BD & MANGALES CHRONIQUES DE B.DRue de Sèvres

Paris 2119 de Zep & Bertail


Album: 80 pages
Editeur : Rue de Sèvres
Date de sortie : 23 janvier 2019
Collection : BD ADO-ADULTES
Langue : Français
ISBN-10: 236981215X
ISBN-13: 978-2369812159
Prix éditeur : 17€

De quoi ça parle ?

Paris, nous sommes en 2119, l’ambiance est futuriste mais quelques éléments du XXIème siècle perdurent. Le métro existe encore mais la plupart des personnes préfèrent se téléporter via la cabine « Transcore «. Tout un chacun est systématiquement scanné et reconnu dans les espaces publics et privés. Les clones, les drones et les hologrammes sont monnaie courante. Tristan Keys vit dans ce monde dont il rejette le plus possible la numérisation. Tel un marginal, il continue à prendre le métro, à marcher dans les rues, à l’inverse, sa compagne Kloé est une adepte des déplacements inter-continents via le Transcore. Au cours de ses déplacements à pieds, il constate assez vite des comportements préoccupants, des situations anormales. Que se passe-t-il vraiment dans ce Transcore ? Est-ce une simple téléportation pour ses utilisateurs ?

Mon avis

Cette BD a failli être un coup de cœur ! Je tiens à le dire. J’ai adoré les idées, le scénario, mais la fin m’a laissée sur ma faim. Pour ce titre nous avons Zep au scénario et Story-Board, Bertail pour le dessin. Quant aux couleurs elles sont assurées par Bertail lui-même et Gaétan Georges.

L’ambiance générale du récit est dure, inhumaine et les couleurs froides vont dans ce sens. Le style peut, a fortiori, rappeler celui des artistes Bilal et Moebius. Pour ma part, j’adore ce genre de traits et les décors ne sont pas en reste, c’est un sacré travail ! Pour ce qui est de l’histoire, là encore, on sent les influences de la SF et de la Pop Culture, mais avec l’envie de donner une idée, d’avoir une image, de ce que deviendrait Paris dans cent ans.

Un bout de vie qui tourne au cauchemar pour le héros.

Croyez-moi, cela ne donne pas envie. Je dois faire partie des trouillardes et des nostalgiques, mais je comprends très bien les réticences de Tristan, le héros (super sexy au demeurant ^^), qui refuse d’utiliser les machines Transcore pour voyager en moins de 10 secondes vers une autre destination. Le Transcore, c’est un peu la machine empruntée à la série Star Trek. Qui n’a pas rêvé de pouvoir voyager en un claquement de doigts ? Autant gamine, ça m’aurait fait rêver, mais là, voir la petite copine de Tristan l’utiliser, j’en avais des frissons d’appréhension. Et finalement, Tristan a sans doute eu raison de ne jamais l’utiliser.

Le scénario est donc simple, il montre ce que pourrait être notre future : une vie déconnectée de la réalité où grâce au Transcore les gens n’ont plus besoin de sortir. Tout se fait par numérique. Ce qui crée malheureusement des dérives. Et du coup, la ville est laissée à l’abandon, c’est moche, sale, incroyablement inhospitalier. Les couleurs froides appuient aussi le mal-être du héros qui se questionne beaucoup sur ce monde dans lequel il vit. Dans lequel les moindres faits et gestes sont surveillés. On peut dire qu’il n’est pas à sa place dans cette histoire, comme s’il s’agissait des auteurs eux-mêmes qui se sont matérialisés là. Bien sûr, c’est une interprétation de ma part.

Paris 2119, c’est avant tout la découverte d’un monde futuriste à travers un pan de vie et pourtant, l’histoire nous emmène vers une sorte de course poursuite qui aurait pu être haletante. Tristan cherche la vérité sur ces machines de téléportation et il finira par la trouver. Le dénouement se termine de manière ouverte. Finalement, il ne sera pas l’acteur du changement ni de la rébellion. Il sait, il a tout perdu, mais cela s’arrête là et c’est sans doute le seul point qui m’a déçue.

Toutefois, je n’ai pas boudé mon plaisir. C’est un album magnifique, bien pensé, bien travaillé. Une idée de ce que pourrait devenir notre futur, peut-être. À lire sans modération !

Paris 2119 de Zep & Bertail

17€
9.4

Les dessins et les couleurs

9.5/10

La mise en pages

9.5/10

L'histoire

8.9/10

L'intérêt des lecteurs

9.5/10

Les points positifs

  • L'histoire très prenante, avec un suspense qui tient le lecteur en haleine.
  • Les dessins, personnages, décors, tout est superbe
  • Les couleurs sombres

Les points négatifs

  • La fin, qui m'a laissée sur ma faim justement
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils