La fille sous la glace de Robert Bryndza

La fille sous la glace de Robert Bryndza

Nombre de pages :  448 pages
Éditeur :  Belfond
Collection :  Belfond Noir
Date de sortie : 25 janvier 2018
Langue :  Français
ISBN-10 :  2714475930
ISBN-13 : 978-2714475930
Prix Éditeur : 19,90 euros
Disponible sur Liseuse : Oui à 13€99

De quoi ça parle ?

Compulsif, intense, le premier volet d’une série survoltée vendue à plus de deux millions d’exemplaires en Angleterre et qui marque l’entrée d’un nouveau nom sur la scène criminelle londonienne.
Le froid a figé la beauté de ses traits pour l’éternité.

La mort d’Andrea est un mystère, tout comme l’abominable secret qu’elle emporte avec elle…

Connue pour son sang-froid, son esprit de déduction imparable et son verbe tranchant, l’inspectrice Erika Foster semble être la mieux placée pour mener l’enquête. En lutte contre ses propres fantômes, la super flic s’interroge : peut-elle encore faire confiance à son instinct ? Et si le plus dangereux dans cette affaire n’était pas le tueur, mais elle-même ?

Sur la glace, aucun faux pas n’est permis.

Mon avis

En ce moment, je suis dans ma phase « Thriller » et ce premier roman de Robert Bryndza tombe à point nommé. Avec un résumé qui me semble bien prometteur, je me suis lancée dans sa lecture…

Nous suivons Erika Foster qui reprend le travail après un douloureux événement.  Avec une vie privée quelque peu chaotique, ses responsables lui donnent une enquête où la victime, Andréa, vient d’une famille des hautes sphères politiques. Tout en essayant de mener cette enquête selon ses convictions, Erika va découvrir que de nombreuses parts sombres parsèment la vie de la jeune femme…

« La fille sous la glace » fait partie de ses romans que je nomme « d’introduction ». Comme indiqué dans le résumé, il est le premier volet d’une série où l’inspectrice Erika Foster sera le personnage récurrent, ainsi que son équipe. Bien que nous ayons là, encore, la figure du policier touché par un traumatisme et menant une vie quelque peu « bordeline », l’auteur arrive à apporter un souffle  à ce genre de personnage en donnant à la jeune femme une détermination sans faille, confiante en son instinct et qui sait quand outre passé les directives de son chef pour le bien de l’enquête. Erica est la vraie force de ce roman au point, qu’à  la fin de celui-ci, j’ai vraiment eu envie de la retrouver dans une nouvelle affaire.

Côté intrigue, celle-ci est assez classique. Nous avons là un personnage très connu qui a été tué dans un quartier populaire. Bien sûr, l’entourage veut offrir à la presse une image bien plus vertueuse de la victime, étouffant ses secrets, mais aussi les leurs. Et pour bien compliquer l’enquête, ils s’immiscent dans celle-ci en mettant en avant leurs statuts politiques. Tout cela, ponctué de fausses pistes afin de nous donner des petits retournements de situation, qui a un côté prévisible et « déjà-vu » pour les habitués du thriller. Pourtant, l’auteur réussit, avec un style dynamique et mêlant finement le retour d’Erica dans la brigade à une enquête qui prend des proportions bien plus grandes, à retenir son lecteur jusqu’à la dernière page.

Le seul point qui m’a laissé sur un sentiment mitigé et qui m’a même coupé dans ma lecture, c’est l’antagonisme de l’histoire. Face au personnage d’Erika, je m’attendais un criminel redoutable, sadique, et sachant faire tourner en bourrique la police par la ruse. Malheureusement, ce n’est pas le cas. On a quelques intermèdes, à la première personne, sur les pensées du coupable suivant le déroulement de l’enquête, mais surtout gardant un oeil sur Erika. Je les ai pris comme des petits coups de rappel de sa présence. Je pouvais encore passer outre à son manque de « charisme » et que l’on devine assez vite qui cela peut être. Ce qui m’a vraiment fait pousser un soupir, ce sont les raisons qu’il le pousse à tuer. Alors, peut-être, est-ce moi qui attends toujours à quelque chose de tordu, mais là, il a perdu toute crédibilité.

A part une enquête prévisible et un meurtrier assez banal, je vous invite surtout à découvrir ce roman pour le personnage d’Erika Foster qui porte sur ses épaules tout ce récit. L’auteur a su mettre en place une héroïne que l’on va prendre vraiment plaisir à voir évoluer dans sa brigade et dans son quotidien.
Pour conclure, un premier roman assez prometteur pour une future série qui trouva sans problème ses lecteurs !

La fille sous la glace de Robert Bryndza

19,90€
8

Style de l'auteur

8.0/10

Histoire

8.0/10

Personnages

7.5/10

Intérêt du lecteur

8.0/10

Dessins

8.5/10

Les points positifs

  • Son personnage principal, Erika Foster
  • Le style dynamique
  • Une série prometteuse

Les points négatifs

  • Un côté prévisible
  • Un criminel non marquant
A propos klolianebooks 170 Articles
Chroniqueuse pour Songe d'une nuit d'été . Autant fan de romance que de thriller, cinéphile à ses heures perdues, collectionneuse de manga et accro aux drama asiatiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.