LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

La jument blanche de Jules Watson

La trilogie Dalriada

Nombre de page : 473 pages
Éditeur : Michel Lafon
Date de sortie : 19 septembre 2005
Langue : Français
ISBN-10 : 2749902827
ISBN-13 : 978-2749902821
Prix éditeur :22 €

De quoi ça parle

En l’an 79, Julius Agricola lance ses puissantes légions à l’assaut du dernier bastion de Britannia. Pour garantir l’indépendance de son clan, les épidii, et, peut-être regagner la confiance de la Déesse suprême, la princesse Rhiann se résigne à épouser Eremon, prince irlandais en exil. Ce mariage, espère-t-elle, déjouera les stratagèmes du Grand Druide qui conteste son autorité depuis qu’elle a perdu ses pouvoirs divinatoires. Eremon, quant à lui peine à s’imposer auprès des peuplades désorganisées de Dalriada : s’est-il entendu avec les Romains pour défaire les Écossais et récupérer son trône usurpé ?

La princesse maudite, l’héritier banni, le conquérant implacable : trois personnages perdus dans un tumulte de trahisons, de guerres et d’ambitions, orchestré, outre-monde, par les impérieuses divinités celtes.

Mon avis

J’ai découvert cet auteur par hasard, une amie m’ayant envoyé ce livre. J’ai dévoré ce premier tome.

Les personnages sont attachants et non stéréotypés. Nous chevauchons aux côtés de Rhiann et Eremon, afin de découvrir un pan de l’histoire celte, via ses tributs, ses croyances et sa culture. La conquête romaine de Britannia est vue via le spectre d’un guerrier Irlandais en exil et d’une princesse Écossaise, chacun cherchant par ses actions à faire la paix avec son passé afin de construire son futur.

L’histoire de nos deux héros évolue ainsi au rythme de l‘Histoire, ce qui rend cette romance historique d’autant plus intéressante. En effet, ce n’est pas la romance qui est au centre de l’intrigue mais bien les manœuvres politiques et militaires. Les personnages de fiction se mêlent aux personnages historiques de manière subtile. Les amoureux de romance pure ne s’y reconnaîtront pas de prime abord, mais ce livre de Jules Watson mérite d’être lu.

Pour ma part, j’ai lu la traduction française de cet auteur australienne. Cette dernière est agréable à lire et de qualité. Ce premier tome est également bien construit. Les chapitres courts permettent de faire entrer le lecteur dans le rythme de l’intrigue. Autant, j’attends avec impatience de lire les deux tomes suivants, en anglais cette fois, afin de découvrir le style de l’auteur en version originale, autant ce premier tome peut se lire séparément de la trilogie auquel il fait parti.

Pour terminer, ce livre peut toucher un public large, allant de la romance historique, au roman historique, en passant par la fantasy, la part mystique dans ce premier tome étant relativement importante.

La jument blanche de Jules Watson

22€
8.8

La plume de l'auteur

9.5/10

L'histoire

9.0/10

Les personnages

9.5/10

L'intérêt des lecteurs

8.5/10

La romance

7.5/10

Les plus :

  • La plume de l'auteur
  • l'univers celte antique

L'Hermione

Je suis fan de lecture, principalement d'urban fantaisy, de romances historiques, de légendes et de mythologie et passionnée de course à pieds et de randonnées... car la montagne ça vous gagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :