Albin Michel Jeunesse - Album JLES CHRONIQUES D'ALBUMS JEUNESSELES LIVRES - PETITE ENFANCE & ALBUM JEUNESSE

Mortina T1 de Barbara Cantini

 

Nombre de pages : 48 pages
Editeur : Albin Michel Jeunesse
Date de sortie : 26 septembre 2018
Collection : Albin Michel 1ère Lecture
Langue : Français
ISBN-10 : 2226437533
ISBN-13 : 978-2226437532
Prix éditeur : 10€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Mortina est une petite fille tout ce qu’il y a de plus convenable, mis à part le fait que c’est un zombie. Elle vit à la villa Décadente avec sa tante Trépassée et son lévrier albinos également mort-vivant, Mouron. Les amusements se font rares. Il faut dire qu’on ne peut pas tellement quitter la maison, à cause des villageois étriqués, prompts à sortir les fourches à leur approche… Jusqu’au jour d’Halloween, où profitant de la distraction de sa tante, Mortina rejoint une bande d’enfants pour faire du porte-à-porte. Chacun est déguisé et elle se fond dans le décor. Bientôt pourtant, Mortina n’aura plus qu’une solution pour garder son secret : le révéler !

Mon avis

Dans la famille Songeuses, je demande la cousine gothique, un peu anticonformiste sur les bords…
Comme chez moi, c’est Halloween tous les jours, quoi de plus naturel que de venir vous parler du premier tome de la série Mortina ? La veillée de la Toussaint, c’est dans un peu plus d’un mois, certes, mais il n’est jamais trop tôt pour se mettre dans l’ambiance !

Un peu comme Lalie, la petite vampire de Coeur de vampire d’Agnès Laroche, Mortina aimerait bien fréquenter des humains et se faire des amis. Obligée de se cacher pour ne pas révéler au monde sa véritable nature d’enfant zombie, elle se sent bien seule, malgré la compagnie que lui apporte son lévrier albinos, Mouron, un drôle de chien qui aurait pu être conseiller en image dans une autre vie. En dépit des recommandations de sa tante Trépassée, une femme-zombie un peu revêche avec qui elle partage la villa Déchéance, la « fillette » décide de profiter de l’anonymat que lui procure Halloween pour aller à la rencontre d’enfants humains.

Le coup de crayon de Barbara Cantini me rappelle beaucoup le style de Guillaume Bianco et sa série de bandes dessinées Billy Brouillard (que je vous conseille très très fortement, soit dit en passant). Malgré une dominance de tons sombres, il y a de nombreuses touches de couleurs vives qui créent une ambiance un peu gothique/victorienne, vaguement « burtonienne« , si je peux me permettre d’aller jusque-là.

Avec ce premier tome, Barbara Cantini nous offre une histoire très mignonne qui met en scène un personnage attachant et nous parle d’acceptation de la différence et de tolérance. En outre, elle propose une alternative au phénomène des zombies mangeurs de cervelle et ça n’est pas pour me déplaire (même si j’apprécie ce genre-là). De fait, j’attends avec impatience la parution en français des autres tomes de la série. Mortina est comme une panna cotta aux fruits rouges, elle apporte un peu de douceur à ce monde de brutes mortes-vivantes !

 

Mortina T1 de Barbara Cantini

10€
9

Graphisme

9.0/10

Histoire

9.0/10

Intérêt du lecteur

9.0/10

Personnages

9.0/10

Les points positifs

  • Une autre vision de la figure du zombie
  • Une histoire qui parle de tolérance et d'acceptation de la différence
  • Un univers qui rappelle l'esthétique gothique
Tags
Voir Plus

Zellena

Nouvelle venue sur Songe. Ex chroniqueuse litté, ciné et série de feu Artzone Chronicles. Tombée dans le chaudron de la lecture quand elle était petite. Nage au beau milieu des polars, de l'heroic fantasy, du fantastique et de la science-fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils