LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMosaïcYOUNG ADULT

Pas sans lui de Katie McGarry

Pushing the Limits, tome 3 : Pas sans lui de Katie McGarry

Nombre de pages : 464 pages
Éditeur : HarperCollins
Date de sortie : 27 mai 2015
Collection : MOSAÏC B
Langue : Français
ISBN-10: 2280333597
ISBN-13: 978-2280333597
Prix : 14€90
Disponible sur Liseuse : OUI à 9€99

Autre chronique de ce tome : ICI
Chronique du premier tome : ICI
Chroniques du second tome : ICI et ICI

De quoi ça parle ?

Je m’appelle Rachel. On a une belle maison, de l’argent, mes parents m’aiment, mes frères aussi. Alors dites-moi pourquoi je souffre ? Pourquoi, si souvent, j’étouffe d’être moi. Dans ces moments-là, je ne connais qu’un moyen de me libérer : la vitesse. Je monte dans ma voiture, je fais rugir le moteur, bondir mon bolide et je roule comme une folle. Je roule toute la nuit. J’aurais dû me douter que, la nuit, on rencontre forcément le garçon qu’il ne faut pas…

Je m’appelle Isaiah. Je fais partie de ces mecs qui n’ont jamais eu de chance. Pas de famille, pas de foyer, pas d’espoir. Même l’amour m’a tourné le dos. Mais une chose de m’a jamais, jamais trahi : ma caisse, même quand je la lance à  200 à l’heure. Alors, je n’aurais jamais imaginé qu’elle m’apporterait un jour les pires ennuis: une fille qui n’aurait jamais dû se trouver sur ma route…

Mon avis

Comme vous avez pu le constater, j’ai décidé de me refaire la série littéraire Pushing the Limits, entre deux autres lectures. Après avoir adoré les deux premiers tomes, j’ai continué sur ma lancée et je me suis attaquée au livre consacré à l’histoire d’Isaiah. J’avais oublié à quel point j’adore ce personnage et Pas sans lui a été une lecture aussi géniale que ces prédécesseurs. Cependant, j’ai trouvé l’intrigue un petit chouïa en dessous des autres mais rassurez-vous, rien de bien grave. En tout cas, j’ai dévoré ce livre d’une traite, dans l’impossibilité d’arrêter tant j’ai été prise par le tourbillon fou des sentiments qu’il dégage.

Isaiah, que vous avez pu rencontrer dans Hors Limite et Prêts à tout, est à l’honneur dans ce roman. Il vit désormais dans un taudis avec Noah où il se sent enfin chez lui et à sa place, au sein de ce foyer bancal.. Mais après avoir eu le cœur brisé par Beth et se sentant mis de côté par Noah du fait de sa relation avec Echo et de ses études, notre héros se sent seul au monde. Et ce n’est pas le retour de sa mère, sortie de prison il y deux ans, qui va pouvoir lui faire oublier ce sentiment de solitude, surtout devant l’instance de son assistante sociale. La seule chose qui le maintient en vie est sa voiture et la vitesse. C’est seulement au volant de son bolide qu’il se sent libre. Il n’a plus d’espoir, plus de rêve, plus de personne à qui se raccrocher jusqu’à sa rencontre avec Rachel.

Rachel est une jeune femme de 17 ans, issue d’une famille aisée. Elle a 4 frères : Gavin qui a 8 ans de plus qu’elle, Jack qui a 7 ans de plus, West son aîné à peine un an et enfin Ethan son frère jumeau avec qui elle partage un lien particulier. Mais elle avait aussi une sœur, Colleen, décédée avant sa naissance d’un cancer. Rachel est née pour « aider » sa mère à surmonter la perte de sa sœur. Mais ce rôle ne lui correspond plus. Elle ne supporte plus de vivre à travers le souvenir de Colleen. Si cette famille semble heureuse, tout n’est qu’apparence. En effet, les uns comme les autres sont très malheureux, Rachel la première. Elle est prise de crises d’angoisse à chaque fois qu’une contrariété survient mais a gardé ça secret pour ne pas briser l’équilibre précaire de sa famille. Le seul endroit où elle se sent bien, c’est au volant de sa voiture, qu’elle chérit comme si c’est ce qu’elle avait de plus précieux au monde.

Isaiah et Rachel n’ont absolument rien en commun mais un concours de circonstances va les amener à faire connaissance mais surtout à s’aider dans la galère alors que des policiers sont à leur recherche. L’inconscience et le besoin de sentir vivante de Rachel vont amener nos deux héros à devoir de l’argent à Eric, un voyou du coin. Isaiah et Rachel vont devoir voir au delà de leurs préjugés pour pouvoir s’entraider et sortir de cette galère. Mais les masques vont finir par tomber et tout va finir par voler en éclats.

Je vais vous le dire de suite : Isaiah a été un véritable coup de cœur dans ce tome. On le redécouvre sous un nouveau jour et tous les préjugés qu’on pouvait avoir lors des deux premiers tomes sont vite balayés. Sous ces apparences de gros dur (les piercings, les tatouages, le crâne rasé, la carrure de rugbyman), c’est juste un jeune homme brisé, en manque de repères, qui se sent seul et abandonné de tous. On s’attache immédiatement à lui, à son côté destructeur et on espère juste le meilleur pour lui. J’ai énormément apprécié la délicatesse et la tendresse dont il fait preuve à l’égard de Rachel. C’est quelqu’un d’entier qui tient toujours ses promesses, étant toujours là pour les personnes qu’il aime. Sincèrement, avec Noah, ce sont mes deux personnages préférés de la série.

Rachel est un personnage très intéressant et avec lequel je me suis sentie en phase, notamment avec ce sentiment de ne pas être à sa place et de devoir mentir pour rendre son entourage heureux. Elle fait partie de ces personnes qui sacrifient son bonheur pour celui des autres. Elle est terriblement attachante et ses angoisses la rendent encore plus touchante. J’ai beaucoup apprécié son amour de la voiture et de la mécanique car ce n’est sincèrement pas courant. Le lien qui va l’unir à Isaiah est palpable dès leur première rencontre. L’alchimie opère immédiatement et on espère juste qu’elle perdurera jusqu’aux dernières lignes. Ce duo est détonnant et chacun va aider l’autre à faire le point sur sa vie, quitte à annoncer des vérités qui fâchent.

Côté personnages secondaires, j’ai eu un coup de foudre pour celui d’Abby et de Logan (qu’on connaît grâce à Prêts à tout). Abby est la personnalité lumineuse de ce roman et incontestablement la touche d’humour qu’il fallait. Logan est son alter ego masculin et dès les premiers instants, on sent que l’un et l’autre vont se retrouver. Les famille de Rachel, malgré leurs défauts et leurs personnalités un tantinet égoïste, ont aussi conquis mon petit cœur. J’ai adoré retrouvé Madame Collins. Mais par dessous tout, j’ai apprécié que tous les héros de la série partagent un moment ensemble : Noah, Echo, Beth, Ryan, Isaiah, Rachel, Abby et Logan. C’est sûrement un de mes moments préférés (de toute la saga) car ça prouve à quel point ils sont là les uns pour les autres et qu’ils forment une véritable famille.

Ma petite déception concerne l’intrigue, enfin le rythme plutôt. L’histoire conserve les mêmes codes : deux héros que tout oppose mais qui vont tomber dans les bras l’un de l’autre. J’aurais pu facilement me lasser de ce schéma répétitif, même dans le fait que le roman soit à deux voix, mais ce n’est absolument pas le cas. Au contraire, je reste toujours conquise par ça et par les mots de Katie McGarry. Sa plume est toujours aussi addictif et même si ce n’est pas parfait, on ne s’ennuie pas un seul instant. Les histoires de nos héros sont toujours dures (et certains passages demeurent bouleversants) mais l’auteur n’essaie jamais de tourner ça en histoire qui fait pleurer dans les chaumières. Elle arrive à conserver cette petite lueur d’espoir qui accompagne les héros et nous, lecteurs, durant le long du roman.

Cependant, j’ai trouvé le rythme inégal dans ce tome : au début à la fin, tout va vite et s’enchaîne à une vitesse folle mais une petite période creuse au milieu du roman casse ce rythme. Mais rassurez-vous, ça ne gâche absolument pas la lecture et on s’en accommode facilement. Puis, des instants de répit sont aussi nécessaires pour nos héros. Vous avez constaté que je reste volontairement très vague dans l’explication de l’intrigue car vous devez la découvrir par vous-même. Vous risquez d’être surpris car on sort des sentiers battus pour se rendre sur des courses de voitures légales (et inégales surtout).

Pas sans lui a été une lecture addictif, tout comme les autres tomes de la série. Isaiah se révèle dans ce livre et sa relation avec Rachel est tellement attachante qu’on ne peut pas y résister. Katie McGarry a encore réussi à me faire craquer et il me tarde de redécouvrir le 4ème tome de cette saga, avec West à l’honneur. Un seul conseil : n’hésitez pas un seul instant et foncez ! <3

Pushing the Limits, tome 3 : Pas sans lui de Katie McGarry

14.90€
9.2

Intrigue

8.0/10

Personnages

10.0/10

Plume de l'auteur

10.0/10

Intérêt du lecteur

9.0/10

Originalité

9.0/10

Les points positifs

  • Isaiah, incontestablement ♥
  • Le plume de Katie McGarry, toujours aussi prenante
  • La réunion de la famille ♥
  • L'histoire entre Isaiah et Rachel
  • Abby et Logan que j'adore

Les points négatifs

  • Le rythme parfois inégal
Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils