BelfondLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESLITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

Rose de cendres de Pilar Rahola

Nombre de pages : 288 pages
Editeur : Belfond
Date de sortie : 8 novembre 2018
Collection : Roman
Langue : Français
ISBN-10: 2714479634
ISBN-13: 978-2714479631
Prix : 20 €
Disponible sur liseuse : Oui – 13,99 €

De quoi ça parle ?

Prix Ramon Llull 2017, un roman historique passionnant qui nous plonge, à travers le tumultueux destin d’une dynastie familiale, au cœur d’un épisode sanglant de l’histoire de Barcelone : la  » Semaine tragique « .

D’origine modeste et issu d’une famille républicaine, Albert Corner a combattu lors de la première guerre d’indépendance de Cuba. À son retour au pays, il n’a plus qu’une idée en tête : s’enrichir, quitte à verser dans la criminalité. Des années plus tard, il jouit d’un statut d’homme d’affaires reconnu.

Mais, en 1909, la révolte est aux portes de la ville : le syndicalisme ouvrier affronte violemment le gouvernement espagnol au sujet de la mobilisation pour la guerre au Maroc. Et dans cette Catalogne au bord de l’explosion, les enfants Corner pourraient bien trahir les idéaux fraîchement bourgeois de leur père. Entre les aspirations révolutionnaires des uns et les désirs d’émancipation des autres, l’équilibre de la famille et des affaires est en danger…

Mon avis :

Souvenez-vous: L’actualité de la fin de l’année dernière a été centrée sur l’Espagne et plus précisément la Catalogne. La majorité du peuple catalan avait alors plébiscité par référendum l’indépendance de la province. L’Etat espagnol ne l’entendait pas de cette oreille. A l’heure actuelle, aucune solution pérenne n’a été trouvée. Le dilemme des catalans n’est pas nouveau, il est même ancien. L’auteur a souhaité nous raconter un épisode important de cette histoire, la Semaine tragique. Je dois dire que j’y ai appris beaucoup de choses, mais cet apprentissage ne s’est pas fait sans douleur.

Albert Corner est un survivant de la guerre de Cuba. Parti à la guerre tout juste assez grand pour se battre, il en est revenu détruit. Marqué par cet événement, il s’est juré de devenir un homme riche par tous les moyens. Il y est effectivement arrivé par des chemins de traverse assez sombres. Il fait maintenant partie de la caste des nouveaux riches de Barcelone en ce début de XXe siècle. Plus par opportunisme que par idéologie, il appartient à la Ligue régionaliste catalane. Ayant fait fortune dans le commerce du coton, il n’aspire plus qu’à voir sa lignée, deux garçons et deux filles, suivre ses traces et conforter définitivement son statut de bourgeois. Malheureusement, le mouvement ouvrier catalan des années 1905-1910 va avoir raison de cette famille bourgeoise. Les idéaux de chacun vont faire exploser ce semblant de famille parfaite.

Albert Corner est un homme cynique, seulement intéressé par sa position sociale et le prestige qu’elle lui procure. Il aimerait que sa descendance soit à son image. Malheureusement,  la famille Corner est à l’image de la Catalogne, elle aspire à un but commun mais les moyens pour y parvenir sont différents voire opposés. Il y a le syndicalisme prôné par Albert et son 1er fils. Il y a le socialisme avec l’émergence du mouvement féministe que va suivre Merceneta. Et enfin, le plus dangereux des mouvements, l’anarchisme. C’est la voie que va choisir Enric, son 2e fils. Il est prêt à remettre en cause sa sécurité pour défendre des idéaux qu’il juge nobles, la condition ouvrière. Il est prêt à renier cette famille qu’il juge égoïste et factice. La Semaine tragique qui commence par une grève générale afin de protester contre l’envoi de troupes au Maroc, se transforme en émeutes et en bain de sang. Pour la famille Corner, elle va être l’occasion pour chacun de ses membres d’affirmer ses convictions.

Ces événements importants et pour ma part inconnus sont un très bon sujet de récit : il y a de l’histoire avec un grand H, des idéologies, des drames, de l’amour. Pourtant l’auteur n’en fait pas un roman d’aventure. L’histoire avance avec à chaque fois le point de vue d’un personnage sans qu’il ne se confronte aux autres. L’interaction entre les acteurs aurait rendu le texte plus vivant, moins figé. J’ai appris beaucoup de choses sur l’histoire de l’Espagne mais plutôt sous le prisme d’un livre pédagogique d’histoire, dommage !

Rose de cendres de Pilar Rahola

20 €
5.5

La plume de l'auteur

5.0/10

L'histoire

5.5/10

Les personnages

6.0/10

L'intérêt des lecteurs

5.5/10

On aime :

  • Un sujet intéressant
  • des personnages caractéristiques

On aime moins :

  • un traitement alambiqué
Publicités
Tags
Voir Plus

Ninondiscrete

Je suis amoureuse des livres depuis toujours. Mais ce qui m'attire le plus, c'est une belle histoire avec des personnages forts. Nouvelle chroniqueuse sur le blog de Songe d'une nuit d'été, je souhaite vous faire partager mes lectures, mes coups de cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils