FANTASY & IMAGINAIREJ'ai Lu FantasyLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Le Donjon de Naheulbeuk, l’Intégrale 1, de John Lang

Nombre de page : 1183 pages
Editeur : J’ai lu
Date de sortie : 29 août 2018
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10 : 2290165638
ISBN-13 : 978-2290165638
Prix éditeur : 15,90€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Il était une fois un barbare en quête d’action, un voleur ne reculant devant aucun larcin, une candide fée des bois, un nain revêche, une magicienne entretenant des rapports ambigus avec un ogre peu loquace et un ranger inexpérimenté.
Rien ne les prédestinait à se rencontrer, sinon une insatiable faim d’aventures et une prédisposition à l’échec critique!

Mon Avis :

Ca y est je peux enfin le dire : j’ai lu le Donjon de Naheulbeuk ! Je ne savais pas du tout où je mettais les pieds, j’étais seulement curieuse de connaître enfin cette histoire.

Enfin cette histoire… Je devrai dire cette quête ! Cette aventure ! Cette folie ! Car oui c’est une folie de bout en bout ! J’ai bien rigolé et parfois je relisais certains passages pour être sûre d’avoir bien compris… Une expérience qui restera gravée dans ma mémoire !

Tome 1 : A l’aventure, Compagnons

Gontran Théodal, mage de son état, recherche des aventuriers assez téméraires pour leurs confier une quête de la plus haute importance : récupérer la statuette de Gladeulfeurha, qui est aux mains du sorcier Zangdar, dans le Donjon de Naheulbeuk.

Par chance, il arrive à réunir 7 imbé… heu aventuriers novices et prêts à braver les dangers d’un Donjon pour glaner des trésors et monter quelques niveaux d’expérience.

Malheureusement, on le sait tous, rien ne se déroule facilement dans la vie… Et nos aventuriers sont aussi… Heu… pas très doués… Ni très futés et ont une tendance à foncer dans le tas et réfléchir après…

Nous suivons donc les folles aventures d’un Ranger, le leader de la troupe mais personne n’est au courant
D’une Elfe, atterrie là un peu par hasard mais qui à tellement hâte de se faire des nouveaux amis,
D’un Barbare, qui ne rêve que de gloire et de baston,
D’un Nain, petit, râleur et radin, un nain un vrai
D’un Ogre, qui ne fait que suivre ses compagnons rigolos et qui a toujours faim,
D’une Magicienne, novice mais pleine de bonne volonté, une érudite mais de niveau 1,
Et bien sûr, d’un Voleur, qui n’est que discrétion, crochetage et détecteur de piège meurtrier.

Tous les 7 se lancent donc à l’assaut de ce fameux Donjon et… On va dire que même si tout ne se déroule pas comme ils l’avaient imaginé… Une aventure est une aventure !

Tome 2 : La couette de l’oubli

Contre toute attente mais en fait sans grande surprise, notre troupe d’aventurier a réussit à récupérer la fameuse statuette de Gladeulfeurha. Ils ont même réussi à la remettre à leur commanditeur, Gontran Théodal.

Tout aurait pu se terminer là pour nos héros… Seulement cette fameuse statuette, obtenu par plusieurs concours de circonstance, un peu de combat et beaucoup de chance, mène avec ses 11 autres sœurs à la fin du monde…

Une fin du monde provoquée par un rituel compliqué qui aurait pour effet d’ouvrir la Porte de Zaral Bak, qui cache le retour de Dhul, dieu du Sommeil et de l’Ennui, et ainsi l’anéantissement de toute vie par absorption dans la Grande Couette de l’Oubli Eternel.

Et il se trouve que le mage Gontran Théodal possède les toutes les autres statuettes et que nos aventuriers viennent de lui restituer la dernière… La boulette…

Nos héros n’ont donc pas le choix : s’ils veulent sauver le monde (et par la même occasion étouffer l’affaire pour éviter de se taper la honte auprès des autres aventuriers) ils doivent empêcher le mage Gontran Théodal d’aller au bout de son projet.

Les voilà donc repartis sur les routes sans très grande motivation… L’aventure c’est pas si bien que ça finalement…

Tome 3 : L’orbe de Xaraz

Après la réussite de leur mission de sauvetage du monde, notre compagnie d’aventurier (qui n’a toujours pas de nom) décide de se séparer. Eh oui, l’aventure c’est fatiguant et puis ils en ont assez de marcher, marcher et marcher.

Mais, lors d’une fuite dans une forêt (un grand n’importe quoi), la jolie Elfe se cogne la tête et tombe dans la rivière ! Cette imbécile trouve même le moyen de mourir ! Ses amis, bien embêtés mais aussi attristés (même le Nain mais je vous ai rien dit) par cette perte tragique et de façon en plus si stupide, décident de se rendre dans la grande ville magique de Waldorg pour rencontre Albert Piaros, un grand mage, pour qu’il puisse ramener à la vie leur amie. Ils sont prêts à débourser 5000 pièces d’or pour elle (oui même le Nain).

Dans un même temps mais en un autre lieu, nous retrouvons Zangdar, le sorcier et maître du Donjon de Naheulbeuk. Il est dans une situation précaire depuis que la Caisse des Donjons a profité de son absence pour vider sa tour de tous ses objets précieux et Zangdar se retrouve donc bien démuni. Heureusement son fidèle Reivax est avec lui même si ça ne l’avance pas à grand chose ! De plus le sorcier rencontre des difficultés à contrôler sa magie… Elle a tendance à s’emballer un peu trop et Zangdar cherche donc un stage de perfectionnement car semer la mort et la destruction à chaque fois c’est lassant et surtout salissant… Il s’en va donc rejoindre son cousin qu’il ne connaît pas mais qui pourra sûrement l’aider, dans une tour à Glargh.

L’Elfe enfin ressuscitée,  nos aventuriers décident alors d’en profiter pour chercher une nouvelle quête et ainsi passer le cap du niveau 4 ! Ils en ont si proche (ou peut être pas) que ça serait dommage de se séparer maintenant ! Justement la mystérieuse Morwynn à la mission qui leur faut : récupérer l’Orbe de Xaraz dans un Donjon à Glargh. Et nos héros sont super motivés !

Ces trois tomes sont vraiment des récits qui sortent de l’ordinaire. La plume de John Lang est heureusement très agréable à lire, c’est bourré d’humour et de référence complétement décalés.

Tous les personnages ont un caractère qui leur est propre et chacun amène ainsi sa petite touche à l’aventure. J’ai adoré, par exemple, les disputes constantes entre l’Elfe et le Nain ! Ils n’arrêtent jamais de se chamailler, c’est drôle, c’est vulgaire, c’est fou : j’adore !

Les fréquents « Bulletin Cérébral de … » sont aussi très intéressants car ils nous permettent de plonger dans les pensées profondes de nos héros et ainsi mieux les connaître ! C’est également complétement décalé j’ai beaucoup rigolé en découvrant certaines pensées sauvages !

Je tiens quand même à dire que je ne sais pas si cette lecture peut plaire à tout le monde. Il y a une forte présence de l’univers du jeux vidéo (jeux de rôle notamment) et ça peut en déstabiliser beaucoup. Comme je suis habituée à cet univers, j’ai vite trouvé mes marques et du coup j’ai beaucoup apprécié les petit rappel ou même les références de geek.

Pour finir, le livre en lui-même est très joli, autant par le format que j’affectionne particulièrement (le semi-poche je t’adore), que par tous les dessins qui parsèment les récits. Ça nous permet de bien visualiser nos compagnons d’aventure et c’est super chouette !

L’histoire du Donjon de Naheulbeuk est donc une belle découverte ! Toute fois, de part son histoire décalée, ses personnages imprévisibles et l’univers du jeux vidéo très présent, il peut en décevoir quelques uns ! Pour les adeptes de ce genre d’univers, pas de soucis, foncez vous allez passer un bon moment ! Je finis par une remarque du Barbare qui, pour moi, résume assez bien cette lecture : BASTOOOOOON !!!!!

Le Donjon de Naheulbeuk, l'Intégrale 1, de John Lang

15.90€
9

La plume de l'auteur

8.0/10

L'histoire

9.0/10

Les Personnages

10.0/10

L'aventure

10.0/10

Intérêt du lecteur

8.0/10

On aime :

  • Le Nain et l'Elfe
  • L'humour
  • Les situations
  • L'aventure épique
  • Le livre en lui même
Publicités
Tags
Voir Plus

Mady

Accro à la BitLit et à tous les univers fantastiques Je suis aussi une grande romantique et une grande enfant qui croit encore aux licornes et aux fées !

2 Commentaires

  1. A l’aventure compagnon, je suis parti vers l’horizon 🎼 Enfin bref. Je le note, ça pourrait me plaire, j’ai adoré les aventures en podcast et je ne manquais aucun épisode à l’époque. Merci pour ta chronique jolie Mady !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils