Chroniques de FilmsCINÉ & SÉRIE TV

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald de David Yates

Le film de la semaine #22

Attention ! Afin que cet avis soit complet, des éléments pouvant révéler l’intrigue du film, sont présents dans des cases « SPOILER !!! », il suffit de cliquer dessus pour les ouvrir et lire (à vos risques et périls).

Création de : David Yates
Année de sortie : 14 novembre 2018
Avec : Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Johnny Depp et Jude Law
Nationalité : Américaine, Britanique
Genre : Fantastique
Durée : 134 minutes


Synopsis :

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

Mon avis :

Le premier Opus des Animaux Fantastiques nous avait laissé avec pas mal de questions sans réponses. Que va devenir Modestie ? Qu’en est-il du vrai Percival Graves ? Comment Jacob a peut-il se rappeler des créatures qu’il a vu alors que Frank l’Oiseau-Tonerre a un grand pouvoir Oubliéttant ? Et heureusement qu’il y a toutes ces questions, sinon on n’aurait pas eu autant d’empressement à voir la suite. Mais le problème, c’est qu’on a eu quelques réponses… et que d’autres interrogations ont surgies.

Visuellement, c’est un film magnifique ! Il y a un jeu de lumière et d’ambiance très bien exécuté autour des personnages. On a une sensation de douceur et de protection avec Dumbledore et quelque chose de sombre et malsain avec Grindelwald.

La grande beauté de ce film, c’est la magie ! Si vous pensiez avoir tout vu, eh bien non ! Vous allez encore pouvoir vous émerveiller ! Découvrir de nouveaux sorts magiques !

Entre les décors, les costumes et la musique, on est pleinement immergé dans l’univers ainsi que dans la fin des années 20.

La bande son est discrète et participe beaucoup au charme du film, mais là où je grimace un peu c’est dans l’emploi du… « Hedwige’s Thème« . En raison de son utilisation dans le second opus des Animaux Fantastiques, on pourrait le renommer « Hogwarts’s thème« .  Après, c’est mon côté un peu puriste qui parle…

Il y a quelques mois, sur la page Facebook de La Gazette du Sorcier, un sondage a été créé demandant aux fans ce qu’ils attendaient le plus dans Les Crimes de Grindelwald ; revoir Poudlard, ou découvrir le Ministère de la Magie Français. Quelque soit ce que vous espériez, c’est assez minime. L’intrigue n’ayant aucun rapport avec notre école de magie préférée, il n’est pas étonnant que nous ne passons pas plus d’un quart heure dans les salles de classe, les couloirs… Mais pour ce qui est du Ministre de la Magie Français, là pas d’excuse !

SPOILER !!!

C’est vraiment dommage d’avoir autant détaillé le Congrès magique des États-Unis d’Amérique dans le film précédent et qu’il n’y est rien sur le Ministère Français. On ne sait même pas si en France les relations Sorcier(Sorcière)/Moldu(Non-Mage) sont comme au Royaume-Unis ou similaire au États-Unis. La France sert juste de cadre, de lieu ou se déroule l’histoire.
Quand j’ai vu Nagini dans la Bande-Annonce et le Trailer, j’étais toute contente et impatiente de découvrir cet Horcruxe, version humain. Eh bien… Nagini ne sert a rien. C’est un personnage très mystérieux, on n’a pas d’information sur ses relations avec les autres personnages et ses actes n’ont aucun impact sur le déroulé de l’histoire. J’espère qu’elle sera plus importante dans les prochains films.
Il y a un autre personnage, que tous les fans d’Harry Potter connaissent, qui n’a pas sa place dans ce film. Et c’est bien sur notre bien aimé Minerva McGonagall. La Pentalogie des Animaux Fantastiques se déroule entre 1927 et 1945, on la voit en professeur en 1928 et dans un flashback autour de 1900, mais Minerva est née de 4 octobre de l’année 1935 !  Alors, serais-ce juste du « Fan service » ?

S’il y a une chose qui n’a pas changé, c’est bien Newt Scamander ou Norbert Dragonneau, comme vous préférez. Eddie Redmayne est toujours aussi attendrissant dans ce rôle, qui lui va très bien. On retrouve ce côté un peu effacé de Newt/Norbert, ainsi que sa grande passion pour toutes les créatures. Dans le précédent opus, « Percival Graves » dit qu’il aurait été renvoyé de Poudlard (ou pas, ça reste flou) et que Dumbledore a prit son parti. Mais rien n’a été éclairé à ce sujet, y aura-t-il quelque chose pour lever ce voile dans les trois prochains films ?

Bien que le film Les Crimes de Grindelwald se veut plus sombre, on retrouve l’humour qu’il y avait dans le premier film, ce qui le rend plus léger et moins oppressant.

SPOILER !!!

Il y a de nombreuses choses qui ne sont pas très logiques. Comment Newt/Norbert peut-il savoir que c’est pour retrouver Croyance que Tina est à Paris ?
Quel est le rôle de Croyance dans le Cirque ? Comment sa relation avec Nagini s’est-elle développée ? Pourquoi Nagini, si elle tient vraiment à Croyance, ne se joint-elle pas à lui du côté de Grindelwald ?
Avec ce qu’on a appris sur les obscurials, Ariana Dumbledore n’en serait-elle pas un ? Elle coche pas mal de critères ! Malheureusement je n’ai pas plus d’interrogations à vous proposer, le film étant assez complexe m’a fatigué au moment du visionnage.

Après avoir vu ce film, et avoir pris un peu de recul, je me suis demandée si J.K. Rowling était bien à l’aise avec les scénarios dans un véritable but cinématographique. On sent bien que, visuellement c’est écrit pour le grand écran, mais dans la narration et l’intrigue, ça pêche quand même pas mal. Peut-être voulait-elle faire quelque chose de sophistiqué, mais qu’elle n’a pas su jongler et organiser toutes ses idées…

L’univers magique de J.K. Rowling va continuer de nous émerveiller, mais des défauts scénaristiques se font quand même ressentir. 

Les crimes de Gindelwald

6.5

Scénario

3.0/10

Personnages

5.0/10

Effets visuels

10.0/10

Ambiance

8.0/10

Les points positifs

  • Eddie Redmayne, Jude Law et Johnny Depp dans leur rôle
  • L'ambiance
  • L’humour
  • La nouveauté dans la magie
  • Les clins d’œils à Harry Potter

Les points négatifs

  • L'inutilité de Nagini
  • Le trop plein d'information
  • Le scénario un peu décousu
  • Trop de questions sans réponses
  • Faux raccords
Tags
Voir Plus

Orme Étoile

Je suis chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été, depuis septembre 2017, et aussi la plus jeune de l'équipe. Je suis une grande fan de Policier, de Fantastique, Surnaturel et d'Histoire. J'adore écouter de la musique en écrivant.

3 Commentaires

  1. Scénario

    8.00

    Personnages

    10.00

    Effets visuels

    10.00

    Ambiance

    9.50

    Je te trouve dure dans ta notation du scénario. Très sincèrement c’est sans doute l’un des plus abouti et des plus intéressants, bien plus que le premier opus de FB. Et pour ma part, je n’ai pas tant de question que cela. Je suis comblée de ce côté là.

    Je te rejoins sur beaucoup de points mais pas tous : Nagini est un personnage que j’ai pris plaisir à rencontrer et je pense que si elle ne suit pas Credence c’est parce qu’elle a peur et elle a bien raison. Sa relation avec lui aurait pu être plus développée, mais nous sommes dans un film, c’est donc compliqué de tout mettre en 2H.

    Pour ma part, j’ai aimé le jeu des acteurs, les scènes sont superbes quoique certaines séquences manquent de transitions et ça fait un peu bizarre. Pour Tina Newt se doute de ce qu’elle fait vu qu’à la fin du premier film elle partait à sa recherche (de Credence).

    Non, le seul truc qui pèche pour moi qui me donne envie de hurler un : POURQUOI à Rowling sont TOUTES les allusion à HP. Ça ne SERT A RIEN ! Sinon nous décevoir, du thème d’Hedwige ou on aurait tout aussi bien pu mettre des flèches avec des sorciers criant, « ZAVEZ VU C’EST POUDLARD COMMME DANS HP, ZAVEZ RECONNU, ? HE , HE » ! Oui, super, mais en fait on s’en tape. Comme le cours de DCFM avec Dumby, CA SERT A RIEN et MCGO, bah elle fout quoi là ? Franchement. Non, non, non et non.

    Hormis, ça, se filme est génial, vraiment ! LES personnages sont bien pensés, bien campés, bref, je suis frustrée car JE VEUX UN ROMAN MOI !!!

  2. Scénario

    7.50

    Personnages

    7.00

    Effets visuels

    10.00

    Ambiance

    9.00

    De mon coté, j’ai passé un agréable moment ! Il y a néanmoins plusieurs choses qui m’ont gênées comme Nagini effectivement ! J’ai beaucoup aimé l’idée de ce personnage mais c’est vrai qu’elle n’apporte que des interrogations et pas de « plus » dans le film. Cela m’a pas mal frustrée… J’espère qu’ils vont justifier sa présence dans le prochain opus ! Minerva McGonagall n’a également rien à faire dans cet opus et m’a fait pas mal perdre de temps en chronologie pour finalement dire qu’elle n’a rien à y faire… Par ailleurs il la montre un peu dépassée par les années jeunes de Léna alors qu’on sait tous très bien que rien ne dépasse jamais Minerva McGonagall !

    J’ai beaucoup aimé le coté sombre ! Cela m’a beaucoup plus ! Et les acteurs sont très fins ! J’ai beaucoup aimé les enchevêtrements des histoires, des lieux, des circonstances ! Par contre, j’ai du mal avec l’apparition de Jacob ! Aurant Queenie a une raison scénaristique logique, autant je trouve que Jacob est inutile ! Dans le premier film, il nous faisait découvrir la magie avec nos propres yeux ! Avec émerveillement ! Là, il ne sert à rien sauf à faire prendre une décision à sa femme, chose qui aurait pu se faire sans sa présence…

    Et enfin, la fin ! Je suis désolé mais scénaristiquement, je peux pas accepté ce WTF ! J’aurais aimé à se que l’on s’en tienne à la première piste ! Mais vraiment ça m’a déçu !! POURQUOI ?! Cela me semble vraiment impossible (ou alors ils nous informent dans le prochain film que c’est pas ça ! ).

    Sauf des agacements, des énervements (et cette fin), j’ai passé un super moment de mon coté !

    1. Concernant Jacob, je ne suis pas d’accord avec toi. Il apporte quelque chose de fondamental : l’amour désespéré de Queenie. Il est son faire-avoir, il véhicule la tragédie qui se joue devant nous sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit. C’est très intense et sans Jacob, l’attitude de Queenie aurait eu moins d’intensité dramatique justement. Au mieux, on ne l’aurait pas trouvé très crédible dans son rôle de sorcière amoureuse ET désespérée de ne pouvoir vivre avec celui qu’elle aime. Il apporte une normalité et un abandon que Queenie n’accepte pas. Après, tout dépend de la sensibilité de chacun, bien sûr, mais j’ai vraiment préféré cette version de Jacob et leur romance désespéré que dans le premier opus.
      Pour la fin, je te dirais, attendons, parce que ça sent le coup monté par Grindelwald à plein nez. Il a besoin de quelqu’un qui puisse pouvoir tuer Dumby, qui de mieux que Crédence qui abrite en lui une magie sombre et non contrôlée ? Ensuite il y a une théorie que j’aime beaucoup qui expliquerait ça justement. Bref, la fin telle qu’elle est ne me dérange pas, j’attends voir si ce que je pense se confirme ou non avant de crier au WTF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils