Harlequin - VictoriaLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

La maîtresse de Clarewood de Brenda Joyce

La maîtresse de Clarewood de Brenda Joyce

Nombre de pages : 512 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1er Novembre 2018
Collection : Victoria
Langue : Français
ISBN-10: 2280418061
ISBN-13: 9782280418065
Prix Editeur : 8,50€
Disponible sur Liseuse : Oui- 6,99€De quoi ça parle ?

Après le décès de sa mère, Alexandra Bolton a dû renoncer à ses rêves de jeune fille pour se consacrer à l’éducation de ses sœurs. Une tâche d’autant plus ardue que leur père a préféré noyer son chagrin dans l’alcool et dilapider dans les salles de jeu le peu d’argent qu’il leur restait. Pour Alexandra, le seul moyen de sauver les siens de la ruine est d’accepter la demande en mariage d’un vieil aristocrate fortuné. Un sacrifice auquel elle consent sans ciller… jusqu’à sa rencontre avec Stephen Mowbray, le très scandaleux duc de Clarewood. Dès le premier instant, celui-ci ne cache pas son désir de faire d’elle sa maîtresse – une parmi tant d’autres. Une tentation affolante à laquelle Alexandra, partagée entre devoir et désir, va devoir résister. Car si la jeune femme ne peut nier la passion que le duc éveille en elle, elle refuse de céder à ses avances : l’honneur de sa famille passe avant tout. Mais Stephen, n’est pas homme à renoncer aussi aisément. D’autant qu’aucune femme, jamais, n’a su lui résister. Et lorsque la passion flambe enfin entre les deux amants, un terrible secret menace cette fois de les séparer à jamais…

Mon avis :

Me voici une nouvelle fois dans mon genre de prédilection avec une auteure que je ne lis que rarement, mais que l’on ne présente plus. Il faut dire que le résumé m’a beaucoup intrigué.

J’avoue qu’en voyant la taille du livre, je suis resté figé, je ne m’y attendais pas du tout. De base, dans cette collection, ils sont plus petits et je me suis dit que j’allais en avant pour un moment. Mais au final, cet ouvrage s’est lu assez rapidement. Nous suivons donc Alexandra, jeune femme de vingt-six ans qui a renoncé à son mariage – il y a de ça neuf ans, à la mort de sa mère – pour s’occuper de ses sœurs et de son père. Un soir, ils sont invités à la réception d’anniversaire de la fille d’une ancienne amie de leur mère. C’est là qu’elle rencontre Stephen, le duc de Clarewood qui joue les chevaliers servants alors qu’elle allait s’évanouir de fatigue.

Même si j’ai aimé l’histoire dans sa généralité, j’ai eu du mal à supporter le couple de héros principal. D’un côté Alexandra a beau être « innocente » à son âge, je l’ai trouvé bien trop naïve. Le pire, ce sont ses interactions avec Stephen, au lieu de dire de suite la vérité, elle hésite, elle garde tout alors qu’elle sait pertinemment qu’il n’apprécie pas les non-dits. Stephen quant à lui est un handicapé des sentiments dû à la façon dont son père l’a élevé jusqu’à sa mort prématurée. Je l’ai trouvé très égocentrique, cruel envers Alexandra bien qu’il fasse beaucoup pour les classes ouvrières à travers le pays. Heureusement, les amis, la famille de Stephen compense les défauts de nos deux personnages car j’ai vraiment eu envie de les baffer.

Concernant l’histoire en elle-même, elle est pleine de rebondissements, on est dans une sorte de chemin de croix, de rédemption pour que Stephen arrive enfin à ouvrir son cœur et se rende compte qu’il n’est pas ce que la société pense de lui. Pour Alexandra, c’est une deuxième chance de trouver l’amour et d’enfin arrêter de se sacrifier pour sa famille. Elle a donné neuf ans de sa vie, il est temps que les choses changent. Dans l’ensemble, le récit est prenant car on ne s’attend pas à certaines réactions des personnages, on voit la pourriture qui se cache sous le vernis des bonnes manières de l’aristocratie. Les coups bas, les scandales et autres parsèment le quotidien des gens.

Pour conclure, malgré un couple principal que je n’ai pas apprécié plus que ça. C’est une bonne histoire qui m’a tenu en haleine du début à la fin. C’est un récit riche en émotions, prévoyez le paquet de mouchoirs.

La maîtresse de Clarewood

8.50€ / 6.99€
8.1

Histoire

9.0/10

Personnage

7.0/10

Plume de l'auteure

8.5/10

Intérêt du lecteur

8.0/10

On aime :

  • L'histoire
  • Les personnages secondaires
  • Les descriptions

On aime moins :

  • Stephen et Alexandra
Publicités
Tags
Voir Plus

Karine

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis deux ans, mes goûts littéraires vont du roman jeunesse au thriller en passant par la fantasy. Je suis également une gameuse adepte des MMOrpg et rpg tout court. J'aime aussi les jeux de rôle papier à plus petit dose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils