BD & MANGALES CHRONIQUES DE B.DRue de Sèvres

Aspirine de Joann Sfar

Nombre de pages :  140 pages
Editeur :  Rue de Sèvres
Date de sortie :  6 juin 2018
Collection :  BD ADO-ADULTES
Langue :  Français
ISBN-10:  2369814616
ISBN-13:  978-2369814610
Prix Editeur :  16€
Disponible sur Liseuse : Oui à 6,99€ 

De quoi ça parle ?

Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d’adolescente de 17 ans. Elle partage un appartement avec sa soeur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d’adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa soeur et tous les hommes « relous  » qui croisent sa route. Assoiffée de sang, elle n’hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C’est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande soeur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d’Ydgor ado attardé, un étudiant de type « no-life » : vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d’un destin exceptionnel et a compris qu’Aspirine est une vampire. Pour acquérir le privilège de pouvoir l’accompagner, il s’engage à garder le secret et à devenir son serviteur… son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?

Mon avis :

Lisant et aimant de plus en plus de BD et m’ouvrant à de plus en plus de registres dans ce genre, je me disais bien qu’il était quand même grand temps d’enfin découvrir Joann Sfar. Sa nouvelle parution, en plus, m’intéressait pas mal !

Dans cette bande-dessinée, nous découvrons Aspirine, une vampire coincé dans l’âge ingrat de l’adolescence à 17 ans, vivant à Paris avec sa soeur Josacine (bloquée à l’âge de 23 ans, bien plus chanceuse) et étudiant la philo à la Sorbonne. Ce n’est pas une nouvelle héroïne, car en me renseignant un peu sur cette parution, j’ai découvert qu’elle existait déjà dans ses précédentes BD, mais pas en personnage principal éponyme comme ici.

J’ai découvert avec plaisir le style de Joann Sfar, qui est vraiment très particulier, pas forcément mon style préféré, mais j’ai aimé sortir avec lui de ma zone de confort. La colorisation est très agréable et le tracé est très original. J’ai remarqué que les personnages semblaient toujours changer de style de dessin au niveau de leurs visages, d’une case à l’autre, tout en gardant les mêmes proportions bien sûr. J’ai trouvé ça absolument atypique et original, donnant une impression que les personnages sont tout le temps en mouvement.

Au niveau du scénario, c’est un personnage de vampire qui rencontre un personnage humain, donc cela semble assez classique mais Joann Sfar apporte sa touche à l’univers du vampire, qui a été très usé il faut le dire. J’ai eu un peu peur au début avec les bulles énormes d’Aspirine et son discours intérieur qui semblait sans fin, mais par la suite je me suis complètement laissée charmée par Aspirine et son histoire.

Je renouvèlerais l’expérience avec plaisir avec une autre bande-dessinée de Joann Sfar et même pourquoi pas un de ses romans, pour aussi le découvrir dans un autre support. En tous cas, je vous recommande cette nouvelle parution !

Aspirine de Joann Sfar

16€
8.4

Personnages

8.0/10

Histoire

7.5/10

Interêt du lecteur

8.0/10

Dessins

10.0/10

Les points positifs

  • Un style de dessins très intéressant
  • Une histoire dans le thème des vampires, mais pas trop redondante
Tags
Voir Plus

Littlepadfoot

Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

5 Commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé cette BD, je l’ai lue d’une traite et j’ai bien ri par moment. J’ai apprécié le fait de voir les personnages dessinés sous différents styles, ça apportait un petit plus que les autres BD n’ont pas !

  2. Je suis pas spécialement fan du design mais par contre l’histoire me plait bien. J’ai lu une interview d’ailleurs de l’auteur qui m’avait donné envie de découvrir la BD. Je me laisserai peut-être tentée 🙂

    1. C’est vrai que c’est spécial, je n’ai pas toujours été attirée par ce style je l’avoue ^^ Mais après clairement M. Sfar sait très bien vendre ses ouvrages, j’aime beaucoup la personne et son implication en tant qu’auteur également 😉

  3. J’ai bien aimé aussi, une redécouverte du style de Joann Sfar dans un univers que je ne lui connaissais pas. 🙂 J’ai lu des avis mitigés mais je suis plutôt proche du tiens : sortie de zone de confort et jolie découverte. 🙂

    1. C’est une découverte pour moi en plus, je n’ai pas eu de point de comparaison auparavant comme c’est la première BD que je lisais de lui 🙂 Maintenant j’ai plus qu’à lire tout ce qu’il a fait avant ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils