LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESSCIENCE FICTION

The Empire of Corpses de Project Itoh et Toh EnJoe

Nombre de pages : 496 pages
Editeur : Pika Roman
Date de sortie : 14 novembre 2018
Collection : Pika Roman
Langue : Français
ISBN-10 : 2376320178
ISBN-13 : 978-2376320173
Prix éditeur : 14,95€
Disponible sur liseuse : Oui – 9,99€

Chronique du premier tome de la version manga par Mady

De quoi ça parle ?

Fin du XIXe siècle. La révolution industrielle bat son plein. Le monde évolue au gré des bouleversements technologiques, entre développement des machines à vapeur, maîtrise de l’électricité… et apparition des nécromates, ces défunts que l’on parvient désormais à faire revenir à la vie. Des êtres qui ont perdu leur âme, main-d’œuvre bon marché, parfaits pour servir de chair à canon sur les champs de bataille. Sur les traces de Victor Frankenstein, dont les recherches sont à la base de tout, le docteur Watson va voyager à travers le monde dans l’espoir de percer le mystère entourant ce défi lancé à la mort. Jusqu’à retrouver la légendaire créature du scientifique elle-même, dont les desseins pourraient bien mener l’humanité à sa perte…

Mon avis

Si j’ai trouvé la couverture et le synopsis originaux et attractifs, autant vous dire qu’au moment de la lecture, j’ai un peu déchanté, à mon plus grand regret. Pourtant, ce roman avait tout pour me plaire. Une uchronie qui sent bon le steampunk, le concept même du mort ramené à la vie sous forme d’un nécromate, le lien avec la Créature de Frankenstein, des personnages célèbres tels qu’Abraham Van Helsing ou le Docteur Watson, et j’en passe.

Malheureusement, dès les premières pages, ce livre a réussi à me perdre, ce qui ne m’arrive pratiquement jamais. Malgré la multitude de notes prises durant ma lecture, j’avais du mal à m’y retrouver tant l’univers décrit l’a été de façon complexe et tortueuse. Parfois, il me fallait cinquante pages voire davantage pour comprendre un seul élément et pour que tout ce que j’avais lu plus avant fasse tilt dans mon esprit. Puis, quand je pensais enfin réussir à suivre, je me retrouvais submergée par une quantité folle d’informations. Bref, j’ai coulé.

J’ai trouvé que la plongée du lecteur dans cet univers s’opérait de façon bien trop brutale. On a à peine le temps de s’acclimater à l’époque et au contexte, ou même tout simplement aux personnages principaux, que déjà l’aventure commence. Un peu comme si on se prenait cette uchronie et tout ce qui en découle en pleine face et en avant Guingamp !, sans laisser le temps au lecteur de souffler et d’explorer ce nouveau monde qui l’entoure. Rajoutez à cela certains personnages qui passent leur temps à se mentir et à se manipuler les uns les autres, les grandes puissances politiques qui se tirent un peu dans les pattes… C’est à n’en plus finir.

Finalement, le lecteur n’a pas vraiment le temps de s’attacher ou de s’identifier un tant soit peu aux personnages tellement le récit semble aller vite ou noyé sous des détails. On ne sait d’ailleurs que peu de choses sur les protagonistes que l’on accompagne pourtant tout le long de l’histoire. C’est un roman assez froid, presque autant que l’univers qu’il décrit, qui interroge les concepts d’âme, d’évolution et de libre-arbitre. 

Un peu déçue par ce roman, davantage à cause de sa construction que du sujet qu’il traite, je garde néanmoins espoir de le comprendre un peu plus profondément un jour, par le biais, pourquoi pas, d’une seconde lecture, et à la lumière du manga et de l’anime que je ne manquerai pas de lire/regarder.

The Empire of Corpses de Project Itoh et Toh EnJoe

14,95€
5.8

La plume des auteurs

5.0/10

L'univers

7.5/10

L'action

5.4/10

L'intérêt du lecteur

5.2/10

On aime :

  • Une uchronie attractive au premier abord

On aime moins :

  • Un récit lourd et parfois indigeste
Publicités
Tags
Voir Plus

Zellena

Sur Songe depuis plus d'un an. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils