FANTASY & IMAGINAIRELES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESPocket Fantasy

Saison froide de Marie Vareille

Elia la passeuse d’âmes, tome 2 : Saison froide de Marie Vareille

Nombre de pages : 416 pages
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 18 janvier 2018
Langue : Français
ISBN-10: 2266275860
ISBN-13: 978-2266275866
Prix : 16€90
Disponible sur Liseuse : OUI à 11€99

Chronique du tome 1 par Kaali : ICI
Chronique du tome 1 par Charlie : ICI
Chronique du tome 2 par Kaali : ICI

De quoi ça parle ?

Quand elle entre avec Solstan au Conclusar, le centre de détention pour mineurs du Palatium, Elia n’a qu’un objectif : retrouver sa soeur. Mais elle est loin d’imaginer les dangers qui l’attendent derrière ces murs de béton, où le secret de ses origines ne doit être découvert à aucun prix !
Dans un monde impitoyable où l’ennemi n’est pas toujours celui qu’on croit, Elia survivra-t-elle ? Elia, Solstan, Tim et Arhia sauront-ils défendre leurs idéaux jusqu’au bout, quel que soit le prix à payer ?

Mon avis

Comme vous le savez, je suis une grande fan de Marie Vareille, et cela depuis le premier roman que j’ai pu lire d’elle. Quand j’ai lu le 1er tome d’Elia, la passeuse d’âme, je me suis prise une petite gifle car Marie a su me réconcilier avec la dystopie. Ce premier tome se terminait sur un incroyable suspense et je vous avoue que j’étais super impatiente de connaître la suite. Et quand j’ai enfin eu le second tome dans mes mains, je n’ai pas pu résister. Je ne vous cache que j’étais impatiente de connaître la suite et que j’en attendais énormément. Pour ne rien vous cacher, j’ai lu ce nouveau roman d’une seule traite, entraînée par cette aventure aussi palpitante qu’incroyable.

Je n’ai pas l’habitude de dire ça comme ça mais … Bordel, quelle claque ! Ce nouveau tome des aventures d’Elia était juste totalement dingue. Je n’en reviens toujours pas. C’est au delà du coup de cœur tant il était génial. Marie Vareille m’a surprise, une fois de plus. J’ai refermé le livre avec un énorme pincement au cœur, triste de devoir quitter Elia, Sol, Tim, Arhia et tous les autres. Je suis aussi terriblement frustrée par cette fin qui se termine par un suspense intenable et qui m’a rendue complètement folle.

Saison froide est aussi bon, aussi excellent que son prédécesseur. Alors que le premier tome permettait à Marie Vareille de situer son histoire et de nous aider à comprendre le fonctionnement de la Communauté à travers la fuite et les yeux d’Elia, ce nouveau tome est bien plus sombre, bien plus dur. On est directement plongé dans le cœur de l’action avec le départ d’Elia et de Sol pour le Conclusar où ils ne savent décidément pas ce qui les attendent.

Et là, je perds mes mots. Parce qu’on ne suit pas simplement la dure et effrayante (le mot n’est pas assez fort) vie d’Elia et Sol. Notre chemin croise encore celui de Tim et d’Arhia qui vont avoir des rôles encore plus importants que dans le tome 1. On fait aussi la connaissance d’Alek, on assiste les Combattants de l’Aube et on retrouve Edeline. Mais sincèrement, je pense que vous n’avez pas conscience de ce qui va se dérouler dans cette suite. Moi, en tout cas, je n’y étais pas préparée.

J’aimerais sincèrement vous en dire plus sur les intrigues mais honnêtement, ça serait vous gâcher la surprise et révélant des pans de l’histoire que vous devez découvrir par vous même. Je peux simplement vous dire que tout, absolument tout, est d’une importance cruciale. Chaque détail, chaque mot, chaque action ont leur importance et vous allez vous en rendre compte en tournant les pages inlassablement. Les récits alternent les points de vue car nos héros sont presque tous séparés et cela nous permet de nous attacher encore plus à eux. Nous ressentons leurs angoisses, leurs joies, leurs peines, leurs espoirs, impuissants face à ce qui va se passer.

Sol, mon coup de cœur du premier tome et Elia sont, incontestablement, mes deux personnages favoris. Sol reste toujours aussi fort et courageux, déterminé à sauver la vie des gens qu’il aime, quitte à mettre en péril sa propre vie. Elia a perdu la naïveté qui la caractérisait durant le tome précédent pour devenir une jeune femme forte et sûre d’elle, qui, comme Solstan, est prête à mourir pour défendre les gens qu’elle porte dans son cœur. J’ai tellement aimé les moments si courts que notre duo passe ensemble. On sent le lien qui les unit, les sentiments qu’ils éprouvent l’un l’autre sans pour autant que chacun mette des mots dessus.

Saison froide est aussi l’occasion de découvrir Tim et Arhia sous un nouveau jour. Tim se révèle enfin après une période dure et compliquée pour lui. Arhia se trouve confronté à l’affection qu’elle porte à son père adoptif qui, elle s’en rend compte, n’est pas aussi bon qu’il le laisse paraître. Ils prennent bien plus de place et d’importance dans ce tome et ça a été un immense plaisir de les découvrir de cette manière. Vous allez aussi faire la connaissance d’Alek, un nouveau personnage qui aura une importance capitale dans les déroulements des événements de ce roman. Puis il y a les Combattants de L’Aube, Narvik (le père d’Elia), Edeline, Varnaka, Sado Kill et plein d’autres. Mais je n’en dis pas plus !

En tout cas, la plume de Marie Vareille est toujours aussi incroyable. Mais ce n’est finalement pas une surprise pour moi. Elle ne s’encombre pas de descriptions inutiles qui auraient pu alourdir le roman. Elle va à l’essentiel sans pour autant négliger chaque morceau de l’histoire. Elle dépeint avec justesse les sentiments de nos héros, nous prenant aux tripes. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai hurlé, où mes larmes ont coulé, où j’ai souri (oui, quand même). J’ai adoré la manière où elle parle de notre civilisation à travers les documents annexes qui ponctuent le roman, allant d’études effectuées par le Palatium aux citations de nos écrivains et héros favoris.

Saison froide est résolument plus sombre, plus dur. La violence et l’asservissement, les complots politiques, la propagande, les enfants soldats, la torture sont au cœur de l’intrigue, bien plus cruelle que dans le tome précédent. L’univers est toujours aussi incroyable, aussi addictif et on le quitte une nouvelle fois sur un suspense intenable. Je vais devoir me montrer patience mais je suis sûre que le tome 3 nous réservera, lui aussi, de belles et douloureuses surprises.

Vous l’avez compris : la saison froide d’Elia, la passeuse d’âmes, est un énorme coup de cœur en ce début d’année. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant prise de passion pour une dystopie. Marie Vereille nous a offert une suite de qualité, magistrale, qu’il est impossible de lâcher. Si vous ne connaissez pas encore Elia et Sol, il est temps de vous y mettre car, croyez-moi, cette sage est époustouflante et n’a rien à envier aux plus grands !

Elia la passeuse d'âmes, tome 2 : Saison froide de Marie Vareille

16.90€
10

Intrigues

10.0/10

Personnages

10.0/10

Plume de l'auteur

10.0/10

Originalité

10.0/10

Intérêt du lecteur

10.0/10

Les points positifs

  • Aucun instant de répit
  • Les intrigues tellement folles
  • Les personnages, surtout Sol ♥
  • La plume de Marie Vareille, inconstestablement
  • Les rebondissements totalement imprévisibles
Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils