Accueil CINÉ & SÉRIE TV → Chroniques de Films Je ne suis un homme facile d’Éléonore Pourriat

Je ne suis un homme facile d’Éléonore Pourriat

14 Temps de lecture
0
0

Je ne suis un homme facile d’Éléonore Pourriat

Création de : Éléonore Pourriat
Année de sortie : 13 avril 2018
Avec : Vincent Elbaz, Marie-Sophie Ferdane et Pierre Bénézit
Nationalité : Français
Genre : Comédie Synopsis

Damien, Don Juan célibataire, se retrouve propulsé dans une société matriarcale où il tombe amoureux d’Alexandra, femme puissante et croqueuse de jeunots. Pour lui plaire, Damien tente de décrypter les codes inversés de ce nouveau monde… 

Bande-annonce

Mon avis

J’ai adoré ce film ! Il est super ! Vous voyez les comédies romantiques ? Bah, c’est pareil ! Sauf que tout est inversé !

Damien est interprété par Vincent Elbaz, c’est un Don Juan, alors qu’il est dans la rue avec son ami, il se laisse distraire par deux femmes qui passent et sur qui il se retourne, il ne prend pas garde et se prend un poteau en pleine face. Ce choc le transport dans un… univers alternatif, où les femmes sont incontestablement le sexe fort.

Marie-Sophie Ferdane incarne Alexandra, elle joue le rôle de « l’homme » dans les comédies romantiques traditionnelles. C’est un très bon choix car, c’est une femme au visage anguleux, son côté masculin est renforcé par son look et son bonnet A.

Dans le genre inversion des situations Homme/Femme, c’est hyper poussé !  Jusqu’à des choses comme : Nathalie Levy ; Monsieur Bovary. Pas de demi-mesure.

Il y a une mode de dessous féminins avec une inscription sur les fesses, l’idée a été un peu reprise. La pilosité a également été évoquée, et on retrouve un dérivé du « Ticket de métro ».

C’est un film très instructif, qui laisse à réfléchir, car même si on sait qu’il y a des inégalités entre les genres, on ne s’en rend plus compte, au final.  Je ne suis pas un homme facile, permet de prendre du recul sur notre société, et a mis en lumière des différences que j’avais éclipsées. Ce film a une curieuse contradiction, car le scénario n’est pas original parce qu’on connaît ce genre d’histoire, mais c’est l’inversion extrêmement poussée entre Femme et Homme, qui fait toute l’originalité de ce long-métrage. Je l’ai vraiment beaucoup aimé !

9.5

Casting

10.0/10

Scénario

10.0/10

Musique

8.0/10

Originalité

10.0/10

Les points positifs

  • Thème abordé
  • Le choix de comédienne sans poitrine
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Orme Étoile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Roman Empire : Master of Rome

Année de sortie : 27 juillet 2018 Avec : Ditch Davey, Tim Carlsen, Natalie Medlock, Ben Bl…