→ ROMAN HISTORIQUELES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Castelletto Tome 1 : Chiara d’Emma Mars

Nombre de pages :  320 pages
Editeur :  Charleston
Date de sortie :  9 mai 2018
Collection :  Littérature Générale
Langue :  Français
ISBN-10:  2368123075
ISBN-13:  978-2368123072
Prix Editeur :  18,00€
Disponible sur Liseuse : Oui, à 12,99€

.

De quoi ça parle ?

Dans les ruelles chatoyantes et décadentes de la Venise de 1361, Chiara rêve à une autre vie. À la mort de sa mère, victime de la peste, elle est recueillie par une communauté de prostituées alors qu’elle n’est qu’une petite fille.

Treize ans plus tard, elle vit elle aussi du commerce de ses charmes. Belle, brillante et déterminée, Chiara économise dans l’espoir de se construire un avenir plus radieux. Mais la découverte de l’identité de son père va bouleverser ses plans et lui offrir ce qu’elle n’aurait jamais imaginé : le pouvoir. Plus sulfureuse que jamais, la Cité des Doges devient le décor rêvé de sa quête d’amour et de liberté.

 

Mon avis :

Grâce à ce roman, vous voyagerez au cœur d’une Venise assagie par la peste Noire, dans les années 1361. Un saut dans le temps chargé d’histoire.

Castelletto est un roman hors du commun. Ce premier tome se veut très prenant, avec une intrigue extrêmement bien ficelée, qui se développe dans ce pan d’histoire que j’ai adoré (ré)découvrir à travers la plume d’un auteur que je ne connaissais pas jusqu’alors (mais nous en parlerons un petit peu plus tard). Tout au long du roman, nous prenons connaissance des conditions de vie plus que précaires du « petit peuple », et en particulier celles des prostituées de l’époque, qui n’étaient guère plus que des morceaux de viande fraîche dont les matrones pouvaient disposer à leur guise. Comme toujours, la religion et le gouvernement sont au centre de l’intrigue. Eux, qui jouissent des pleins pouvoirs, ont tous les privilèges, tandis que la population vit dans la misère le plus totale. Mais personne ne semble vraiment s’en soucier. Pire, cela paraît normal.

Chiara, fille de prostituée morte treize années plus tôt à cause de la peste, suit les pas de sa mère. Nourrie et élevée par les « putains de Venise« , la jeune fille est d’une beauté inégalable. Elle semble insaisissable, sûre d’elle, et fait bon usage de ses charmes afin de satisfaire ces messieurs. Ce n’est pas pour rien si elle est l’une des filles les plus demandées. C’est un personnage haut en couleur, qui, malgré sa situation, se révèle pleine de vie et surtout, rêve de liberté, de vivre ailleurs et autrement, loin des remparts de la ville aux mille lumières.

A côté, nous avons Nicolas. Cet homme au visage fermé, au service de Dieu, qui semble en tout point inaccessible. C’est par un malencontreux accident, que ces deux jeunes gens que tout oppose, vont se rencontrer. Nicolas est un personnage qui évolue tout au long du roman, ce qui le rend d’autant plus intéressant. Que ce soit dans ses convictions, ou sa manière d’agir, nous retrouvons un homme totalement différent lors des dernières pages du livre, de celui que nous avons aperçu au départ. En outre, il aidera Chiara dans la quête de ses origines, une révélation qui bouleversera toute la vie de la jeune femme, et qui aura de grandes conséquences par la suite.

A eux deux, ils forment un couple totalement atypique, mais pas moins émouvant. Leur romance est belle, quoique un peu rapide à mon sens. Mais, dans tous les cas on est totalement absorbés par leur histoire et surtout par l’envie de connaître le dénouement qu’elle peut avoir. Vous imaginez-vous, un homme de dieu et une prostituée ensemble ? Sûrement pas, et pourtant…

Tout autour d’eux évoluent des personnages très différents les uns des autres. Vous en adorerez certains, comme Angela qui est pour Chiara une mère de substitution. Mais vous en haïrez la plupart, car leur attitude est tout bonnement exécrable. Quoiqu’il en soit, les personnages sont tous très aboutis. On sent une réelle recherche historique, très minutieuse, de la part de l’auteur. Le lecteur se situe facilement au cœur de l’intrigue, imaginant sans mal scènes, endroits et personnages.

Mais tout ceci serait impossible sans la plume exquise de l’auteur, elle est exotique et bourrée de sensualité. L’auteur m’a donné envie de découvrir ses autres œuvres. Et qui aurait pu dire que derrière cette plume si délicate se cache un homme ? J’avoue avoir été la première surprise, d’autant plus que son pseudonyme est ce qu’il y a de plus féminin. Cela n’a fait que forger mon admiration, de par sa façon à comprendre la psychologie féminine, nos sentiments et attitudes, c’est admirable.

Je conclurai cette chronique, en disant que ce premier opus promet une saga entraînante, chargée d’intrigues et j’ai hâte de découvrir ce qu‘Emma Mars nous a réservé !

Castelletto tome 1 d'Emma Mars

18.00
9.4

Personnages

9.5/10

Histoire

9.5/10

Interêt du lecteur

9.0/10

Plume de l'auteur

9.5/10

Les points positifs

  • La plume exquise de l'auteur
  • Des personnages très aboutis
  • Un pan d'histoire intéressant

Les points négatifs

  • Romance un peu rapide entre les deux personnages
Tags
Voir Plus

Boukinette

Songeuse depuis début 2018, je suis une amoureuse des mots. Mon univers à moi et composé d'un quart de romance et de 3 quarts d'imaginaire. J'adore me perdre dans des univers complètement délirants et fantastiques. Je suis toujours à la recherche du prochain coup de coeur!

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils