CINÉ & SÉRIE TVLes Chroniques de Séries TV

Permis de Vivre de Aitor Gabilondo

Trailer, en espagnol !

Création de : Aitor Gabilondo
Date de sortie :  2018
Avec : José Coronado, Alex González, Claudia Traisac
Nationalité : Espagnol

Genre : Drame, Policier
Format : 75 minutes
Nombre d’épisodes : 13

Synopsis :

Quand un baron de la drogue galicien décide de cacher son Alzheimer et prendre sa retraite, son second complote pour court-circuiter l’héritier et s’emparer de l’empire.

Mon avis

Un peu hors du coup depuis quelques semaines, j’ai raté de nouvelles séries, surtout que ma mère a rendu super fan de Games of Thrones (NDLR : C’est « Game »…), alors je n’ai juré que par ça… pendant un bon mois ! Mais Vivir sin Permiso a su me donner envie et me séduire.

TOU DOUM !

La série nous fait prendre le large, direction la Galice, en Espagne ! Nemesio « Nemo » Bandeira apprend le jour de ses soixante ans, qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer. Derrière Open Sea, son entreprise de conserves de poisson, se cache le trafic de drogue. En raison de ce qu’il vient d’apprendre, Nemo décide de mettre de l’ordre dans ses affaires pour prendre sa retraite et laisse son entreprise à ses enfants.

Autour du baron de la drogue, gravitent plein de personnes intéressantes. Ferro, un bras droit prêt à tout pour le protéger. Mario, un avocat plus ou moins vice-président qui connait toutes les ficelles de la manipulation. Chon, une femme épousée plus par intérêt que par amour. Carlos, un fils homosexuel, avec un penchant pour la cocaïne et qui n’a aucune affinité pour le monde des affaires que dirige son père. Nina, la fille à son papa, aimant l’art. Et Lara, une fille illégitime, née du grand amour de sa vie.

Je me suis fait une idée des personnages. Au fil des épisodes, ceux pour qui j’avais de la compassion on finit par attirer mon dégoût. Personnages à qui trop de manipulation, d’argent, et de pouvoir ont monté à la tête.

Le cadre de la Galice est magnifique et c’est entre autre pour cette raison que j’ai trouvé cette série rafraîchissante. Il est vrai qu’il y a des réactions de Nemo qui font penser à Elise Grey dans Grey’s Anatomy. Mais peut-on en vouloir au scénariste pour si peu ? J’ai bien aimé la musique qui a participé à l’ambiance.

Une saison deux est commandée, j’espère qu’elle sera aussi bien que la première.

0.00
9

Personnages

9.0/10

Cadre

10.0/10

Histoire

8.0/10

Originalité

9.0/10

On aime :

  • Le cadre de la Galice
  • L'évolution des personnages
Publicités
Tags
Voir Plus

Orme Étoile

Je suis chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été, depuis septembre 2017, et aussi la plus jeune de l'équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d'Histoire. J'adore écouter de la musique en écrivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :