes) à 5.99€

De quoi ça parle ?

Il s’appelle Mao, elle s’appelle Autumn. Depuis qu’ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.
Pour Mao, cette amitié est plus importante que tout. Pour Mao, Autumn est la fille la plus précieuse qui soit. Et il doit à tout prix la protéger de la dureté du monde ; ce monde contre lequel il se bat plusieurs soirs par semaine, sur un ring qui n’attend que de voir couler son sang. Car Mao est étudiant le jour, expert des combats clandestins la nuit, et un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, filles,  fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, mais aussi et surtout pour protéger Autumn de lui-même.

Mon avis : 

C’est l’histoire de deux personnes abîmées par la vie, deux âmes écorchées qui ne demandent qu’à être heureuses…

Je ne sais pas vraiment par où commencer après une telle lecture, j’ai lu ce livre d’une traite en moins de quatre heures et j’en ressors aussi conquise que déçue de devoir laisser Mao et Autumn à leur avenir. Une fois de plus, Alfreda Enwy a su faire fondre mon petit cœur avec Maoko, un jeune Japonais torturé par son passé et Autumn, une jeune fille pleine de vie malgré son quotidien et qui porte si bien son nom.

Autumn est une jeune femme abîmée par la vie qui très jeune déjà, a dû apprendre à vivre par elle-même et pourvoir aux besoins de son frère Dustin et de sa sœur Avery. Elle n’a pas eu une enfance facile, née d’un père inconnu et d’une mère absente, elle s’est élevée seule et fait son possible pour sa famille, quitte à faire des heures supplémentaires au boulot et mettre sa propre vie de côté. On ne peut que l’admirer pour ça, car malgré son passé, elle reste courageuse et forte, n’acceptant de l’aide de personne, pas même de Mao, qui pourtant ne demande que ça. Elle a de plus, le cœur sur la main et fait passer le bonheur des autres avant le sien. Mais intérieurement, elle souffre, car le jeune homme qu’elle connaît depuis plus de onze ans et pour qui elle est prête à tout ne l’aime pas comme elle voudrait être aimée de lui. En grandissant, les sentiments qu’elle éprouvait pour Mao ont grandi avec elle, l’amitié est devenue de l’amour et elle craint que cet amour ne brise à jamais leur relation…

Elle connaît ses peurs, ses faiblesses et ses chagrins, mais supportera-t-elle de connaître ses sentiments ?

Maoko, surnommé Mao, est un jeune homme impulsif, droit, loyal, borné, mais surtout torturé par son passé et ses démons intérieurs. Il n’est pas à proprement parler un bad boy, c’est plutôt un piège à femmes qui agit avec celles-ci de manière assez détestable puisqu’en effet, il leur donne ce qu’elles veulent et les jette. Toutefois, c’est un trait que j’ai vu dans tellement de romans que cela ne m’a donc pas plus dérangée que ça. Il est prêt à tout pour protéger ceux qu’ils aiment, mais la seule pour qui il va franchir la limite, c’est Autumn, sa meilleure amie. Pour elle, il ferait n’importe quoi, elle est Kōyō, sa réincarnation de l’Automne, cette saison qu’il aime tant et dont on comprendra la raison au fil des lignes.

Leur relation débute alors qu’ils ne sont encore que des enfants. Les premiers mots échangés sont d’un naturel si déconcertant que j’ai trouvé ça adorable, ils sont si mignons tous les deux, on est bien loin de s’imaginer que la suite va se révéler aussi belle que douloureuse. Car nos deux protagonistes ne vont pas être épargnés, loin de là, ils vont à peine toucher au bonheur que leur bulle va éclater. Mao est pour Autumn une constante de sa vie, elle ne conçoit pas de vivre sans lui, alors que de son côté, elle est un tout, aussi indispensable que l’air qu’il respire. Ils sont fusionnels, il n’y a pas d’autre mot pour décrire leur relation.

La plume d’Alfreda Enwy est entraînante, captivante, poignante et touchante à en couper le souffle, je connais sa plume depuis plusieurs années déjà et elle ne fait qu’évoluer et prendre en intensité. Je suis passée par un sacré cocktail d’émotions, dire que j’ai aimé ce livre n’est pas lui rendre justice. La couverture  est magnifique et la couleur utilisée ne va pas sans rappeler le nom de la jeune femme. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé le lien entre le surnom que Mao donne à Autumn et la signification que cela représente pour lui et ce à quoi cela se rapproche. Le fait que Mao soit japonais m’a énormément plu et pour plusieurs raisons. La première étant que c’est rare de trouver ce type de personnage dans un roman et la seconde est qu’étant une fan inconditionnelle de culture japonaise et de manga, je ne pouvais qu’adhérer à Mao et sourire à chaque mot prononcé en japonais. Et cette fin, je n’ai rien à en dire, juste ce qu’il faut (mon seul regret étant de ne toujours pas avoir de dédicace d’Alfreda Enwy 😉).

En bref, je recommande ce livre dont vous ne ressortirez pas indemnes…

Ne crois pas que tu m'aimes de Alfreda Enwy

5.99€ - 16.90€
10

La plume de l'auteure

10.0/10

L'histoire

10.0/10

L'intrigue

10.0/10

La romance

10.0/10

L'intérêt des lecteurs

10.0/10

On aime :

  • La plume de l'auteure
  • Le développement de l'intrigue
  • La relation entre Mao et Autumn
  • Les personnages secondaires qui ont tous un rôle à jouer
  • Les thèmes abordés
Publicités
Tags
Voir Plus

Angie

Nouvelle arrivée sur Songe et dotée d'un humour un peu décalé, je suis une accro aux romances où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Fan inconditionnelle de romance historique, bit-lit, fantastique, fantasy et manga, je ne suis pas contre lire un tout autre genre que ceux dont je suis adepte de temps en temps, voire souvent...

4 Commentaires

  1. Ouah, merci pour ton avis et pour tes mots. Je ne sais pas quoi dire, je suis tout simplement heureuse et si touché… j’ai tellement pris plaisir à écrire cette histoire, à créer Autumn et Mao…
    Juste merci 🍁🧡🍁

    1. Merci ☺❤ c’est toujours une agréable surprise quand on a des retours si positifs après avoir donné un avis. Tu donnes envie de découvrir le Japon (un de mes projets de voyage…) et tu me donnes envie de me refaire une cure de manga…😜
      Maintenant, je me garde pour Aes Sidhe et nos infinis interdits 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils