CINÉ & SÉRIE TVLes Séries Télé

Sex Education de Laurie Nunn

Année de sortie : 2019
Créée par : Laurie Nunn
Avec : Asa Butterfield, Emma Mackey, Ncuti Gatwa, …
Nationalité : Anglaise
Genres : Comédie, Drame
Format : 50 minutes
Nombre de saisons : 1 saison (en cours)
Synopsis : La rebelle Maeve entraîne Otis, un ado vierge mais doté d’une mère sexologue, dans la création d’une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée…

Mon avis

C’est LA nouvelle série du moment, fraîche et dans l’air du temps : Sex Education. Assurément destinée à un public adolescent, cette série a néanmoins des attraits non négligeables pour un public un peu plus âgé. Otis, adolescent sans histoires à la vie de famille bien mouvementée, se retrouve embarqué dans une aventure qui pourrait bien tout changer pour lui. Maeve, jeune rebelle libérée, a besoin d’argent et tombera vite dans un piège qu’elle s’est elle-même créé. De quoi interpeller ! Ainsi donc, au delà de ce nom très racoleur, une histoire d’amour adolescente tisse sa toile. Celle-ci se révèle être sans grande surprise, mais à l’image des grands drames, elle sera semée d’embûches.

Si on pourrait penser qu’on reste dans une série pour adolescent très typique du genre, il n’en est rien. En effet, bien loin des récents Sierra Burgess is a loser ou encore À tous les garçons que j’ai aimés, Sex Education est une série très pédagogique et plus ouverte d’esprit qu’on aurait pu le croire au premier abord. Elle véhicule des messages très importants qui se doivent d’être entendus par une grosse majorité des adolescents. Que ce soit des conseils sur la sexualité, sur les relations intimes, ou encore la mise en avant de l’homosexualité, et de l’amour dans son sens le plus large. Et par là même, au delà de cet aspect sexuel majoritairement présent, d’autres alarmes sonnent, pour nous alerter sur des thèmes plus durs comme le harcèlement scolaire, le harcèlement sexuel, ou même l’homophobie. La série prône une liberté individuelle fondamentale et c’est, à mon sens, un fabuleux message à faire circuler aux jeunes !

On notera par ailleurs la présence d’Asa Butterfield, qu’on peut retrouver également dans le très bon Stratégie Ender, dans Hugo Cabret ou encore dans la série TV britannique Merlin. Il brille par son jeu d’acteur et sa grande sincérité. On passe par toute une palette d’émotions à ses côtés, allant de la frustration, à la joie et la tristesse. Cette première saison n’omet pas certains passages quelques peu gênants, mon conseil est donc de la regarder seul ou accompagné de personnes avec qui vous êtes véritablement à l’aise sur le sujet.

Au final, Netflix nous offre une excellente première saison sans temps mort, porteuse d’un message fondamental. S’il n’y avait qu’une chose à revoir, ce serait peut-être la construction des épisodes qui reste, à mon sens, un peu trop itérative.

Sex Education

9

Le message véhiculé

10.0/10

La sincérité

9.0/10

L'action

9.0/10

L'originalité

8.0/10

On aime :

  • Des messages véhiculés fondamentaux
  • Une saison sans temps mort
  • Un jeu d'acteurs sincère
  • Une série qui plaira aux jeunes et aux moins jeunes

On aime moins :

  • Une organisation des épisodes un peu trop répétitive
  • Une romance adolescente sans grande surprise
Publicités
Tags
Voir Plus

Amélia Varin

Lectrice addicte en tout genre, j'aime jouer aux jeux vidéos à mes heures perdues, m'oublier dans un manga immersif, m’enjailler sur une musique de pop asiatique, ou encore pousser des cris de fan hystérique devant mon drama préféré. N’oublions pas aussi mon amour pour les super-héros, les films à gros budgets, les drames anglais et les séries bien pensées.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils