LES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESTRANCHE DE VIE

Le goût amer de l’abîme de Neal Shusterman

Nombre de pages : 408 pages
Editeur : Nathan
Date de sortie : 30 août 2018
Collection : Grands Formats Divers
Langue : Français
ISBN-10 : 2092576755
ISBN-13: 978-2092576755
Prix éditeur : 16,95€
Disponible sur liseuse : Oui, à 12,99€

De quoi ça parle ?

Caden est un adolescent de quinze ans ordinaire, qui s’intéresse à l’athlétisme et aux jeux vidéo. Pourtant, il adopte un comportement de plus en plus étrange aux yeux de ses parents : il marche seul et pieds nus dans les rues, craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer… Dans son esprit, Caden est devenu le passager d’un navire voguant sur des mers déchaînées.
Lorsque cela devient trop difficile pour lui de garder le contact avec la réalité, ses parents doivent l’interner en asile psychiatrique. Commence pour le jeune homme un long voyage qui doit le mener au plus profond des abysses, au risque de s’y noyer…

Inspiré d’une histoire vraie, un roman d’une justesse incroyable sur les maladies mentales.

Mon avis 

Ce livre bouleversant est un COUP DE COEUR ABSOLU !

Au début, on ne comprend pas. Les chapitres alternent aléatoirement entre réalité et délire paranoïde. Tantôt on est sur un navire, tantôt sur la terre ferme, dans le monde réel. J’avais lu la quatrième de couverture, donc je savais d’avance de quoi ce livre allait traiter, et c’est d’ailleurs pour ça que mon choix s’est porté sur lui. Il n’empêche qu’entrer dans une histoire de cette façon, c’est terriblement déstabilisant, d’autant plus lorsque l’on sait que cela correspond au vécu quotidien de milliers de personnes.

Au départ, on ne se rend pas bien compte, je crois, de ce qu’on lit, parce que c’est décousu. Très vite, j’ai eu l’impression d’être plongée au cœur d’un tourbillon, on ne sait pas où l’on va ni comment on peut s’en sortir, c’est angoissant, malaisant. Caden Bosch, du haut de ses quinze ans, a cette impression-là, lui aussi. Il ne comprend pas ce qu’il lui arrive, et son entourage non plus. Aux yeux de l’ado, c’est le monde et les gens qui ont changé, pas lui. Il devient méfiant et paranoïaque, symptômes typiques de la maladie.

Au fil des pages, on suit l’évolution de la maladie, comme si on était à la fois dans la tête de Caden et dans son environnement proche. On voit de quelle façon elle se fait de plus en plus envahissante, et il s’écoule un long moment avant qu’un diagnostic ne soit posé. Son entourage scolaire, amical, familial pense d’abord à la drogue et à l’alcool. C’est ce qui semble le plus évident au premier abord, peut-être par manque de sensibilisation aux maladies mentales. Le cas de Caden inquiète et on constate que tout le monde semble complètement dépassé. En attendant, le délire se niche de plus en plus dans l’esprit de l’ado qui se met à entendre des voix.

Ce récit cherche à sensibiliser son lecteur sur les maladies mentales et s’inspire du vécu du fils de l’auteur. Il est d’ailleurs illustré de dessins de celui-ci. Autant le dire clairement, il est dérangeant. Aussi bien pour Caden que pour son lecteur, il est parfois difficile de faire la part des choses entre délire et réalité. Je pense que c’est cela que l’auteur cherche à nous faire comprendre. Bien sûr, certains passages obscurs n’ont véritablement de sens que pour les personnes atteintes de cette maladie, je présume. Je n’ai pas toujours tout saisi mais je suppose que c’est normal.

Quoiqu’il en soit, c’est un livre à mettre entre toutes les mains, peut-être même dès la fin du collège.

Le goût amer de l'abîme de Neal Shusterman

16,95€
10

Plume de l'auteur

10.0/10

Histoire

10.0/10

On aime :

  • Un roman remarquablement bouleversant
Publicités
Tags
Voir Plus

Zellena

Sur Songe depuis plus d'un an. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils