La lady sous le masque de Elizabeth Boyle

La lady sous le masque de Elizabeth Boyle

Nombre de pages :  400 pages
Editeur :  Editions Harlequin
Date de sortie :  1er mars 2018
Collection :  Victoria
Langue :  Français
ISBN-10:  2280361671
ISBN-13:  978-2280361675
Prix Editeur :  7,90€
Disponible sur Liseuse : Oui, à 7,99€

De quoi ça parle ?

Roselie manque perdre tous ses moyens lorsque le baron de Rimswell, son ami d’enfance, lui donne le baiser qu’elle attendait depuis toujours. Sauf que ce n’est pas elle qu’il embrasse mais Asteria, le personnage qu’elle s’est forgé afin de mener à bien des missions pour le contre-espionnage britannique. Dire qu’il aura suffi d’un simple masque de soie pour le tromper  ! Il est vrai qu’à leur dernière rencontre elle n’était qu’une fillette sans manières entrant au pensionnat. Aujourd’hui, dans la peau d’Asteria, elle se sent plus désirable que jamais sous son regard brûlant. Mais elle ne doit pas se laisser griser  ! Car, en plus d’être un dangereux séducteur, le baron est, lui aussi, un espion…

Mon avis :

Roselie est une jeune femme très déterminée et qui, contrairement aux jeunes filles de l’époque, ne se laisse surtout pas marcher sur les pieds. Plus que tout, elle ne veut pas du tout se marier ! Cela fait déjà quatre saisons qu’elle fait fuir les éventuels prétendants qui seraient attirés par sa beauté. Car elle n’a pas le temps pour cela, car elle s’appelle aussi Asteria, son autre identité en tant qu’espionne. Mais le jeu devient encore plus dangereux lorsque le baron de Rimswell, Brody, un ami d’enfance devenue encore plus séduisant, vient à s’intéresser de plus près à Asteria.

J’ai beaucoup aimé cette romance historique sur fond d’espionnage, je ne me suis pas ennuyée à un seul instant ! Il y a beaucoup de rebondissements quand une histoire d’amour se déclenche entre deux espions, surtout quand il y a un des deux qui ne sait pas l’identité de l’autre. Ce fut vraiment une histoire et une romance très plaisante, même si je regrette que le jeu du chat et de la souris entre Roselie et Brody se soit vite achevé.

Je dois dire que j’ai aimé globalement l’histoire, mais j’ai largement préféré la première partie du roman à la deuxième, où la romance est largement plus intéressante et la partie espionnage bien moins compliquée. Parfois dans la seconde partie, j’étais un peu larguée dans l’histoire d’espionnage, j’avais du mal à tout suivre.

Mais au moins, ce n’était pas une histoire morne ou banale, car il y a beaucoup de rebondissements et j’ai adoré le mordant de Roselie face à Brody ou même en général face à son monde. Elle est absolument inspirante comme héroïne de romance, elle n’hésite pas à tenir tête à Brody lorsqu’il tente de faire son mâle dominant et à la restreindre dans ses actes d’espionnage, pour la raison qu’elle « ne serait pas à sa place ». C’est donc une héroïne très féministe et avant-gardiste pour l’époque, j’adore !

J’ai apprécié cette histoire, entre romance et espionnage, avec une héroïne qui est loin d’avoir froid aux yeux ! Malgré ses quelques défauts, j’ai passé un bon moment de lecture.

 

La lady sous le masque de Elizabeth Boyle

7.90€
8.2

Intrigue

7.0/10

Personnages

10.0/10

Interêt du lecteur

8.0/10

Plume de l'auteure

9.0/10

Romance

7.0/10

Les points positifs

  • Une héroïne inspirante et qui ne se laisse pas faire !
  • Une histoire entre romance et espionnage très plaisante

Les points négatifs

  • Un peu de mal à suivre les histoires d'espionnage parfois
A propos Littlepadfoot 263 Articles
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.