BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASHONEN

Beyond The Clouds Tome 1 de Nicke

Nombre de pages : 200 pages
Éditeur : Ki-oon
Date de sortie : 5 juillet 2018
Collection : Kizuna
Langue : Français
ISBN-13 : 979-1032702864
Prix éditeur : 7,90€
Disponible sur liseuse : Non
Résumé : Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé. Son travail à l’atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien.
Sa routine est chamboulée le jour où il tombe sur une fillette pas comme les autres : c’est une humaine ailée, une espèce appartenant pourtant au monde des légendes ! Inconsciente après être tombée du ciel, elle a perdu une de ses ailes, ainsi que la mémoire… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux !

Mon avis

Beyond The Clouds est né d’une musique. Nicke explique dans une interview donnée à Ki-oon que l’image du manga lui est venu en écoutant « A Fleeting Dream » de Final Fantasy X. De là, a germé l’idée de l’univers, des personnages, et même de certaines scènes. C’est ainsi que l’on peut découvrir et arpenter cet étrange monde que celui de Beyond The Clouds, entre cette brume jaune épaisse et ces bruits mécaniques. Enfermé dans un village entouré de fumée jaune provenant des usines, le jeune Théo est un grand rêveur. Il se perd dans les livres, et s’oublie à croire en un monde meilleur, en une vie où enfin, il pourrait voir le ciel et les étoiles. Si le personnage de Théo devait être un homme costaud et brave, il a finalement évolué pour devenir un petit garçon très gentil et doux. Sans doute pour donner un impact encore plus important aux événements du manga, et en l’occurrence, de ce premier tome.

L’univers qu’a créé Nicke est, en plus d’être original, très complet et riche. Nous évoluons dans la ville jaune, où on ressent une certaine noirceur cachée derrière des scènes poétiques, et ce premier tome nous permet d’en apprendre un peu sur les différents habitants de ce monde. Si des humains vivent aussi normalement que dans notre monde moderne, se côtoient également des créatures fantastiques et des hybrides, mi-homme, mi-bête. Alors que Théo vit tranquillement, menant sa routine quotidienne, il trouve une jeune fille, comme tombée du ciel. Elle est là, posée sur le sol, pleine d’égratignures, blessée, et surtout, elle a des ailes. Et dans le monde de Beyond The Clouds, une hybride ailée est si rare, qu’elle attire les convoitises…

Porté par un coup de crayon léger et dynamique, Beyond The Clouds a une ambiance duale mais contrastée, ce qui rend ce manga d’autant plus original. En effet, l’univers est très poétique, c’est d’ailleurs reflété par les illustrations d’où l’on ressent une grande douceur, les personnages, certaines scènes, et même quelques monologues intérieurs qui sonnent magnifiquement justes. Mais, très rapidement, ce premier tome nous montre l’autre côté du miroir. Et apparaît alors une noirceur insoupçonnée et délirante tant elle tranche avec l’ambiance onirique du début du tome. La violence de certaines scènes nous saute à la gorge, pour rendre le récit d’autant plus intéressant qu’il aurait pu paraître superficiel sans cette ombre qui plane, menaçante, sur nos héros.

Ainsi, ce premier tome nous révèle un univers travaillé et riche, qui présume d’une épopée palpitante dans la suite à venir. Néanmoins, peu de mouvements dans ce premier opus, puisque nous restons dans la ville jaune, sans trop en bouger. Si l’action est présente, elle n’en reste pas moins fugace, pour nous offrir un aperçu, certes éphémère, mais tout de même bienvenue, des ténèbres qui abritent ce monde pollué. N’oublions pas la touche d’humour, propre au shônen, que l’on retrouve ici aussi, permettant de d’alléger un peu le ton sérieux du manga.

Beyond The Clouds - tome 1

7,90€
9

L'originalité

9.5/10

Les Personnages

9.5/10

Interêt du lecteur

9.0/10

L'action

8.0/10

On aime :

  • Un univers original, riche et travaillé
  • Des personnages cohérents, qui s'insèrent parfaitement dans la dynamique de l'histoire
  • Une ambiance duale entre noirceur et poésie

On aime moins :

  • Quelques scènes d'action qui restent un peu trop en retrait
Publicités
Tags
Voir Plus

Amélia Varin

Lectrice addicte en tout genre, j'aime jouer aux jeux vidéos à mes heures perdues, m'oublier dans un manga immersif, m’enjailler sur une musique de pop asiatique, ou encore pousser des cris de fan hystérique devant mon drama préféré. N’oublions pas aussi mon amour pour les super-héros, les films à gros budgets, les drames anglais et les séries bien pensées.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils