The Vanishing Girl de Laura Thalassa

THE VANISHING GIRL, T1 de Laura Thalassa

Nombre de pages : 365 pages
Éditeur : Michel Lafon
Date de sortie : 8 Mars 2018
Collection :
Langue : Français
ISBN-10 : 2749935962
ISBN-13 : 978-2749935966
Prix Éditeur : 15,95 €
Disponible sur Liseuse : NonDe quoi ça parle ?

Chaque nuit, Ember disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où : à l’étranger ou dans la chambre du garçon qui lui plaît… Après dix minutes, elle réapparaît là où elle s’est évaporée. La jeune femme a toujours réussi à dissimuler ce don incroyable, jusqu’au jour où le séduisant Caden la kidnappe. Elle comprend alors que son pouvoir est une arme et que certains sont prêts à tout pour se l’approprier.

 

Enfermés dans une base secrète du gouvernement, Ember et Caden s’allient contre leur gré pour assurer des missions de téléportation toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember est prête à tout pour retrouver sa liberté. Même si cela signifie un dangereux rapprochement avec Caden…

Mon avis

The Vanishing Girl, ou le livre que j’ai dévoré d’une traite. Il est rare que je ressente  lors de ma lecture ce que j’ai ressenti en parcourant les pages de cette petite merveille. Les mot défilaient sous mes yeux sans que je m’en rende compte, et lors que je me suis aperçue que j’approchais de la fin, j’étais partagée entre l’envie de découvrir le dénouement de ce premier tome, et celle de rester dans cet univers en compagnie des personnages.

Mais commençons par le début, l’histoire : Ember, dix-huit ans, jeune femme plutôt banale mais qui possède un don qui ne l’est pas. Elle est ce qu’on appelle un téléporteur. En effet, chaque nuit, lors d’une certaine phase spécifique du sommeil, elle se téléporte ailleurs, et ce, pour une durée de dix minutes, après quoi elle s’évapore et réapparaît là où elle s’est endormie. Ce don, ou malédiction, tout dépend du point de vue, elle tente désespérément de le cacher à son entourage, jusqu’au jour où, des hommes du gouvernement se pointent chez elle pour l’emmener. Elle va alors découvrir la façon plutôt tordue dont elle a été conçue, et vite comprendre que ce don a un prix, celui de sa liberté. Livrée à elle même, elle fera la rencontre du séduisant mais très agaçant Caden. Si au début elle ne cesse de le repousser, elle comprendra rapidement que de lui dépend en partie sa survie. Et si à la fin, celui qu’elle croyait son ennemi, représentait finalement son salut?

Tu n’es qu’un pion. Et un pion ne peut s’empêcher d’être joué.

Que dire si ce n’est Waw! Ce premier tome est un gros coup de coeur, si bien que je l’ai fini pratiquement à contrecœur. Déjà, les personnages: Ember est attachante, une chieuse comme on les aime, mais au coeur tendre tout de même. C’est une battante, mais avant tout elle est très humaine. Caden, j’en suis tombée sous le charme dès les premières pages, car sous son masque d’arrogance on pouvait entrevoir autre chose, de beaucoup plus pur. J’ai adoré suivre leurs aventures, les missions périlleuses auxquelles ils ont été confrontés, voir leur relation évoluer… Dans ce livre, la pression va crescendo, l’intrigue est merveilleusement menée par une autrice que sait torturer ses lecteurs au bon moment. Ma lecture a été un enchaînement de montagnes russes, et une fois débutée, impossible de s’arrêter (même si le travail m’a bien obligée, hélas…) .

La plume de Laura Thalassa est exquise, rythmée, addictive. Le travail de traduction fait par la maison d’édition est bluffant, j’ai beaucoup aimé. Il y a cependant quelques coquilles vers la fin du livre, mais honnêtement j’étais tellement prise dans ma lecture que je les ai à peine remarquées, et pourtant, en temps normal ça me gêne dès que j’en vois, mais là, je  n’y ai pas vraiment prêté attention.

J’ai beaucoup aimé l’univers créé, l’idée des téléporteurs, la façon et le but pour lequel ils ont été conçus. C’est vraiment fascinant et intriguant!

Dans la même semaine, j’avais rencontré deux hommes à la beauté dévastatrice, et l’un venait de m’arrêter tandis que l’autre était persuadé que je cherchais à le tuer – allez comprendre.

Parfois, la vie n’était vraiment pas juste.

Comme souvent, avec les livres de cette maison d’édition, je suis tombée en amour devant cette histoire. La relation entre Caden et Ember, est belle, elle ne va ni trop vite, ni trop lentement. Entre eux la tension est palpable du début à la fin, et nous lecteurs, notre patience (ou devrais je plutôt dire impatience) est mise à rude épreuve. Si bien, que quand ce que l’on attend tant se produit enfin, on a envie de sauter partout. Et oui, Laura Thalassa sait très bien jouer avec nos nerfs visiblement, nous laissant souvent en plein ascenseur émotionnel, pour nous faire chuter du vingtième étage! Et cette fin!!! : OH MON DIEU! J’étais en train de me demander si c’était une blague, je l’ai relue deux fois! Nous laisser comme ça, mais c’est de la pure torture! Du coup, j’ai hâte que le deuxième volet soit publié chez Michel Lafon, que je puisse me le procurer!

Pour ceux qui hésitent encore, lancez-vous! Je suis certaine que vous ne le regretterez pas!

The Vanishing Girl de Laura Thalassa

15,95€
The Vanishing Girl de Laura Thalassa
9.5

Histoire

9.5 /10

Personnages

9.0 /10

Intérêt du lecteur

10.0 /10

Plume de l'auteure

9.5 /10

Les points positifs

  • La plume de l'auteur
  • La tension palpable tout au long du roman
  • Des personnages attachants
  • Le contexte de l'histoire

Les points négatifs

  • Quelques coquilles
A propos Boukinette 19 Articles
Songeuse depuis début 2018, je suis une amoureuse des mots. Mon univers à moi et composé d'un quart de romance et de 3 quarts d'imaginaire. J'adore me perdre dans des univers complètement délirants et fantastiques. Je suis toujours à la recherche du prochain coup de coeur!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.