Gallimard Jeunesse - YALES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESYOUNG ADULT

Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton

Broché : 464 pages
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 18 octobre 2018
Collection : GRAND FORMAT LI
Langue : Français
ISBN-10: 2075110808
ISBN-13: 978-2075110808
Prix éditeur : 19€
Disponible sur liseuse : Oui – 13,99€

De quoi ça parle ?

Deux lignes d’explosions ravagent la Terre. Nul n’en connaît l’origine mais quand elles se rejoindront au large de notre côte atlantique, le monde sera détruit. Sur les routes encombrées de fugitifs qui tentent en vain d’échapper au cataclysme, six hommes et femmes sont réunis par le destin. Ensemble, ils ont dix jours à vivre avant la fin du monde…Un compte à rebours implacable, une aventure initiatique qu’on ne lâche plus.Et vous, que feriez-vous s’il ne restait que dix jours ?

Mon avis

Il ne faut surtout pas que vous vous attendiez à du grand spectacle entre les pages de ce roman. Dix jours avant la fin du monde est une sorte de roman chorale qui suit plusieurs personnages d’âges différents. Leur seul point commun est qu’ils n’ont plus longtemps à vivre. Au départ, chacun appréhende cette information à leur manière, puis à un moment donné d’une même journée, leur vie à tous va se retrouver étroitement mêlée. Entre les deux jeunes adultes dont l’un qui vient de tout perdre et l’autre qui ne veut que retrouver sa famille, ou bien encore ce couple dont l’un écrit des romans et l’autre a une peur profonde de la solitude… Autant de protagonistes aux caractères différents, mais unis dans un seul but, sans le vouloir : survivre.

Le roman en lui-même démarre sur les chapeaux de roues avec ces explosions qui annoncent irrémédiablement la fin de l’humanité. Puis le cadrage se resserre et ne suit que certaines personnes. On entre dans leur tête, dans leur désir secret et leur peur profonde. N’allez pas plus loin, car il n’y aura rien de plus que ces personnages-là. Tous unis pour quitter la Capitale pour se retrouver sur une plage, chacun livré à ses appréhensions, ses peurs et ses désirs. Le tout gouverné par le récit que l’un d’entre eux, écrivain, écrit au rythme de leur course effrénée. Son texte devient une sorte de catalyseur et de fil en aiguille tous y voient une sorte de prophétie.

L’être humain a besoin d’espoir et de croyance.

 L’écrivain devient prophète et tous attendent la fin de son histoire, la fin de leur histoire pour savoir s’ils survivront, car si chacun espère dans un premier temps juste passer la fin avec leur proche, au fond s’ils peuvent s’en sortir…

Tout compte fait, cette fin du monde sert ici de prétexte à une analyse psychanalytique sur le comportement que chacun pourrait avoir s’il se retrouvait dans ce genre de situation. La plume de Manon Fargetton est prenante et on visualise très bien chaque personnage. Même si le tout reste assez succinct, je trouve qu’elle arrive très bien à nous faire ressentir les sentiments de chacun avec une certaine puissance. Le tout donne un roman que je qualifierais d’anticipation, même si le terme est désuet. Cela reste de la S-F bien que cet évènement se passe dans notre temps ou à quelques années près. Le lecteur, poussé par la curiosité, veut savoir, lui aussi, ce que deviendront les personnages et finalement, il se prend à les suivre jusqu’au bout.

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette lecture qui, même si elle n’est pas un coup de poing, m’a quand même donné plusieurs fois des sueurs froides, que ce soit dans l’attitude des protagonistes ou bien sur ce qui risque de leur arriver sous peu.

Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton

19€
8.4

La plume de l'autrice

9.0/10

L'histoire

7.9/10

Les personnages

8.0/10

Le suspense

8.9/10

L'intérêt des lecteurs

8.0/10

On aime :

  • La plume addictive de Manon Fargetton
  • Le suspense
  • La manère dont est traitée la psychologie des personnages
Publicités
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils