LA DARK ROMANCELES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Nuits blanches de Lilah Pace, Tome 1 : Malgré nous

Nombre de pages : 416 pages
Éditeur :  J’ai Lu
Date de sortie : 2 Mai 2018
Collection : #Exclusif
Langue :  Français
ISBN-10 : 2290158194
ISBN-13 : 978-2290158197
Prix Éditeur :  7,40 €
Disponible sur Liseuse : Oui à 4,49€

De quoi ça parle ?

Vivienne tombe en panne sur une route déserte et se retrouve seule au beau milieu de la nuit. Une voiture s’arrête. Un inconnu descend. Aussitôt le fantasme le plus brûlant de Vivienne se déclenche, le fantasme qui la fait le plus vibrer mais dont elle a terriblement honte et qui l’obsède tant qu’elle dévoile enfin à sa psy les questions qui l’agitent : peut-elle se laisser aller à vivre ses sombres scénarios secrets ? Doit-elle au contraire lutter contre ses pulsions ?… Quelques jours plus tard, elle revoit l’inconnu. Plus troublée que jamais, elle accepte de nouer une liaison avec lui…

Mon avis :

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, j’ai été de suite intriguée. Sa couverture me paraissait bien douce pour une dark romance, je ne savais trop quoi en penser. Maintenant, ce premier tome fini, cette lecture m’a laissée quelque peu mitigée.

Vivienne est une jeune femme au passé que l’on découvre très rapidement difficile. Une nuit, alors qu’elle rentrait chez elle, Vivienne tombe en panne. Au beau milieu d’une route déserte, elle fait la rencontre de Jonah, un homme qui semble tout droit sorti de ses fantasmes, celui qui a le don de l’attirer autant qu’il peut l’effrayer. C’est par pur hasard que leurs routes se recroisent quelques jours après l’incident, et que le destin semble obstiné à les lier.

Alors premièrement, sachez que ce livre s’adresse à un public averti. Les thèmes traités sont durs et donc, il  n’est pas à mettre entre les mains de n’importe qui. Ensuite, si vous vous attendez à de la dark romance pure et dure, il n’en est rien. Mis à part deux ou trois scènes, je trouve qu’il s’apparente plus à un roman psychologique qu’à autre chose. Bien évidement, l’érotisme est bien présent, des scènes explicites, etc, mais ce n’est pas la vision que je me fais de la dark romance en tout cas.

La dernière fois que j’ai vu cet homme, il était tard et la lumière de ses phares découpait sa silhouette dans la nuit, tel un halo, mais j’aurais pu le rencontrer n’importe où. Il était le seul capable de m’enfiévrer instantanément tout en arborant un sourire calme et appréciateur en le faisant.

Celui qu’il affiche en cet instant.

Le personnage ténébreux et dangereux créé par mon imagination s’appelle Jonah. Il est ici avec mes amis, ici dans ma vie. Et tous mes fantasmes sur l’étranger de l’autoroute m’apparaissent encore plus terrifiants maintenant qu’il n’est plus un inconnu.

Dès les premières pages, j’ai su que quelque chose n’allait pas avec Vivienne. Ses fantasmes m’ont mis mal à l’aise, et je me demande s’il y a un peu de réalisme dans ce que l’auteure semble nous avoir servi sur un plateau. Comment une victime ayant subi ce genre de traitements, peut vouloir revivre encore et encore cette scène qui a, en quelque sorte, détruit sa vie? Pire, comment peut-il s’agir de la seule façon qu’elle a de prendre son pied?! J’ai du mal à le concevoir. C’est trop malsain, je ne savais pas trop si j’avais envie de poursuivre ma lecture ou de m’arrêter dès que j’ai compris ce qui se tramait.

De plus, l’auteure ne se gêne pas pour nous décrire les scènes en détail, de ce fait, on visualise sans mal ce que l’héroïne subit et a subi surtout. Comment ne pas réagir ? Il est impossible de rester de marbre face à l’impuissance qui a dû ressentir cette pauvre adolescente qu’elle était, a qui on a volé trop rapidement sa dignité. Par moments, cette lecture m’a pris aux tripes, surtout concernant la réaction de l’entourage de la jeune femme, c’est tellement injuste et surtout cruel… Il y a des personnages odieux, vraiment, j’hésite encore à choisir lequel m’a le plus choquée, le coupable de l’enfer qui vit Vivienne ou sa propre mère qui préfère sauver les apparences, quitte à jeter ses progénitures dans la gueule du loup.

Concernant Jonah, c’est un personnage assez effacé. J’ai du mal à le cerner, il m’intrigue, d’autant plus maintenant que je connais son passé. Ce n’est pas un badboy, pas un de ces riches millionnaires aux fantasmes exotiques, non. C’est un homme au vécu marquant, qui subit plus qu’il n’agit.  Ce duo est … tordu? Je n’en sais rien, leurs fantasmes et jeux sexuels sont loin de m’avoir excitée, cela a plutôt été la douche froide.  Pourtant, j’adore les romances érotiques, sous un fond sombre, mais ici, pour moi, c’est allé trop loin.

Quoi qu’il en soit, j’ai poursuivi ma lecture jusqu’au bout, je déteste abandonner un livre, ce n’est pas dans mes habitudes. Et, il n’y a pas eu que du mauvais, bien au contraire, la plume de Lilah Pace est entraînante et peut devenir addictive si on omet le sujet qui m’a bloquée. Elle nous fait rapidement pénétrer dans son univers, nous procurant un enchaînement de sentiments divers, nous embarquant sur des montagnes russes.

Mais voilà, malheureusement la magie n’a pas opéré pour moi et je finis ma lecture avec un goût amer, voir un sentiment de gêne. Je ne suis pas sûre de lire la suite de cette histoire, je pense que je ne suis pas le genre de public visé tout simplement.

Malgré nous de Lilah Pace

7.40
6

Personnages

5.0/10

Intrigue

5.0/10

Plume de l'auteur

8.0/10

Intérêt du lecteur

6.0/10

Les points positifs

  • Plume de l'auteur

Les points négatifs

  • Esprit malsain des personnages
Tags
Voir Plus

Boukinette

Songeuse depuis début 2018, je suis une amoureuse des mots. Mon univers à moi et composé d'un quart de romance et de 3 quarts d'imaginaire. J'adore me perdre dans des univers complètement délirants et fantastiques. Je suis toujours à la recherche du prochain coup de coeur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils