Songe d'une Nuit d'été

Jeudi Citation 2019 #12

Bonjour tout le monde ! En cette belle saison de printemps qui commence, il va falloir deviner de quel livre est tiré la citation que je vais vous soumettre !

Mais avant ça, voici le résultat de la semaine dernière ! C’était Orme Étoile qui nous proposait plusieurs possibilités :

Et la réponse, une fois n’est pas coutume ! En image  :

Et voici le nombre de gagnants :

 

Félicitations à tout ceux qui ont trouvé la bonne réponse ! J’avoue qu’avoir regardé la série récemment m’a beaucoup aidé ! 😛

Pour ce jeudi citation n°12, on change de registre !

On a probablement tort de penser qu’il peut y avoir une limite à l’horreur que peut éprouver l’esprit humain. Au contraire, il semble qu’à mesure que l’on s’enfonce plus profondément dans les ténèbres de l’épouvante, une espèce d’effet exponentiel entre en jeu. Pour aussi déplaisant qu’il soit de le constater, l’expérience humaine tendrait plutôt à valider l’idée suivant laquelle l’horreur suscite l’horreur, une calamité accidentelle engendrant d’autres calamités – parfois voulues celles-là – jusqu’à ce que les ténèbres finissent par tout recouvrir à la façon d’une tache d’encre qui s’étale progressivement sur un buvard.

 

Et voici mes propositions ! Attention, pour une fois, j’ai fait difficile :

Un petit indice, c’est d’actualité 😉

Répondre à notre questionnaire