Chroniques DVD & Blu RayCINÉ & SÉRIE TV

Umbrella Academy de Steve Blackman

Série Originale Netflix

Création de : Steve Blackman
Date de sortie :  15 février 2019
Avec : Ellen Page, Tom Hopper, David Castañeda, Emmy Raver-Lampman, Robert Sheeha, et Aidan Gallagher
Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Super-héros, Action
Format : 45-60 minutes
Nombre d’épisodes : 10

Synopsis :

En 1989, le même jour, quarante-trois bébés sont inexplicablement nés de femmes qui n’étaient pas enceintes et que rien ne relie. Sir Reginald Hargreeves, un industriel milliardaire, adopte sept de ces enfants et crée The Umbrella Academy pour les préparer à sauver le monde. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. Les enfants devenus adolescents, la famille se désagrège et l’équipe est dispersée. Les six membres toujours en vie, désormais trentenaires, se retrouvent à l’occasion de la mort de Hargreeves. Luther, Diego, Allison, Klaus, Vanya et Numéro Cinq travaillent ensemble pour résoudre le mystère qui entoure la mort de leur père. La famille désunie se sépare cependant de nouveau, incapable de gérer des personnalités et des pouvoirs trop différents, sans même parler de l’apocalypse qui menace…

Mon avis

D’habitude les séries fantastiques, c’est pas trop mon truc, j’ai eu ma dose avec Vampire Diaries adolescente. Mais agréable surprise avec Umbrella Academy.

TOU DOUM !

 

Umbrella Academy c’est l’histoire d’une famille improbable, constituée par un savant fou milliardaire, Sir Reginald Hargreeves. Il a adopté 7 des 43 enfants nés miraculeusement, un jour d’octobre en 1989, alors que leurs mères n’étaient pas enceintes la minute d’avant. Rapidement, ces enfants vont se révéler être détenteurs d’aptitudes hors du commun. Leur père adoptif va les élever afin qu’ils sauvent le monde. En 2019, la famille Hargreeves a éclaté depuis quelques années. C’est à la mort de Reginald que ses enfants se réunissent.

On est plongés dans un univers gothique, moderne. Même si l’année 2019 est mentionnée, on n’est pas dans « notre » 2019 avec toute la technologie et nos habitudes liées à internet. Ce qui est sûr, c’est que les membres de la Umbrella Academy ne vont pas twitter « Retrouvaillesavec la famille… La loose #IHaveTheWorstFamily »

J’ai beaucoup aimé la narration un peu folle, et l’esthétique que je qualifierais de « dark light ».

L’histoire est plutôt complexe, mais elle n’en est pas pour autant difficile à suivre, toutefois ça met un peu de temps avant de vraiment commencer et il y a quelques lenteurs. Mais l‘intrigue est bien tissée et nous amène vers une fin spectaculaire tout en nous faisant parcourir le passé des personnages.

Ils sont attachants à leur façon et tous différents. Vanya une violoniste fragile, qui manque de confiance en elle. Allison une star de cinéma célèbre, brisée par l’interdiction de voir sa fille. Klaus, un camé médium traumatisé. Luther, un protecteur, numéro 1, qui a vécu totalement isolé pendant 4 ans. Diego, un homme d’action, brutal. Et Cinq. Un garçon de 15 ans qui crève l’écran. Tous ont leur histoire propre et ce fut un réel plaisir de les découvrir.

La bande son est superbe. Aux premières minutes du premier épisode j’ai versé ma petite larme avec Vanya qui a posé son archet et l’a fait glisser sur les cordes de son violon en interprétant un morceau que je connais très bien. C’était Phantom of the Opera de Lindsey Stirling… et vous savez peut-être que je suis fan… Par contre, je crois qu’il y a un petit problème de volume sonore.

Umbrella Academy étant une série fantastique, un drame de super-héros pour glisser sur de la science-fiction, il y a donc des effets spéciaux. Comment dire… WOW ! C’est juste magnifique, mais il faut attendre la seconde moitié de la saison pour vraiment les voir. C’est surtout le dernier épisode. Il envoie du lourd ! Juste sublime !

Umbrella Academy est une très belle surprise. C’est même un coup de cœur. J’ai été charmée par l’ambiance, Netflix envoie du lourd en ce début d’année avec cette nouvelle série. J’espère que la saison deux sera du même calibre que la première.

Umbrella Academy de Steve Blackman

9.8

Sénario

9.0/10

Personnages

10.0/10

Bande son

10.0/10

Effets spéciaux

10.0/10

Les points positifs

  • Ambiance Gothique
  • Personnages attachants
  • Numéro Cinq

Les points négatifs

  • Histoire un peu longue a démarrer avec quelques lenteurs
Tags
Voir Plus

Orme Étoile

Je suis chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été, depuis septembre 2017, et aussi la plus jeune de l'équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d'Histoire. J'adore écouter de la musique en écrivant.

9 Commentaires

  1. Un peu lent à se mettre en place, mais j’ai tout de même vraiment bien accroché. Il faut dire qu’avec cet humour et ce côté décalé, il y avait de grande chance que j’adore. Mention spéciale pour l’acteur qui joue 5 : il m’a bluffé du début à la fin, et bien entendu pour Robert. Je n’aime pas trop Helen Page qui a un jeu d’actrice très plat par contre…

    1. Comme tu dis, ça met du temps à se mettre en place, mais ça nous permet de bien saisir l’univers, même si c’est un peu moue. Aidan Gallagher crève l’écran. Heureusement que ce n’est qu’une image… Et Robert Sheehan est plutôt sexy… grrr ! Je crois que le propre d’Helen Page est de nous déplaire

  2. J’ai presque fini la série et j’aime beaucoup ! J’adore les deux tueurs, N°5 (qui a un corps d’un gamin de 13 ans alors qu’il est tout vieux, le pauvre) et aussi Klaus (mais j’adore l’acteur et son jeu depuis que je l’ai vue dans Misfits). Et comme beaucoup, Vanya me porte sur les nerfs. Il me reste encore deux épisodes avant la fin.

  3. Sénario

    7.50

    Personnages

    8.00

    Bande son

    10.00

    Effets spéciaux

    7.00

    Bon, je suis raide dingue de Klaus ! Sans ce personnage, se serait beaucoup plus fade ! Et le gamin N°5 qui crèvent littéralement l’écran ! N°1 et Vanya me fatiguent pas mal effectivement ! J’aime beaucoup Hazel et la dame aux beignets ^^ !

    Par contre la fin me laisse dubitative xD J’attends de voir… Mais dans l’assemble, pour ce budget, c’est vraiment bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils