Bayard JeunesseLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESYOUNG ADULT

The sun is also a star de Nicola Yoon

The sun is also a star de Nicola Yoon

Date de sortie : 400 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse
Date de sortie : 5 juillet 2017
Collection : Littérature 12 ans et +
Langue : Français
ISBN-10: 2747072649
ISBN-13: 978-2747072649
Prix : 16€90
Disponible sur Liseuse : OUI à 3€99

De quoi ça parle ?

Daniel, 18 ans, est fils de Coréens immigrés à New York. L’année prochaine, il intègrera certainement la prestigieuse université de Yale.

Natasha, 17 ans, est arrivée de la Jamaïque dix ans auparavant. Ce soir, elle quittera peut-être les États-Unis pour toujours.

Il croit à la poésie et à l’amour.
Elle croit à la science et aux faits explicables.

Ils ont 12 heures pour se rencontrer, se connaître, et s’aimer.
Au-delà des différences.

Mon avis

J’aimerais commencer cette chronique en vous disant que je connaissais Nicola Yoon à travers les retours que j’ai pu voir d’Everything Everything, que je n’ai pas encore lu car j’ai été spoliée et que ça ne m’a pas pas du tout encouragé à le lire. Mais j’avais sincèrement envie de découvrir la plume de l’auteur et The sun is also a star a été l’occasion de le faire. Sincèrement, ce fut une lecture superbe, motivante, intrigante, triste mais ô combien magique. Cependant, j’ai été plutôt déçue par le côté prévisible de l’histoire parce que je savais très bien où tout cela allait nous mener.

The sun is also a star nous raconte une journée de la vie de Daniel et Natasha, dans la magnifique ville de New-York. Daniel est un jeune homme de 18 ans, fils d’immigrés coréens, qui voit son avenir tout tracé par ses parents : il sera médecin, fera un bon mariage et gagnera plein d’argent. Natasha est une jeune femme de 17 ans qui est arrivée il y a 10 ans à New-York. Jamaïcaine, sa famille et elle sont sur le point d’être expulsés en raison en raison de leur situation irrégulière. Si l’un et l’autre n’ont rien en commun, un heureux hasard, un coup du destin ou une simple coïncidence vont les réunir le temps d’une seule journée.

Alors que Natasha cherche un moyen de permettre à sa famille de rester, Daniel se prépare pour l’entretien de sa vie (enfin, de ses futures années plutôt). Ils n’ont rien en commun, c’est vrai mais la vie a décidé de leur faire passer cette journée ensemble, journée qui changera à jamais leur vie et influencera leur avenir. Daniel et Natasha, le poète et le scientifique, n’ont a priori rien en commun mais chacun va pousser l’autre dans ses retranchements et lui montrer sa vision de la vie. Une folle course contre la montre s’engage alors : malgré leurs différences, l’amour peut-il être au rendez-vous ?

Le point fort de ce roman est incontestablement les personnages, nos héros ou mais surtout les personnes qui gravitent autour d’eux. On ne fait pas simplement la connaissance de Daniel et Natasha mais on apprend à les connaître à travers le vécu de leur famille ou des gens qu’ils ont pu croiser au cours de cette vie.

J’ai énormément apprécié Daniel et son côté rêveur. C’est un jeune homme comme on croise peu, qui détonne dans ce monde. Son côté poète m’a touchée et j’ai adoré sa manière de voir les choses, de se battre même quand la situation est désespérée. Il décide de prendre enfin sa vie en main et ne pas se laisser dicter sa conduite par ses parents. Son évolution est incroyable tout le long du roman. Natasha, elle, m’a posée un peu plus de problèmes. Je ne sais pas si c’est sa manière de toujours trouver une explication logique/scientifique aux choses où ce besoin de toujours être maître de ses émotions mais j’ai mis beaucoup de temps à m’attacher à cette jeune fille désespérée. Finalement, on finit par apprécier les moments en sa compagnie et quand vient l’heure des explications avec son père notamment, on comprend un peu plus sa réserve. Un lien invisible se noue entre eux dès le départ et il est palpable durant toute la lecture. Même si ils n’ont rien en commun, ils finissent par s’apprivoiser et c’est sincèrement touchant. Le temps presse, l’urgence est là mais ils prennent tout de même le temps de faire les choses comme il faut, de se connaître et de s’aimer.

On en apprend beaucoup sur les membres de leur famille, à travers leur histoire ou des anecdotes. On prend aussi le temps de connaître les gens qui vont influer sur leur vie à un moment ou à un autre. Et ça, pour moi, ça a été une chose que j’ai préférée dans ce livre. Ce n’est pas tant l’histoire entre Daniel et Natasha mais tout ce qui se construit et se déconstruit autour d’eux. J’ai eu un si gros coup de cœur pour le personnage d’Irène que cette fin ouverte m’a totalement envoûtée. Tout ce qui fait la beauté de The sun is also a star, ce sont les personnages secondaires à mes yeux. Vous allez trouver ça bizarre, voire peu logique mais laissez-moi vous expliquer. La romance entre Natasha et Daniel est vraiment jolie et bouleversante oui mais elle n’est pas si originale. Deux personnages que tout oppose pour une histoire impossible, c’est souvent le credo des romances Jeunes adultes. Le plus de Nicola Yoon, c’est d’avoir intégrer d’autres personnes, entre les moments consacrés à nos héros. Et on s’y attache tellement, on apprend à les connaître. C’est court et frustrant oui, ces histoires dans l’histoire mais c’est tellement magique, tellement touchant, tellement prenant.

J’ai été un peu déçue par le côté prévisible de l’intrigue et plus particulièrement de l’histoire entre nos deux adolescents. Je m’attendais à cette fin finalement, qui reste logique et tout à fait probable par rapport l’histoire contée. Nicola Yoon n’a pas cherché à donner un aspect conte de fée au roman. C’est appréciable oui mais c’était si logique que je ne peux pas m’empêcher d’être frustrée. Heureusement, l’auteur a trouvé la parade avec cette fin alternative qui, même si elle n’est pas parfaite, permet de nous faire sourire et de refermer le livre avec l’espoir que le destin a toujours de belles surprises à nous offrir.

Nicola Yoon a su nous offrir une histoire vraiment prenante. Et je pense que le « format » du livre y est pour beaucoup. L’histoire est entrecoupée par des apartés et cette manière de casser un peu le rythme en nous donnant quelques explications sur des concepts ou sur la vie de Charlie (le frère de Daniel) ou encore de Samuel (le père de Natasha par qui tout arrive) a été juste parfait à mes yeux (je sais, je me répète). Nicola Yoon a une plume vraiment envoûtante et très poétique. J’ai adoré faire sa connaissance à travers ses mots et l’histoire qu’elle nous conte. J’ai aussi particulièrement adoré les sujets abordés de manière transversale, l’air de rien : l’immigration, le racisme, l’appartenance à une communauté, la pression familiale, le besoin de se plier au désir d’un parent entre autres, la pauvreté… Mais jamais ça n’a été dans un but de faire couler les larmes ou d’aller dans le pathos ; ça reste ultra réaliste.

The sun is also a star a été une incroyable découverte, surtout pour la plume de Nicola Yoon. Elle manie les mots brillamment et a su nous offrir une histoire bouleversante et dans l’air du temps. Même si l’histoire est prévisible, on se prend vite au jeu et on meurt d’envie de tourner les pages pour savoir ce que la vie réservera à Daniel et Natasha.

The sun is also a star de Nicola Yoon

16.90€
8.5

Intrigue

7.0/10

Personnages

9.0/10

Plume de l'auteur

10.0/10

Originalité

8.0/10

Intérêt du lecteur

8.5/10

Les points positifs

  • La fin (les fins) ouverte
  • Les histoires en parralèle
  • Daniel que j'ai adoré
  • Le côté "course contre la montre"

Les points négatifs

  • Le côté prévisible
  • Un certain manque d'originalité
Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils