LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANS JEUNESSESlalom

Les Mange-Rêve T01 : L’enfer blanc de Jean-Luc Le Pogam

Broché : 400 pages
Tranche d’âges : 9 – 12 années
Editeur : Slalom
Date de sortie : 30 août 2018
Langue : Français
ISBN-10: 2375541529
ISBN-13: 978-2375541524
Prix éditeur : 14,90€
Disponible sur liseuse : Oui – 9,99€ //
De quoi ça parle ?

2034. Cerclée d’un mur électromagnétique infranchissable, l’Europe est devenue un univers carcéral glaciaire où les ordinateurs du pouvoir programment des hivers sans fin où les températures avoisinent régulièrement -50°. Dessinateurs, peintres, musiciens, comédiens, danseurs, écrivains, photographes, journalistes, tous sont pourchassés par les Brigades Mange-Rêve dont les rafles se font de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes. Un soir, fuyant leur cours de guitare qui a tourné au drame, Iwan et Thibault, deux adolescents pensent avoir échappé au pire. Mais le cauchemar les poursuit jusque chez eux où ils découvrent que
leurs parents ont disparu ! C’est alors que leur amie de toujours, Mélanie, leur confie qu’elle soupçonne son beau-père d’appartenir aux BMR.

Mon avis

Imaginez un futur pas si lointain que cela (2034, c’est demain)  dans lequel un président élu dans un monde sans avenir ni espoir deviendrait un tyran, un dictateur et imposerait sa propre vision du monde. Un « président » qui penserait que l’art et la culture sont néfastes pour l’humanité et qui ordonnerait de tout détruire et de déporter hommes, femmes et même enfants promouvant de loin comme de près l’un ou l’autre. Pour cela, il utilise des sortes de milices, les « BMR » (Brigades Mange-Rêve) pour faire le sale travail.

Cette trame vous rappelle quelque chose ? Cela fait partie de notre passé, mais pourrait être aussi notre futur. Ce livre jeunesse a bien sûr pour but de nous égayer et passer un bon moment de lecture, mais il va aussi plus loin en apportant au lecteur plusieurs points de réflexion. Car oui, ce roman fait réfléchir sur plusieurs plans.

Dans ce futur pas si lointain, alors que les hommes et les femmes ne croient plus en rien ni en la politique, un homme aux idées aussi folles que destructrices va être élu président. La première chose qu’il met en place ? Une frontière électromagnétique tout autour de l’Europe. Et en 2034 il a même le pouvoir d’agir sur le climat. Impensable, mais pourquoi pas ?!

Tandis qu’Iwan, notre héros, vit sa vie aussi tranquillement que possible, une série d’évènements va totalement chambouler son existence. Des brigades étranges mettent à sac les librairies, elles vont même jusqu’à arrêter leur professeur de musique et… bientôt ses propres parents seront eux aussi enlevés.

Si Iwan et ses deux amis, Thibaut et Mélanie ne comprennent pas vraiment ce qu’il se passe, il en va autrement pour son grand-père Ivon et le meilleur ami de celui-ci, Jack.

Très vite Iwan comprend que quelque chose de grave se passe et c’est dans un climat aussi glaçant qu’angoissant que les trois jeunes et les deux vieux messieurs vont prendre la fuite à bord de deux Catamarans bricolé.

Même si les thèmes abordés sont très intéressants, j’ai eu un peu de mal à entrer dans le livre, car le début est assez lent. Puis une fois que les ennuis surviennent, tout s’enchaîne et comme Iwan, on ne comprend pas tous les tenants et les aboutissants. Toutefois, impossible de ne pas faire de lien ou de rapprochement avec ce que nous vivons actuellement dans la vraie vie.

À travers son récit fictionnel, Jean Luc Le Pogam alerte. Si on ne fait rien, c’est bien ce qui pourrait nous arriver. Pour cela, il  s’appuie sur notre passé (la montée du nazisme, Hitler, les massacres engendrés par la cruauté d’un fou… tout est là).

Je trouve que la trame est osée, mais c’est très bien amené et pour ma part, impossible de lire cette histoire sans me questionner, sans regarder mes enfants et me dire, « dans quel monde vont-ils vivre ? ». Alors oui, c’est un roman jeunesse qui peut parfois être difficile et effrayant à lire. Iwan, Thibault et Mélanie sont loin d’être épargnés. Ce sont trois personnages très attachants, avec une petite mention pour Mélanie qui représente bien la fille forte par excellence.

À travers ces héros, l’auteur semble rappeler aux jeunes lecteurs que tout peut faire la différence si seulement ils se réveillent et se lèvent pour faire porter leur voix. C’est leur avenir après tout.

Le récit est à la première personne du singulier, nous sommes dans la tête d’Iwan, mais par moment, nous revenons en arrière de certains évènements avec des chapitres à la troisième personne d’un point de vue omniscient. Là, nous retrouvons ces fameux BMR avec à leur tête, Nag, le beau-père de Mélanie, un homme horrible, soulard et qui n’hésite pas à maltraiter sa femme et sa belle-fille quand ils étaient ensemble. Nag est la monstruosité et l’ignorance incarnée. Inculte, sans réflexion, la brigade des BMR représente à ses yeux l’opportunité de sa vie. Détruire des vies ne le dérange pas du moment que cela lui confère gloire et pouvoir. Là encore, cela démontre une problématique importante : l’ignorance est notre plus grande ennemie.

Comme vous pouvez le constater, je suis assez bavarde avec ce titre. Oui, il a su me parler, me toucher. Réussir à mêler ce genre de réflexion dans un récit d’aventure (et de danger), je tire mon chapeau à l’auteur. Ce n’était pas chose aisée, mais il a réussi à m’impliquer tout en me faisant passer un bon moment de divertissement. Car ne vous trompez pas, L’enfer blanc, c’est aussi l’histoire de ces trois adolescents qui vont tout faire pour libérer les parents d’Iwan et aider du mieux qu’ils le peuvent à retrouver un monde meilleur.

Dans l’ensemble, c’est donc un bon livre à lire et à conseiller. Que vous soyez adolescents, adultes, parents. C’est à lire. Une autre petite chose aussi à savoir, l’auteur emploie beaucoup le langage marin dans son roman et l’intrigue se passe en Bretagne.

Vous passerez un bon moment, mais qui vous fera aussi réfléchir sur l’avenir et notre implication à travers un monde qui va mal.

Les Mange-Rêve T01 : L'enfer blanc de Jean-Luc Le Pogam

14.90€
8.6

La plume de l'auteur

8.5/10

L'histoire

8.0/10

Les personnages

9.0/10

L'intérêt du lecteur

8.9/10

Les points positifs

  • Les parallèles faits avec le passé
  • Le rythme haletant

Les points négatifs

  • Un début un peu lent
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils